TOUS RESPONSABLES N° 1

Publié le par David Evariste Song Matha

1 Thessaloniciens 5 : 12 – 22

CO-RESPONSABLES SOMMES-NOUS

CO-RESPONSABLES SOMMES-NOUS

J’ai l’immense plaisir de partager avec vous ce message reçu le 28 septembre 2014, du Pasteur Claude MISSIDIMBAZI, responsable de l’église protestante évangélique MATTHANIA à Corbeil-Essonnes. Un merveilleux et précis exposé instruisant sur la responsabilité que nous avons les uns envers les autres au sein de nos églises locales et même envers tous les hommes. Il s’agit de la première partie d’un exposé intitulé « Tous responsables ». La seconde partie axée sur notre responsabilité envers DIEU, prêchée le 05 octobre 2014 sera disponible plus tard. Enrichissez-vous !

A travers ce passage le Seigneur voudrait nous instruire sur la marche dans l’église locale, et l’église de Thessalonique dans le nouveau testament est l’exemple même de celle qui marche bien et qui progresse. Cette église fondé par Paul est vivante et charismatique, et dans 2 Thessaloniciens 2 : 13-14 Paul dit d’elle : « Mais nous, nous devons sans cesse remercier Dieu à votre sujet, frères, vous que le Seigneur aime. En effet, Dieu vous a choisis pour que vous soyez les premiers à être sauvés par l'action de l'Esprit qui vous a purifiés et par le moyen de votre foi en la vérité. C'est à cela que Dieu vous a appelés par la Bonne Nouvelle que nous vous avons annoncée, Dieu vous a appelés, pour que vous possédiez la gloire de notre Seigneur Jésus-Christ ». Et dans 1 Thessaloniciens Paul renchérit : « En effet, la Bonne Nouvelle que nous annonçons, nous ne vous l'avons pas apportée en paroles seulement, mais aussi avec la puissance et la pleine conviction que donne le Saint-Esprit. Et vous le savez bien, puisque vous avez vu comment nous nous sommes comportés parmi vous, pour votre bien. Quant à vous, vous avez suivi notre exemple et celui du Seigneur, car vous avez accueilli la Parole au milieu d'épreuves nombreuses, mais avec la joie que produit le Saint-Esprit. Aussi vous êtes devenus, à votre tour, des modèles pour tous les croyants de la Macédoine et de l'Achaïe. On raconte, en effet, à notre sujet, quel accueil vous nous avez réservé et comment vous vous êtes tournés vers Dieu en vous détournant des idoles pour servir le Dieu vivant et vrai et pour attendre que revienne du ciel son Fils qu'il a ressuscité des morts, Jésus, qui nous délivre de la colère qui vient. » Ainsi comme cela est stipulé dans 1 Thessaloniciens 4 : 1, nous pouvons tirer de cette église des recommandations pratiques pour la vie dans une église locale : «Enfin, frères, vous avez appris de nous comment vous devez vous conduire pour plaire à Dieu, et vous vous conduisez déjà ainsi. Mais, nous vous le demandons, et nous vous y invitons à cause de votre union avec le Seigneur Jésus : faites toujours plus de progrès dans ce domaine.» Tout croyant doit se comporter de façon à plaire à Dieu. Et ce passage regorge de recommandations sur le comportement que doit avoir le chrétien dans l’église locale. Parmi ces recommandations il transparaît que tous chrétiens est responsable. Tous les chrétiens ont les uns envers les autres des responsabilités et cela en tout temps.

Le responsable est quelqu’un qui est capable de prendre des décisions. Le responsable est celui qui dirige. Le responsable chrétien est celui qui est sauvé, et qui construit l’église. Il n’est pas uniquement le pasteur, le prophète, l’apôtre, mais il est tout chrétien ayant reçu le Seigneur Jésus. Et à ce titre étant responsable, il doit savoir se comporter dans la maison de DIEU qui est l’église local. Cette dernière est une représentation visible de ce qui est invisible. L’église locale n’est pas l’église universelle. Néanmoins l’église locale permet à l’église universelle d’être visible, et est un témoignage pour ceux qui ne sont pas sauvés. DIEU seul connait les membres de l’église universelle invisible. En tant que chrétien comment me comporter dans cette église locale ? Quel comportement avoir envers chacun des groupes de personnes retrouvés dans une église locale ? :

