QUI ETAIT JESUS ?

Publié le par David Evariste Song Matha

Hébreux 5/1-10

Lisez ce message riche que nous avons reçu le 17 Aout 2014 par le canal du Pasteur Claude MISSIDIMBAZI.

Qui était JESUS ? Etait-il grand, petit, barbu ? Personne n’a de réponse à ces questions, la Bible ne nous donne pas ces détails. Ceux qui ont fréquenté l’école du dimanche ont toujours eu la même réponse (à la question de savoir qui était JESUS) celle du crédo : JESUS est vrai homme, et vrai DIEU. Lumière venue de la lumière, il a été crucifié pour nous sous Ponce Pilate. Il a souffert, et a été enseveli. Il est ressuscité le troisième jour selon les écritures. Le crédo a raison, mais il n’est pas suffisant pour devenir le CHRIST, Car pour connaître le vrai CHRIST il nous faut examiner les écritures. En effet la Bible du début à la fin nous parle de JESUS. Le vrai JESUS ne peut être connu que par une illumination divine, et cela au travers de la Parole de DIEU. Il faut faire la différence entre le JESUS de l’histoire et celui de la foi. Que JESUS ait existé est une question d’histoire, mais la question de la foi est de savoir qui il est ? JESUS est un filtre dans tout ce que nous faisons. Et le danger vient du fait que si j’ai une fausse révélation de la personne du CHRIST, mes prières, mon comportement, ma vie en sont affectés. Notre prière doit consister de demander à DIEU de nous donner une vision pure de JESUS. Et le texte de ce message nous accorde la grâce de mieux connaître et comprendre JESUS-CHRIST.

Quel que soit notre état et notre ressenti, nous ne pouvons nous approcher de DIEU que par JESUS-CHRIST. Les bonnes œuvres ne nous justifient pas. Les mauvaises actions doivent nous culpabiliser, mais elles ne peuvent pas nous empêcher de nous approcher de DIEU, car le seul recours, la seule fondation, le seul moyen, le seul canal, est JESUS à travers une repentance sincère. Un chrétien ne vit pas selon ses sentiments ou selon ce qu’il peut entendre, mais il vit selon les écritures. Faire la volonté de DIEU, c’est se soumettre à sa parole. Et JESUS a appris l’obéissance. Il a accepté de vivre sur terre selon les conditions naturelles. Il a été proclamé grand prêtre selon la lignée de Melchisédech parce que dans son humanité il a « appris ». En tant que croyant fidèle à DIEU, JESUS n’a pas court circuité la vie naturelle, mais il a accepté d’apprendre au travers des épreuves qu’il a traversées. Ainsi il a appris à parler aux gens. Et dans cet exercice il était lui-même, compatissant (Matthieu 14/14), joyeux (Luc 10/21), indigné (Marc 3/5), en colère contre la mort (Jean 11). JESUS a été vrai à 100%, étant lui-même quelle que soit la situation, et ne faisant pas semblant. Il a appris à connaître le cœur de l’être humain. Il savait que le cœur de l’être humain est pourri. Et il est arrivé à cette conclusion en observant les hommes. « Ne saisissez-vous pas que tout ce qui entre par la bouche va dans le ventre, puis est évacué par voie naturelle ? Mais ce qui sort de la bouche vient du cœur, et c'est cela qui rend l'homme impur. Car, c'est du cœur que proviennent les mauvaises pensées qui mènent au meurtre, à l'adultère, à l'immoralité, au vol, aux faux témoignages, aux blasphèmes. Voilà ce qui rend l'homme impur. Mais manger sans s'être lavé les mains ne rend pas l'homme impur. » Matthieu 15/17-20.

