QUI EST JESUS ?

Publié le par David Evariste Song Matha

Hébreux 5/7-10

Le dimanche 10 Aout 2014, nous avons été béni par cette parole du Seigneur nous dévoilant avec une profondeur notoire des aspects enrichissant de sa personne, au travers d'un message du Pasteur Claude MISSIDIMBAZI de l'Eglise Protestante évangélique MATTHANIA de Corbeil-Essonnes.

Il est impossible de rencontrer le CHRIST sans être différent. Lorsque nous voulons une église vivante, des vies transformées, une louange puissante, il faut que le CHRIST soit au centre de tout. Même dans le monde, lorsqu’une personne est prise par l’objet de sa passion elle est dynamique. Ainsi lorsque le CHRIST est au centre de notre vie et que nous avons reçu la révélation de qui il est réellement, nous sommes des chrétiens vivants et victorieux. Ce message est d’actualité car de plus en plus il y a plusieurs faux jésus qui se lèvent. Et si nous voulons connaître le vrai JESUS il nous faut le découvrir au travers des écritures, afin de recevoir une révélation de sa personne venant de DIEU. En effet nous ne pouvons pas connaître JESUS sans une action de DIEU. Plusieurs ont une conception de JESUS selon leurs besoins, mais le CHRIST qu’il faut connaître et fréquenter est celui de la Bible.

Comment penser, comprendre, vivre et confesser JESUS CHRIST ?

Si nous voulons vraiment connaître JESUS, il nous faut laisser JESUS être lui-même, différent si nécessaire du jésus qui nous plairait. Il nous faut apprendre en permanence à l’écouter et à faire taire nos voix intérieures, car JESUS est le « tout autre ». Soyons d’accord avec l’apôtre Paul lorsqu’il dit : « Ce n'est pas nous-mêmes que nous mettons en avant dans notre prédication, c'est le Seigneur Jésus-Christ » 2 Corinthiens 4/5. Que le Seigneur purifie par sa parole notre vision de JESUS. JESUS est un souverain sacrificateur, le pontife par excellence, un grand-prêtre. Et qu’est-ce qu’un grand-prêtre ? Lorsque le temple de Jérusalem était encore débout, le grand-prêtre était le pontife suprême, celui qui faisait le pont entre DIEU et les hommes. Il était issu de la lignée d’Aaron (le frère de Moïse), et consacré par une onction sainte. Il offrait le sacrifice dans le temple, présidait les grandes cérémonies, et était le seul qui une fois par an pénétrait dans le saint des saints, le lieu le plus sacré du temple, là où DIEU habite. Lorsque JESUS est mort sur la croix, le rideau séparant le saint des saints du reste du temple s’est déchiré. Ainsi tous les êtres humains qui croient en JESUS pénètrent en sa personne ce lieu très saint (le saint des saints). Tous ceux qui croient au FILS peuvent dorénavant communiquer avec le PERE, sans artifices, sans ornements, sans bougies, …..Car la voie a été ouverte par le FILS qui est ainsi devenu pour tous les croyants le souverain sacrificateur. Les autres sacrificateurs sont des hommes soumis aux tentations et aux péchés. Ils présentent à DIEU des sacrifices pour le péché du peuple mais également pour leurs propres péchés. JESUS lui est sans péché. De plus tous les souverains sacrificateurs ont été appelés par DIEU pour leur ministère. Mais JESUS lui parce qu’il est FILS, a reçu directement de DIEU la qualité de grand prêtre en devenant homme. Son sacerdoce est donc exceptionnel. Il est dans la lignée de Melchisédech c’est-à-dire au-dessus de tous les autres prêtres. Devant ce ministère sacerdotal christique, nous comprenons DIEU en tant que DIEU, mais nous comprenons également DIEU en tant qu’être humain. Car cette fonction nécessite d’être à la fois du côté des hommes et de celui de DIEU afin de créer ce pont.

JESUS lorsqu’il était sur terre a vécu par la foi la volonté du PERE. Malgré sa dignité de FILS DE DIEU, JESUS par sa souffrance a appris à obéir. Il a connu la crainte de la mort, la souffrance, et ça, c’est son côté humain. JESUS qui a vécu sans commettre de péché peut comprendre les faiblesses des hommes. Il sait que dans le monde il y a de la souffrance, des tentations, des épreuves. Et parce que lorsqu’il était sur terre il a expérimenté DIEU en tant que croyant fidèle à son DIEU, il peut en parler, il peut aider, il peut construire, il peut sauver, tendre la main, relever, car il est 100% homme et 100% DIEU. Pour JESUS la souffrance a été du « pain béni ». A travers la souffrance JESUS s’est développé et a acquis une expérience psychologique indispensable pour compatir comme souverain sacrificateur à la souffrance de ses frères que nous sommes.

