HEUREUX DANS L'EPREUVE

Publié le par David Evariste Song Matha

HEUREUX DANS L'EPREUVE

HEUREUX DANS L’EPREUVE

JACQUES 1 /12-18

Chers amis, frères et sœurs dans la foi. Il y a des messages dont la pertinence et l’importance vous remuent au plus profond de votre être. Le 06 Arvil 2014, à l’église protestante évangélique Matthania de Corbeil-Essonnes, le Pasteur Claude MISSIDIMBAZI a été l’instrument que L’ETERNEL a utilisé, pour nous transmettre un message dont la lecture calme et assidue, transformera certainement votre vie.

Les enseignements de Jésus sont des enseignements de vie, orientés vers la vie, et c’est cette dernière qu’il faudrait avoir pour comprendre les écritures. Si tu n’es pas encore chrétien, je t’exhorte à recevoir Jésus, mort sur la croix et ressuscité, comme ton Seigneur et ton sauveur. Pour comprendre cette parole, il faut être engendré de Dieu, sinon elle sera pour toi d’un ennui terrible.

DIEU bénit le croyant qui endure l’épreuve. Il y a du bon pour celui qui endure l’épreuve. Dieu le bénit, et il recevra le dernier jour la couronne de la vie. Il s’agit du croyant qui garde la foi malgré les souffrances, les difficultés, et qui ne cède pas. Il s’agit du croyant qui résiste et reste constant dans sa confiance en DIEU jusqu’à la fin.

Ce texte fait ressortir cinq affirmations :

1 - Le verset 12 dit : « Bienheureux est l'homme qui endure la tentation; car, quand il aura été manifesté fidèle par l'épreuve, il recevra la couronne de vie, qu'Il a promise à ceux qui l'aiment. » (Version Darby) Il s’agit du constat d’un homme heureux. Dieu me veut heureux. Certains croient que la politique, les biens matériels, peuvent donner le bonheur. Mais pour DIEU, la réalité est autre. DIEU me veut heureux lorsque j’endure l’épreuve. Il y a bien des manières de concevoir le bonheur.

- Pour beaucoup de personnes, le bonheur est lié à l’idée de possession. Ainsi pour elles, sont heureux ceux qui possèdent ce qu’ils désirent. Mais cette conception du bonheur prouve un manque de sagesse. Car plusieurs personnes sont malheureuses bien qu’énormément riches.

- D’autres voudraient ramener le bonheur à se contenter de ce qu’on a. Ils se suffisent à eux même : « du moment où j’ai ce qui suffit pour mon plaisir, je suis heureux. Et je n’ai pas besoin d’autre choses, y compris de DIEU. » Mais la Bible qui est la parole de DIEU n’est pas d’accord avec cette logique. Car selon elle le vrai bonheur vient de DIEU, et il découle d’une relation avec DIEU. En effet il est écrit : « Heureux… », bien heureux, oh ! quel veinard, bravo…... est celui qui endure l’épreuve.

Le mot qu’utilise Jacques ici en Grec est « Makários », qui signifie béni, heureux, bonheur. Le vrai bonheur découle d’une relation avec DIEU. Et dans la perspective de DIEU, le vrai bonheur est de se réjouir (même lorsqu’on ne possède rien) dans l’épreuve. Et JESUS est venu apporter ce bonheur : « Je suis venu afin que mes brebis aient la vie et la vie en abondance ». Mais comment cela peut-il se faire ? Celui qui endure l’épreuve doit au préalable être né de DIEU, et connaître DIEU. Car celui qui endure l’épreuve est sous un poids (quelque chose qui pèse). Et malgré cela il reste stable, il tient ferme parce qu’il aime et fait confiance à DIEU. Et dans cette attitude il poursuit sa marche vers le Ciel. Le bonheur découle de cette résistance. Il faut accepter de se laisser transformer au travers des épreuves. Et celui qui tiendra ferme dans cette attitude jusqu’à la fin sera sauvé. La force de celui qui endure l’épreuve, vient de sa capacité à résister tout en avançant. « Par votre persévérance vous sauverez vos âmes » Luc 21/19.

2 - DIEU se sert des épreuves pour éprouver ma valeur. Une fois ma valeur reconnue, DIEU me donnera ma récompense : la couronne de vie. Pour les chrétiens, les épreuves (persécutions, malheurs, famine, oppressions, souffrances….agissent comme le feu purificateur, qui révèle l’authenticité de la foi. DIEU permet l’épreuve car elle constitue une épreuve de la foi, destinée à fortifier le croyant. Par l’épreuve-maladie par exemple, DIEU fait ressortir ce qui est caché en nous, nos vraies pensées, nos vrais sentiments. L’épreuve nous permet de réaliser réellement qui nous sommes. Autre exemple, pendant les temps de persécutions, l’église se vide de ceux qui y sont seulement pour ce que DIEU peut leur donner et non pour ce que DIEU peut transformer en eux. Nous avons besoin de passer par ces moments difficiles, car durant ceux-ci le vrai visage des uns et des autres apparait. On ne peut pas connaitre ses amis si on ne passe pas par un temps de crise.

