JESUS-CHRIST EST LE SEIGNEUR (2)

Publié le par David SONG MATHA

Je partage avec vous une parole d'une richesse inégalable, inouïe, à moi transmise le 12 janvier 2014 à l'église MATTHANIA de Corbeil-Essonnes, par le canal du Pasteur Claude MISSIDIMBAZI.

QUE TOUTE LANGUE PROCLAME QUE JESUS-CHRIST EST LE SEIGNEUR

Chapitre 2

1 Corinthiens 12/1-3

Nous appelons facilement JESUS notre SAUVEUR, mais nous avons du mal à réaliser qu’il est le SEIGNEUR du cosmos. Et même si nous déclarons qu’il est LE SEIGNEUR, notre vie quotidienne ne correspond pas à cette déclaration. C’est celui qui fait la volonté de mon père qui entrera dans mon royaume, et non celui qui dit Seigneur, Seigneur. (Matthieu 7/21). Il nous faut avoir certes les paroles, mais aussi la vie avec; la connaissance et l’expérience de la vérité avec.

Confesser que JESUS est SEIGNEUR, est le signe distinctif du véritable chrétien. Dans 1 Corinthiens 1/2, Paul donne ainsi un critère infaillible de reconnaissance de « ceux qui sont spirituels », c’est-à-dire conduit par L’Esprit-Saint. Ceux qui sont dirigés par L’Esprit-Saint peuvent confesser que JESUS-CHRIST est le SEUL SEIGNEUR. En effet ce n’est pas dans les manifestations charismatiques qu’il faut rechercher le principe de la vraie spiritualité, il découle de l’action du Saint-Esprit. Le Saint-Esprit conduit les cœurs des personnes dans lesquels il habite à réaliser et à confesser publiquement et en privé que JESUS-CHRIST EST SEIGNEUR.

Il y a beaucoup de Seigneurs et d’autorités dans le monde. Mais le croyant considère sa vie soumise à un seul Seigneur JESUS-CHRIST. Et cette soumission n’est pas une obligation de la part de JESUS, mais la manifestation de la reconnaissance du croyant, après la prise de conscience de la réalité de l’œuvre de la croix.

Revenons sur une notion déjà prise en compte dans le premier chapitre de ce thème. Le nom YAHVE révélé par DIEU dans l’ancien testament (Exode 3), signifie JE SUIS. Il prend en compte trois aspects :

  • Il signifie présence : Je suis là.
  • Il signifie compagnonnage (amitié, relation): Je suis avec toi.
  • Il signifie fidélité : je serais avec toi.

JESUS a reçu le titre de SEIGNEUR, la plénitude du nom de DIEU. Ce nom est au-dessus de tout nom, c’est le nom même de DIEU. Ainsi lorsque j’affirme que JESUS est LE SEIGNEUR, j’affirme qu’il est DIEU. Le Père lui a donné son pouvoir : « tout pouvoir m’a été donné, dans les cieux, sur le terre et sous la terre. » JESUS le confirme dans Jean 8/28, « je suis », EGO EMI (grec), c’est le nom de DIEU. JESUS persiste : « Quand vous aurez élevé le Fils de L’Homme, vous saurez que JE SUIS. »

Frères, sœurs, la révélation du nom de DIEU, découle de la place que l’on donne à l’élévation de la personne du Christ. Si dans la vie de tous les jours devant les difficultés, le chrétien élève le SEIGNEUR, il saura que le GRAND JE SUIS est toujours là.

Même le pardon des pêchés est lié à ce nom (Jean 8/24). Quand ce nom est saisi, compris, accepté, le croyant devient différent. Ce nom « JE SUIS » est divin, puissant, chargé de sens, et c’est pour cela qu’il est impossible de proclamer que JESUS est SEIGNEUR, si ce n’est par le Saint-Esprit. Lorsque ce nom est prononcé sous l’action du Saint-Esprit, la puissance qui le constitue s’exerce. Cependant le nom de JESUS n’est pas une formule magique. Lorsque tu marches avec le SEIGNEUR, lorsque tu es à son service, tu es capable de l’utiliser même contre les mauvais esprits, car ce nom a autorité même sur ces démons.

Deux points importants à mi-chemin de notre partage : premièrement JESUS a réussi parce qu’il a toujours fait la volonté de son Père. Deuxièmement JESUS n’est pas SEIGNEUR contre ou à la place du Père, mais à la gloire du Père.

