LA VICTOIRE DE DIEU, NOTRE CHAMPION

Publié le par David Evariste Song Matha

LA VICTOIRE DE DIEU, NOTRE CHAMPION

Texte de référence : 1 Sam 17

Dieu a toujours été, et il sera toujours avec ceux qui se confient en lui. Cette vérité est une source intarissable de motivation. Le 23 Mars 2014 à l’église protestante évangélique de Corbeil, le Seigneur à travers ce message du Pasteur Claude MISSIDIMBAZI nous a rappelé qu’il est Vivant ! Alléluia Alléluia.

Le récit du combat de David et Goliath est l’une des pages les plus connus dans la Bible. Cette dernière a transformé un récit légendaire en un enseignement fort et puissant pour nous. Dans ce récit il y a ce qui est dit et ce qui est montré. La leçon que Dieu veut nous apprendre au travers de ce récit doit être expérimentée. Quel que soit notre petitesse ou notre faiblesse, Dieu a toujours été avec ceux qui se confient en lui. Pour faire confiance à Dieu il faut le connaître, car on ne peut pas faire confiance à quelqu’un que l’on ne connaît pas, on ne peut pas non plus lui confier sa vie. L’expérience et le vécu attestent que cette personne est digne de confiance. Lorsque David se confie en Dieu c’est parce qu’il a expérimenté sa fiabilité. Il a expérimenté que Dieu est digne, sûr et fiable. C’est pour ça que sa foi est solide, car il sait que malgré sa petitesse Dieu est toujours avec ceux qui se confient en lui. Toutes nos victoires sont des dons de Dieu. Jonathan l’avait expérimenté : « Jonathan dit au jeune homme qui portait ses armes : Viens et attaquons le poste de ces incirconcis. Peut-être l'Eternel agira-t-il en notre faveur, car rien ne l'empêche de sauver par un petit nombre aussi bien que par un grand. » 1 Samuel 4/6. La leçon que nous devons donc retenir est que Dieu se tient auprès de ceux qui se confient en lui.

Ce n’est pas le combat de David contre Goliath ou le courage de David qui nous intéressent, mais plutôt ce que Dieu est en train de faire au travers de David. La vie, la force, la puissance de David découle d’un évènement antérieur à ce que nous venons de lire, et qui se trouve dans 1 Samuel 16 : Dieu a choisi David et lui a donné l’onction afin qu’il soit le roi successeur de Saül. Ce dernier a été écarté par Dieu et remplacé par David. Par le choix de David nous devons apprendre que Dieu ne regarde pas de la même manière que les hommes, il regarde au cœur et non à l’apparence. Samuel oint donc David et là se trouve la source, le secret de tout ce que David va être et faire. L’onction fait toute la différence. Tout commence toujours avec Dieu. Dieu choisit ses élus. C’est parce que l’Esprit de Dieu repose sur lui que David est exceptionnel. Tout ce que David va faire découle de la présence de Dieu dans sa vie. Nous avons besoin aujourd’hui de l’onction de Dieu, parce que des discours et des prêches nous en avons beaucoup. Le texte peut être bien expliqué, le chant peut être bien exécuté, mais il manque l’onction, l’huile de Dieu, cette fraicheur de Dieu, cette vie surnaturelle qui est la marque de ceux que Dieu a appelés à son service. C’est aussi ce qu’il nous faut comprendre de ce récit.

Le chapitre 17 nous montre le début de carrière de David et les préliminaires de ce combat. A travers ce récit on constate que David n’est pas effrayé par les menaces de Goliath parce que l’Esprit de Dieu est sur lui. Aux versets 26 et 27 il se dresse contre les mauvaises paroles et relève le défi parce que l’Esprit de Dieu est là à l’œuvre. David est sûr de lui car dans son cœur se trouve l’Esprit de Dieu. Dans 2 Timothée 6/7 il est dit que Dieu ne nous a pas donné un esprit de timidité mais de force, d’amour et de sagesse. Quand l’Esprit de Dieu est avec nous, nous sommes encouragés, nous voyons les choses dans la perspective de Dieu, selon son point de vue. Le géant Goliath ne peut pas nous écraser car nous sommes poussés à voir la manifestation de la gloire de Dieu. Il faut beaucoup de courage et de foi pour nous débarrasser de notre armure et demander à Dieu d’être notre seule force. Nous ne pouvons pas changer le cours de l’histoire, mais si l’esprit de Dieu est en nous il se produit un changement intérieur. C’est pour ça qu’il est capital pour nous croyant de la nouvelle alliance, de laisser l’Esprit nous guider pour nous rendre fort, nous équiper afin d’aller combattre au nom du Seigneur et de voir la main de Dieu secourir, relever et terrasser les ennemis de Dieu. Le Dieu de la Bible, le Dieu de David est le Dieu vivant : le Dieu transcendant.

David était sûr de lui car sa foi reposait sur le Dieu vivant : il allait contre Goliath armé du nom du Seigneur, Le Tout Puissant, Le Dieu d ‘Israël. La grande leçon que Dieu veut nous enseigner tient à quelques mots : « …Et toute la terre saura qu’il y a un Dieu pour Israël. » Voilà le But de ce miracle, que toute la nation sache que l’Eternel est Dieu. Si au travers de nos épreuves on pouvait avoir cette sainte motivation : « Seigneur agit pour que les gens de ma famille reconnaissent que tu es le seul vrai Dieu ». Ce n’est ni par l’épée, ni par la lance que le Seigneur donne la victoire, le Seigneur est le maître de la guerre. Dieu a choisis les choses viles pour confondre et abattre les choses fortes. La sagesse de Dieu est folie pour la sagesse des hommes. « … et moi, je marche contre toi au nom de l'Eternel des armées, du Dieu de l'armée d'Israël, que tu as insultée » Verset 45. Dieu a révélé à Moise son nom « je suis » celui qui est, celui qui t’accompagne, celui qui est avec toi, celui qui vit éternellement, celui sur qui tu peux te reposer. David avait expérimenté Dieu dans sa vie, c’est pour ça que sa foi est sûre et ferme. Nous aussi par la prière nous pouvons appliquer cela à toutes nos situations de faiblesses. Nos péchés, nos limites, les faiblesses de l’Eglise… Nous pouvons avancer au nom du Seigneur de l’univers, car quelle que soit notre faiblesse et notre petitesse, Dieu est toujours avec ceux qui se confient en lui.