De plus toute son existence sur terre fut une vie de prière. JESUS en tant qu’être humain avait besoin de prier longuement afin que DIEU lui révèle sa volonté. Il a pris la forme humaine pour affronter les obstacles terrestres afin de mieux comprendre les hommes qui se tourneraient vers lui. JESUS en passant par la souffrance a appris à obéir, et ceci malgré le fait qu’il soit le FILS DE DIEU. En effet JESUS est venu sur terre changer le cours de l’histoire et apporter la vie. Mais cette vie ne peut être expérimentée qu’en le suivant, et à travers l’obéissance au PERE. JESUS a pu donner cette vie aux gens parce que lui-même a appris à être obéissant par tout ce qu’il a souffert. Et JESUS a souffert à cause de nos péchés. Et dans cette souffrance, il a tenu ferme, il n’a pas démissionné. Nous au contraire sommes prêts à le faire devant la moindre difficulté. Nous devons apprendre à obéir à DIEU, même à travers la souffrance. De plus JESUS a toujours agit en se référant à son expérience du PERE. Ainsi par exemple lorsqu’il parle d’intersection, il s’agit d’une expérience vécue. Sur terre il a intercédé avant de faire quoique ce soit. Il est le seul témoin véritablement digne de foi. Il a atteint l’objectif suprême. Il est le grand prêtre qui plait à DIEU et aux hommes. Il est un sauveur de qualité, sans péché, n’ayant pas besoin d’offrir des sacrifices d’expiation en sa faveur. Il se donne pour les hommes, car dans Jean 17/19 il dit : « je m’offre entièrement à toi pour eux, afin qu’eux aussi soient vraiment à toi ». Il est devenu cause d’un salut éternel. 1 Pierre 2/21 «C'est à cela que Dieu vous a appelés, car le Christ aussi a souffert pour vous, vous laissant un exemple, pour que vous suiviez ses traces.» Personne ne peut rencontrer ce CHRIST-là, sans être transformé. Le Salut est une œuvre continue, JESUS a sauvé hier, il continue à sauver aujourd’hui, et c’est également lui qui nous accueillera dans sa gloire. Il est celui qui sauve les gens pour toujours.

JESUS a « appris ». Et c’est parce qu’il a appris, qu’il a obéit et qu’il a expérimenté DIEU au quotidien. JESUS a appris à attendre le temps de son PERE. En effet JESUS ne commence son ministère public qu’à l’âge de trente ans. Dans Romains 5/6 il est écrit : « En effet, au moment fixé par Dieu, alors que nous étions encore sans force, le Christ est mort pour des pécheurs. » C’est DIEU qui a fixé le moment du sacrifice sur la croix, et tout le déroulement de l’histoire des hommes. Plusieurs peuvent se demander où était DIEU pendant que les gens souffraient ? Où était-il pendant les 400 ans d’esclavage des Israélites en Egypte ? DIEU était là ! Mais ces Israélites ont dû faire face à l’épreuve de « l’absence de DIEU ». Ils ont dû faire face au temps de DIEU, car DIEU a son calendrier. Si tu veux suivre le Seigneur de nos jours où tout bouge, il faut apprendre à attendre son temps. Le temps de DIEU n’est pas notre temps. DIEU est le maître du temps, il a le temps et il prend son temps, car il est le DIEU de la durée. Dans son silence DIEU agit, il prépare quelque chose. JESUS a appris à être lui-même face à DIEU. Il a appris à ne pas se préoccuper de sa réputation et à laisser DIEU accomplir son projet.

En tant que fils ainé de sa famille, JESUS de Nazareth a certainement eu la responsabilité de gérer les affaires familiales. En effet il avait quatre frères et au moins deux sœurs (Marc 6). Cet aspect de sa personne témoigne aussi de son humanité. De plus JESUS a su s’entourer de bonnes personnes dans son ministère. Malgré le fait qu’il soit FILS DE DIEU, il a eu une équipe de personnes qui l’aimait et qui le soutenait. Quel que soit le charisme que l’on a, on a besoin d’être soutenu. Lorsque dans l’œuvre du Seigneur on constate que l’un d’entre nous a un don ou des qualités, il faut être disposé à le soutenir, à investir en lui au lieu d’être pour lui un obstacle en recherchant notre propre intérêt. JESUS en s’entourant de bonnes personnes va réussir. En effet après son ascension, son entourage a pris le relais et poursuivi son œuvre. L’œuvre du Seigneur est une œuvre de relais. La semence jetée produira toujours du fruit.

L'HUMAIN

L'HUMAIN

Publié dans JESUS LE CHRIST

Commenter cet article