JESUS au travers du récit de sa vie nous transmet son expérience de DIEU. On ne peut transmettre que ce que l’on possède. Ainsi on ne peut pas parler d’une vie de victoire si on n’est pas passé par la défaite. De même on ne peut pas parler de guérison si on n’est pas passé par la maladie. JESUS est passé par toutes ces phases sans commettre de péché, et c’est pourquoi son enseignement est riche. JESUS homme a appris à admirer la création de DIEU et à s’en émerveiller. Les exemples qu’il prenait pour décrire le Royaume des Cieux témoignaient de sa foi en ce Royaume. Il observait la vie de tous les jours de ses contemporains et en tirait des leçons. Ainsi le démontrent les paraboles pour décrire le Royaume des Cieux, telle que celle du grain de sénevé. Sous le regard de JESUS tous les gestes de la vie quotidienne parlent de ce Royaume. Un autre exemple : « Quant aux vêtements, pourquoi vous inquiéter à leur sujet ? Observez les lis sauvages ! Ils poussent sans se fatiguer à tisser des vêtements. Pourtant, je vous l'assure, le roi Salomon lui-même, dans toute sa gloire, n'a jamais été aussi bien vêtu que l'un d'eux ! Si Dieu habille avec tant d'élégance la petite plante des champs qui est là aujourd'hui et qui demain sera jetée au feu, à plus forte raison ne vous vêtira-t-il pas vous-mêmes ? Ah, votre foi est encore bien petite ! Ne vous inquiétez donc pas et ne dites pas : « Que mangerons-nous ? » ou : « Que boirons-nous ? Avec quoi nous habillerons-nous ? » Toutes ces choses, les païens s'en préoccupent sans cesse. Mais votre Père, qui est aux cieux, sait que vous en avez besoin. Faites donc du règne de Dieu et de ce qui est juste à ses yeux votre préoccupation première, et toutes ces choses vous seront données en plus. Ne vous inquiétez pas pour le lendemain ; le lendemain se souciera de lui-même. A chaque jour suffit sa peine. »Matthieu 6/28-34. Ici c’est JESUS le croyant fidèle qui nous transmet son expérience de la fidélité de DIEU. JESUS a appris à s’arrêter sur ce que son PERE a créé et en tirer des leçons spirituelles. Pour ceux qui passent par la tentation du désespoir, pensant que tout est fini et qu’il n’y a plus d’espoir, le Seigneur dit : « regardez les lis sauvages, et ouvrez les yeux sur ce qui se passe. Même l’air que vous respirez est le fruit de ma grâce, la vie que vous avez est le fruit du renouvellement quotidien de ma bonté. Regardez les oiseaux du ciel, ils ne cultivent ni ne moissonnent pourtant j’en prends soin. Alors pourquoi vous inquiétez vous ? Observez et soyez conscients. »

JESUS était homme et DIEU, et imprégné de cette réalité il a prononcé des paroles choquantes pour ses contemporains, paroles pourtant réelles : « En effet, si vous ne croyez pas que moi, je suis, vous mourrez dans vos péchés » Jean 8/24. Et aussi : « Vraiment, je vous l'assure, leur répondit Jésus, avant qu'Abraham soit venu à l'existence, moi, je suis. » Jean 8/58. En plus JESUS avait sur la terre le pouvoir de pardonner les péchés. JESUS appris à être conscient de qui il était grâce aux écritures. Il affirme qu’il est le « je suis », et qu’il est roi. Il prononce les paroles de DIEU et est habité par celles-ci. Il est la parole même. Il accompli les écritures. Plusieurs citations dans la Bible viennent appuyer ces vérités :

  • Jean 3/35 « Le Père aime le Fils et lui a donné pleins pouvoirs sur toutes choses. »
  • Jean 5/20 « car le Père aime le Fils et lui montre tout ce qu'il fait. »
  • Jean 5/26 « En effet, comme le Père possède la vie en lui-même, il a accordé au Fils d'avoir la vie en lui-même. »
  • Jean 7/16 « Jésus leur répondit : Rien de ce que j'enseigne ne vient de moi. J'ai tout reçu de celui qui m'a envoyé. »

Satan est fort dans la destruction des personnalités. Et si tu ne sais pas qui tu es selon les écritures tu ne tiendras pas. Les chrétiens doivent apprendre à connaitre leur personnalité et à grandir selon les écritures. Le chrétien doit apprendre à prendre conscience de son identité selon les écritures. Lorsque celles-ci déclarent que « lorsque quelqu’un est en CHRIST il est une nouvelle créature », alors en tant que chrétien je suis effectivement une nouvelle créature. Si DIEU déclare que je suis le temple de son Esprit (1 Corinthiens 6), alors je le suis vraiment ! C’est grâce aux écritures que je découvre qui je suis :

  • Apocalypse 1/6 « il a fait de nous un peuple de rois, des prêtres au Service de Dieu, son Père ».
  • Ephésiens 2/6 « Par notre union avec Jésus-Christ, Dieu nous a ressuscités ensemble et nous a fait siéger ensemble dans le monde céleste ».
  • Colossiens 1/22 « mais maintenant, Dieu vous a réconciliés avec lui par le sacrifice de son Fils qui a livré à la mort son corps humain, pour vous faire paraître saints, irréprochables et sans faute devant lui ».
  • Romains 8/17 « Et puisque nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers : héritiers de Dieu, et donc cohéritiers du Christ ».
  • Romains 8/37 « Mais dans tout cela nous sommes bien plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés. »

Comme chrétiens, nous devons être vrais, connaître notre identité, connaître les écritures, partager la même foi que JESUS, apprendre par la souffrance l’obéissance.

JESUS contrairement à ce caméleon reste VRAI quelle que soit la situation !

JESUS contrairement à ce caméleon reste VRAI quelle que soit la situation !

Publié dans JESUS LE CHRIST

Commenter cet article