Dans le récit du combat de David contre Goliath on note 3 oppositions :

• Une opposition concernant les armes : Goliath vient avec l’épée, la lance et le javelot et David s’oppose à lui avec un bâton, une fronde et des pierres.

• Tous les 2 invoquent leur Dieu. Au verset 43, Goliath maudit David par ses dieux.

• Chacun prie

A la fin, c’est l’Eternel qui triomphe. Nos Goliath, nos difficultés doivent servir à démontrer la puissance de Dieu. Nos Goliath doivent être du pain béni pour que Dieu se révèle et que son nom soit proclamé. On doit dire merci pour les situations difficiles car l’occasion nous est donnée pour démontrer qu’il est le Dieu d’Israël. Dieu est digne de confiance, il est sûr et fiable, il ne change pas. Dans les difficultés, Dieu est avec nous pour nous faire avancer en nous apprenant des choses. Son but est que son nom soit glorifié. Pour le croyant, la foi consiste à reconnaitre Dieu tel qu’il est, alors le Dieu de David se manifeste et se révèle. Il est le Dieu vivant. Il est Yahvé Tsébahot (l’Eternel des armées). Nous pouvons compter sur lui.

En David nous apprenons à reconnaitre le caractère de Dieu. Notre but n’est pas d’imiter le personnage de David, mais de faire confiance en celui qui est derrière lui : Dieu. La force de Dieu s’accomplit dans la faiblesse. Découvrons ce que Dieu entend être pour nous. Pour David, Dieu est LE VIVANT ! Et pour nous ? Quelques soient les combats intérieurs et extérieurs Dieu est toujours supérieur. Face à ce qui nous impressionne quelque soit son nom ou sa force, se trouve le roi de Gloire : Celui qui dit qu’il va aplanir les sentiers, celui qui encourage à rester ferme car il est avec nous, celui qui n’échoue pas lorsqu’il appelle, car il est l’Eternel. Face aux Goliath « péché, souci, doute, découragement, maladie, tous ces Goliath qui luttent contre l’Eglise… » Jésus sur le sermon sur la montagne dit « ne vous inquiétez de rien », « cherchez d’abord le royaume des cieux et sa justice », donnez priorité à ce qui est important, regardez du point de vue de Dieu et réalisez que l’Eternel est vivant et il veut le démontrer. David avait l’Esprit de Dieu qui lui fit voir la situation d’un autre point de vue. Le païen dit « Dieu est mort » mais le chrétien doit prouver le contraire en montrant le catalogue de bénédiction reçue de la part de Dieu. L’Eternel est vivant (il agit toujours) !

Quand Dieu est au milieu de nous, l’impossible devient possible car l’Eternel est vivant et il veille. Plusieurs exemples dans la Bible nous encouragent dans le fait que Dieu est vivant : l’histoire de Josué, Daniel, David. Le miracle de Dieu n’est pas que dans l’extraordinaire, il est aussi dans l’ordinaire au quotidien. Que se lèvent des hommes remplis de l’Esprit qui ont compris que la chose la plus importante est de placer sa confiance en Dieu, comme David qui a expérimenté sa foi en reconnaissant Dieu tel qu’il est : le Dieu vivant, l’Eternel des armées, le maitre de la guerre, celui qui domine sur toute chose, Dieu qui dépasse tout, celui qui a le pouvoir, le possesseur de toute puissance, l’Eternel le Dieu de l’univers (2 Samuel 5/10), le Seigneur le Dieu des multitudes, le Seigneur le Dieu des puissances… David croyait en ce Dieu là et Goliath est tombé.

Un jour viendra où tous nos Goliath seront à terre parce que Dieu achèvera son œuvre. Il ne faut cependant pas oublier l’onction de David par Samuel, c’est l’origine de la vie de David centrée sur Dieu, de l’exaltation et de la gloire de Dieu. Nous aussi nous pouvons défendre les intérêts de Dieu quand l’Esprit de Dieu nous anime. La multitude de nos ennemis ne peuvent rien face à l’Eternel des armées, et ce n’est pas la victoire du combat qui doit nous procurer la joie, mais plutôt la splendeur du nom de Dieu, sa réputation. Celui qui marche par la vue, passe son temps à murmurer. Celui qui marche par la foi triomphe car il n’utilise pas les armes charnelles, mais c’est le défenseur qui combat pour lui. Quand Dieu appelle quelqu’un il ne démissionne jamais. Il faut fréquenter le Seigneur pour apprendre à connaitre son caractère. Dieu reste le même, on peut lui faire confiance, il est sûr et fiable.

Prière : Que ton Esprit s’empare de moi pour que je puisse croire en toi, m’attendre à toi, aller jusqu’au bout et porter du fruit qui demeure. J’espèrerais en toi car tu es là pour secourir, bénir, consoler. Que je relève le défi de dire l’Eternel est vivant !

Publié dans PERTINENT

Commenter cet article

sonia 14/06/2014 10:07

Amen.. l'éternel est un grand DIEU