Lorsque l’épreuve est là, l’ennemi se sert d’elle pour nous faire tomber. Dans l’épreuve soit on tient ferme, soit on doute de DIEU. DIEU nous a donné une nouvelle nature en JESUS non pas pour que nous nous réjouissions à cause des épreuves, mais afin que nous nous réjouissions dans l’épreuve. En effet je ne peux pas se réjouir des souffrances, de la famine, ou des malheurs, mais dans l’épreuve j’ai appris à me réjouir parce que c’est que me demande DIEU. A travers l’épreuve, DIEU veut épurer ma foi : « crois-tu en moi parce que je suis DIEU, ou crois-tu en moi parce que je te donne des grâces et des bénédictions ? ». Je suis souvent surpris par la fragilité des chrétiens. Certains lorsqu’ils font face à une épreuve explosent carrément. Ils ne prient plus, ils font la grève de la louange, ils ne viennent plus à l’église, ils deviennent inaccessibles entrain de bouder dans leur coin : c’est la guerre de l’âme, qui témoigne de leur désaccord avec ce que DIEU est en train de faire dans leur vie. Et ils ne sont pas d’accord avec le silence de DIEU face à ce qu’ils traversent.

Ce qui rend le chrétien heureux ce n’est pas ce que lui propose le monde, mais ce que JESUS lui donne. Ce qui le rend heureux, c’est de connaître JESUS, de le suivre, d’endurer l’épreuve que permet DIEU dans sa volonté souveraine, d’être tenace, résistant, stable face au découragement qui veut l’envahir durant l’épreuve. Les épreuves forgent le caractère. En fait seules nos réactions dans l’épreuve blessent. Personne ne peut nous faire de mal excepté nos propres réactions négatives. Ce n’est pas ce qui nous arrive qui compte mais la façon dont nous réalisons et réagissons face à ce qui nous arrive. On peut critiquer, te rejeter, mais si tu n’as rien fait de mal et que tu te comportes bien, ta conscience est ton témoin. Les circonstances ne doivent pas nous affecter. Nous devons réagir différemment, car DIEU est en train de nous éprouver, et cette épreuve doit révéler notre vrai caractère. Pour apprécier la solidité d’un bateau, il ne faut pas se contenter de le faire lorsqu’il est à quai, mais il faut surtout le faire lorsqu’il affronte une tempête. Le chrétien devient meilleur et plus fort lorsqu’il persévère et ne cède pas à la tentation du découragement ou de l’abandon, durant une épreuve. Durant l’épreuve le chrétien se muscle spirituellement, et il développe son être intérieur jusqu’à atteindre une stature où JESUS lui devient indispensable.

Il est important de savoir que quel que soit l’intensité de l’épreuve, DIEU lui-même a tout préparé afin que nous en sortions vainqueur. « Aucune tentation ne vous est survenue qui n'ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de vos forces; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d'en sortir, afin que vous puissiez la supporter » 1 Corinthiens 10/13. Le Seigneur est avec nous, et chaque épreuve est proportionnée à notre foi. Alors bénissons DIEU pour les épreuves qui viennent. « Parce que tu as gardé la parole de la persévérance en moi, je te garderai aussi à l'heure de la tentation qui va venir sur le monde entier, pour éprouver les habitants de la terre » Apocalypse 3/10. DIEU veut que tu sois persévérant. Il est temps pour toi de ne plus être fragile, mais plutôt costaud. Celui qui tiendra ferme jusqu’à la fin sera sauvé.

3 - La couronne de vie sera donnée au dernier jour aux vainqueurs. DIEU voudrait que nous endurions les épreuves parce qu’une fois testés, nous recevrons la couronne de vie promise à ceux qui l’aime. DIEU promet la couronne de vie à ceux qui tiendront ferme jusqu’à la fin une fois testés. DIEU promet la gloire et l’honneur liés à cette persévérance. « Ne crains pas ce que tu vas souffrir. Voici, le diable jettera quelques-uns de vous en prison, afin que vous soyez éprouvés, et vous aurez une tribulation de dix jours. Sois fidèle jusqu'à la mort, et je te donnerai la couronne de vie » Apocalypse 2/10. Lorsqu’on aime le Seigneur on se bat pour lui, on prend à cœur ses intérêts.

Nous prenons encore un important exemple d’épreuve : lorsque DIEU nous demande notre tout. Dans Genèse 22 Abraham l’a subi. DIEU lui a demandé son fils unique. Le fils sur lequel reposait toute l’espérance de l’existence d’une descendance légitime. Ici l’épreuve est l’abandon total à DIEU. La Bible nous enseigne à donner à DIEU la première place. Il y a quelque chose qu’on ne peut expérimenter qu’en étant dans l’obéissance au Seigneur : la présence de DIEU. Il y a des révélations que DIEU ne peut donner qu’à celui qui lui obéit. Il y a des secrets que DIEU ne peut révéler qu’à celui qui le suit de tout son cœur. Et si tu veux suivre le Seigneur JESUS de tout ton cœur, cela va te coûter quelque chose : toi-même ! Cela peut te coûter de tout abandonner pour aller en mission quelque part, où tu n’auras seulement qu’une paire de chaussure. Cela peut te coûter ta femme, ton mari, tes enfants. Et si DIEU décide de reprendre ce qui lui appartient, tu dois l’accepter.

Heureux l’homme qui endure l’épreuve à cause de l’évangile. Chaque jour DIEU va nous tester. Il a envoyé son peuple dans le désert pour révéler ce qu’il y avait dans son cœur. Le peuple d‘Israël dans le désert est entré dans l’école de DIEU, et il a été révélé qu’il n’avait pas la foi. La preuve en ai qu’ils sont tous morts dans ce désert.

Publié dans MESSAGE

Commenter cet article

ANNE MARIE 31/10/2015 23:24

QUE LE SEIGNEUR SOIT GLORIFIE ET SON SAINT NOM EXALTE.
SOIS BENI MON FRERE.

David 01/11/2015 03:15

Amen.

ange 11/06/2014 04:40

Que le nom du Seigneur soit béni! Si seulement les enfants de Dieu réalisaient quel bonheur de marcher evec Lui! Merci pour cette exhortation pleine de sagesse.