Responsables les uns des autres

Responsables les uns des autres

Nous devons avoir une bonne attitude envers nos dirigeants spirituels. Cette recommandation est bien explicitée dans les versets 12 et 13 du texte de référence : « Nous vous prions, frères, d'avoir de la considération pour ceux qui travaillent parmi vous, qui vous dirigent dans le Seigneur, et qui vous exhortent. Ayez pour eux beaucoup d'affection, à cause de leur œuvre. Soyez en paix entre vous. » Ce passage précise les trois fonctions des dirigeants de l’église locale : travailler, diriger, avertir. Notre attitude doit consister à les apprécier, les estimer, les aimer, et cela à cause de leur travail. Le respect est lié à la volonté de plaire au Seigneur. La soumission à l’autorité établie par DIEU est un principe fondamental existant depuis le début des temps. Ainsi, l’introduction du mal dans ce monde découle selon la Bible du fait qu’Adam et Eve n’ont pas respecté l’autorité de DIEU. Nous devons donc apprendre à connaitre nos dirigeants spirituels, à les entourer d’égard et de témoignages de reconnaissance. Nous devons les estimer et leur témoigner une affection particulière en raison de leur activité et de leur peine. Nous devons les respecter à cause de leur fonction. Le respect n’est pas lié à l’âge ou au statut social, mais à la fonction. Il est important de souligner qu’il ne s’agit pas d’une suggestion, mais bien d’un commandement : nous devons avoir du respect pour ceux qui servent le Seigneur parmi nous, nos responsables spirituels.

Pour plaire au Seigneur dans l’église locale nous devons avoir des rapports motivés par la paix. La fin du verset 13 du texte de référence le précise « Soyez en paix entre vous. » Vivre en paix, c’est connaître la bonne entente et l’harmonie. En Grec le mot paix signifie attaché ensemble quelque chose qui est brisé ou disloqué. Quel que soit nos différences, de tempérament, de culture, nous devons tout faire pour être attaché ensemble. La paix, c’est l’harmonie, la sécurité, la sérénité, l’absence de conflit. Soyons des artisans de paix dans l’église. « Vivez en paix entre vous », si cette injonction nous est donné, c’est qu’il peut avoir des désaccords voire même des sujets de désunions, mais nous devons toujours chercher à être en paix. La paix est un fruit de l’Esprit. Il y a des blessures, des cicatrices, mais nous devons apprendre à pardonner et aller de l’avant.

Pour plaire au Seigneur dans l’église locale nous devons apprendre à nous occuper des autres. Nous devons avoir une attitude envers les frères et sœurs. Les versets 14 et 15 disent : « Nous vous le recommandons, frères : avertissez ceux qui mènent une vie déréglée, réconfortez ceux qui sont découragés, soutenez les faibles, soyez patients envers tous. Veillez à ce que personne ne rende le mal pour le mal mais, en toute occasion, recherchez le bien, dans vos rapports mutuels comme envers tous les hommes. » Dans cette église que construit le Seigneur, l’apôtre Paul décrit 5 catégories de chrétiens à problème, et dans les versets qui précèdent Paul utilise 5 verbes à l’impératif montrant ainsi qu’il s’agit de commandements, des ordres nécessitant une participation de l’être humain :