DIEU était DIEU avant le commencement, il l’a toujours été, et il devient SEIGNEUR au moment où il crée les hommes, car ils deviennent ses sujets. Ainsi SEIGNEUR est le nom divin qui nous concerne directement. Tout être humain est redevable de son créateur. Dans la trinité, il n’y a pas de SEIGNEUR parce qu’il n’y a pas de serviteur, tous sont égaux.

Romains 14/9 « En effet, le Christ est mort et il est revenu à la vie pour être le SEIGNEUR des morts et des vivants. » Dans le Christ, DIEU est SEIGNEUR de tous les hommes. Ainsi nos vies, actes, doivent être marquées du sceau de la Seigneurie de JESUS-CHRIST. Devenir chrétien est simple, on invite ainsi JESUS dans sa vie. Mais cela ne veut pas dire qu’on marche quotidiennement comme un chrétien. En effet il y a une différence entre devenir chrétien et être chrétien. Etre chrétien, c’est être conscient de ses bénédictions et de ses devoirs. Lorsqu’on reçoit JESUS dans sa vie, il devient notre SAUVEUR. La question est maintenant de savoir si on l’accepte comme SEIGNEUR ? C’est-à-dire mettre toute notre vie, tous les aspects de notre vie sous son autorité ? C’est la condition sine qua none pour accéder au royaume des cieux.

Pour être sauvé, JESUS doit être notre SEIGNEUR. Il doit nous gouverner, nous commander. Et nous nous devons le servir, l’adorer.

En tant que SEIGNEUR, il doit être le PROPRIETAIRE de toute notre vie, notre corps, notre temps, nos biens. En pratique, dépenser même un centime doit découler de sa volonté, car il s’agit de son argent et non du notre.

Autre chose, nous disons plus facilement notre SEIGNEUR JESUS, et non mon SEIGNEUR JESUS. Il a le droit de régner : par exemple s’il m’a donné des enfants, il a le droit de les reprendre, et je ne dirais rien, excepté « tout est à toi ! ». Cela vous paraît impossible ? Effectivement, humainement c’est impossible. Nous n’avons pas le pouvoir (la capacité) de dire de manière spirituelle que JESUS EST SEIGNEUR. Il faut une action de L’ESPRIT SAINT pour que cette proclamation soit véritable. Cette proclamation est la résultante de deux évènements fondamentaux : La mort de JESUS sur la croix pour le pardon de nos pêchés, et sa résurrection pour notre justification.

« JESUS EST SEIGNEUR » est une vérité objective (car écrite dans la Bible Romains 10/9 par exemple). Cette vérité doit également être subjective, car devant être une révélation divine en nous. Par exemple dans la Bible, après la pâque les disciples sont allés pécher du poisson, sans rien prendre toute la nuit. Puis JESUS s’est approché d’eux sans qu’ils ne l’aient reconnu dans un premier temps. JESUS leur a demandé de jeter le filet à un endroit. Et comme ils ont obéît le filet est remonté plein de poissons, et l’un des disciples s’est écrié : c’est le SEIGNEUR ! Il y a eu une illumination. Parce que JESUS a agi le disciple a reconnu son SEIGNEUR. La vérité objective est qu’on sait ces choses dans nos textes. La vérité subjective est qu’il y a une illumination intérieure, une révélation, et celle-ci vient de L’ESPRIT de DIEU qui est capable de révéler la puissance existant dans le nom de JESUS, de montrer que ce titre (SEIGNEUR) est divin.

Les démons dans la Bible, ont reconnu JESUS comme le Fils de DIEU, mais jamais comme LE SEIGNEUR.

Lorsqu’on confesse que JESUS EST SEIGNEUR, cela sous-entend que l’on se soumet à son autorité.

Dire que JESUS-CHRIST EST SEIGNEUR, c’est accepter son autorité au quotidien, sa souveraineté sur toute ma vie : SEIGNEUR fait comme tu veux ! Non pas ce que je veux mais ce que tu veux.

Il y a le choix entre vivre pour le SEIGNEUR et vivre pour soi-même. On peut vivre en utilisant le SEIGNEUR mais cette façon de voir les choses n’est pas dans sa volonté.

Publié dans MESSAGE

Commenter cet article

Adrien 29/03/2014 07:04

Ohhhh Amen !

David 18/02/2014 05:11

Je dis AMEN !