  • Les indisciplinés : « avertissez ceux qui mènent une vie déréglée ». Le terme indiscipliné a été utilisé dans le domaine militaire, désignant une armée qui n’était pas en ordre de bataille, ou un soldat qui n’était pas à son poste. Donc tout homme indiscipliné marche en dehors de son rang, il ne reste pas à sa place, il est totalement en rébellion contre l’autorité, quand tout le monde va de l’avant il recule, il n’aime pas suivre les responsables ou les dirigeants, il ne cherche pas à apprendre. Les gens indisciplinés ou déréglés ont leur propre théologie, leur manière d’interpréter les écritures. Ils ne sont pas là pour se soumettre mais toujours avoir raison, n’aimant pas non plus être corrigé. Si ton frère (ou ton épouse, ton parent) est indiscipliné, tu dois l’avertir voire le reprendre. Tu ne dois pas te laisser diriger par tes sentiments, mais par la raison biblique. Les sentiments que nous avons ont besoin d’être purifié, de sorte que nous ne soyons plus dirigés par nos sentiments mais par la raison biblique. Lorsque Pierre à l’écoute de la parole de JESUS (« le fils de l’Homme doit être livré à la croix et crucifié »), répondit au Seigneur « que cela n’advienne » autrement dit « tu ne dois pas le faire », JESUS le regarda et lui dit « arrière de moi Satan ». JESUS avait ainsi vu dans le bon sentiment de Pierre une activité du diable. Pierre n’avait pas parlé à son Seigneur avec la raison biblique mais plutôt avec ses sentiments. Et lorsqu’on n’a pas de sentiments purs, on verra son frère de sang ou son épouse se comporter mal sans rien dire. En fait des sentiments sont impurs lorsqu’ils prennent le dessus sur la raison biblique.
  • Les personnes toujours abattus, toujours inquiètes, toujours découragées, toujours déprimées et en proie au désespoir : « réconfortez ceux qui sont découragés ». L’inquiétude est le plus grand voleur de joie. Ainsi lorsqu’on est inquiet les bénédictions du Seigneur ne nous sont pas visibles. Envers ces personnes nous devons faire preuve de patience, les consoler avec la parole de Dieu, leur rappeler à l’aide de versets bibliques les bienfaits et les promesses de Dieu.
  • Les faibles : « soutenez les faibles », car ils ont du mal à accomplir la volonté de Dieu de manière persévérante. Ils ont une faiblesse de prier d’avantage, de méditer continuellement la parole de Dieu, ils n’arrivent à prendre la victoire sur leurs péchés, à s’attacher aux promesses divines. Notre rôle est de les soutenir, à les supporter. Et la bible est remplie de recommandations dans ce sens : « Frères, si quelqu'un s'est laissé surprendre par quelque faute, vous qui vous laissez conduire par l'Esprit, ramenez-le dans le droit chemin avec un esprit de douceur. Et toi qui interviens, fais attention de ne pas te laisser toi-même tenter. Aidez-vous les uns les autres à porter vos fardeaux. De cette manière, vous accomplirez la loi du Christ. » Galates 6/1-2. Nous devons secourir les faibles et les aider à se relever après une chute. La réalité est que nous sommes tous faibles et que nous avons besoin d’être relevé et soutenu à un moment de notre marche dans le Seigneur.
  • Les fatigants : « soyez patients envers tous ». Personne n’en a pris conscience plus que le Seigneur lui-même, qui en formant ses disciples s’est rendu compte des difficultés qu’ils avaient dans l’apprentissage. Ils étaient lents à comprendre jusqu’à ce que le Saint Esprit leur soit accordé. Il existe des personnes fatigantes et pénibles et nous devons être patients envers elles. La patience est un fruit de l’Esprit.
  • Les méchants : « Veillez à ce que personne ne rende le mal pour le mal ». En effet dans nos églises locales il y a des personnes méchantes, et nous devons être prêts à être blessé au sein de nos communautés chrétiennes. Il y a des personnes qui vous y ferons du mal de manière directe, par des commérages et médisances, animés d’amertume, de jalousie, de colère. La bible nous recommande de ne pas rendre le mal pour le mal mais de « recherchez le bien, dans vos rapports mutuels ».
Ensemble, nous sommes forts

Ensemble, nous sommes forts

Dans notre église locale, nous devons veuillez les uns sur les autres, toujours rechercher le bien entre nous et même envers tous les hommes. Galates 6/10 « Ainsi donc, tant que nous en avons l'occasion, faisons du bien à tout le monde, et en premier lieu à ceux qui appartiennent à la famille des croyants. » Nous devons aimer, respecter et écouter nos responsables spirituels. Vivez en paix entre vous et que chacun prenne sa responsabilité pour que l’église de Dieu avance et soit prospère.

Nous avons également des responsabilités vis-à-vis de Dieu, cela fera l’objet d’un autre message.

Publié dans PERTINENT

Commenter cet article