PÂQUES 2014

Publié le par David Evariste Song Matha

Le 20 avril 2014 à l’église protestante évangélique MATHANIA de Corbeil-Essonnes, plusieurs participants à ce culte du jour de Pâques, s’attendaient à un message « classique » de Pâques. Mais le Roi des Rois par le canal de son serviteur le pasteur Claude MISSIDIMBAZI, nous a une fois de plus révélé l’infinie richesse de sa sagesse et de l’intelligente manifestation de son amour, à travers ce magnifique dithyrambe sur la fête de la grande libération de la mort.

PÂQUES 2014

1 Corinthiens 5/6-8

1 Corinthiens 6/20

Pour plusieurs de nos contemporains, Pâque fête religieuse est devenue une fête commerciale, c’est la fête du chocolat. Ainsi beaucoup de nos fêtes religieuses ont été perverti, car certainement nous chrétiens n’avons pas suffisamment lutté pour proclamer les bienfaits et le véritable sens de ces fêtes. Chez nos frères et sœurs juifs, la fête de Pâque est la plus appréciée, la plus fêtée, car il s’agit de la fête de la réjouissance.

PÂQUES 2014

LA PÂQUE JUIVE

Elle célèbre un événement important et capital, l'événement fondateur du peuple de DIEU sortant de l’esclavage de l’Egypte pour se rendre vers la terre promise. Les juifs fêtent la Pâque pour se souvenir du fait que DIEU les ai délivré de l’esclavage. Ainsi dans Exode 12, nous avons le récit de la première fête de Pâque. Au verset 14 de ce chapitre d’Exode, DIEU ordonne de fêter la Pâque. Cette ordonnance précise que cette fête est pour le Seigneur lui-même, et qu’elle est perpétuelle. Il s’agit d’une commémoration, un mémorial, l’occasion de se souvenir d’abord que DIEU a libéré son peuple du pouvoir du pharaon et l’a laissé partir vers la terre promise. Cette commémoration consistait à offrir au Seigneur un agneau mâle sans défaut. Le sang de cet agneau était répandu sur les linteaux de chaque maison en signe de protection. Ainsi lorsque l’ange de la mort envoyé par DIEU pour frapper les égyptiens allait passer, il épargnerait en «passant par-dessus » les habitants de toutes les maisons aux linteaux badigeonnés du sang de l’agneau pascal. C’est ici le véritable sens de la fête de Pâque, à savoir, passé par-dessus, sauter, être épargné et protégé grâce au sang de l’agneau. Lorsque dans la tradition juive on tuait l’agneau pascal et après avoir badigeonné les linteaux de son sang, sa chair était consommée durant la nuit de Pâque.

PÂQUES 2014

LA PÂQUE NOUVELLE

Dans le nouveau testament, JESUS est notre Pâque. C’est lui qui va prendre notre place, et souffrir afin que par son sang précieux versé nous soyons rachetés. JESUS a été mis à mort juste avant la Pâque juive et sa résurrection est pour ses disciples, la grande libération de la mort, la Pâque nouvelle. C’est pourquoi nous chrétiens disciples du christ nous fêtons aujourd’hui la résurrection de JESUS.

Le mot Pâque peut être retrouvé soit au singulier soit au pluriel. Ainsi lorsqu’il est au singulier il fait référence à la première Pâque (Pâque juive), celle mentionnée dans Exode 12. Dans ce texte le rituel est bien décrit :

  • La Pâque se mange dans la précipitation, en tenue de combat, prêt à partir, en tenue de combat. Nous devons être prêts à partir.
  • Prendre le sang de l’agneau immolé et protéger leur demeure en le mettant sur les poteaux et linteaux à l’entrée de celle-ci. Ainsi tous ceux qui étaient à l’intérieur de ces demeures, qu’ils soient voleurs, bandits, pécheurs, étaient protégés non pas à cause de l’impeccabilité de leurs œuvres, mais à cause du sang présent à l’entrée des demeures. CHRIST notre pâque a été immolé, et vous et moi nous ne pouvons-nous tenir devant DIEU, que grâce au sang de JESUS. Ce ne sont pas nos bonnes œuvres, ou la qualité de nos prières qui peuvent nous sauver. DIEU voit le sang précieux de son Fils, et cela est suffisant pour passer et épargner ceux qui font confiance au sacrifice de la croix.

Ainsi Pâques est une grande fête en l’honneur du Seigneur JESUS. Et la Bible demande de la commémorer à perpétuité : « Vous observerez cela comme une loi pour vous et pour vos enfants à perpétuité. Quand vous serez entrés dans le pays que l'Eternel vous donnera, selon sa promesse, vous observerez cet usage sacré. Et lorsque vos enfants vous diront : Que signifie pour vous cet usage ? Vous répondrez : C'est le sacrifice de Pâque en l'honneur de l'Eternel, qui a passé par-dessus les maisons des enfants d'Israël en Egypte, lorsqu'il frappa l'Egypte et qu'il sauva nos maisons. Le peuple s'inclina et se prosterna. » Exode 12/24-27. D’abord remarquons à la fin de ce texte, la réaction de ceux qui ont compris et reconnu la valeur de ce grand sacrifice : Ils s’inclinent et adorent. Et dans Exode 12/41-42 il est écrit : « Et au bout de quatre cent trente ans, le jour même, toutes les armées de l'Eternel sortirent du pays d'Egypte. Cette nuit sera célébrée en l'honneur de l'Eternel, parce qu'il les fit sortir du pays d'Egypte; cette nuit sera célébrée en l'honneur de l'Eternel par tous les enfants d'Israël et par leurs descendants. » Nous sommes les « juifs » spirituels sauvés par CHRIST. Nous devons donc en l’honneur de L’ETERNEL célébrez cette fête, parce que DIEU l’a décrété. C’est pour lui, pour sa gloire.

JESUS lui-même en tant que bon juif a célébré cet évènement capital de la pâque juive. Ainsi le jeudi soir (encore appelé jeudi saint) le repas pascal va inaugurer et mettre en place le premier culte au cours duquel JESUS va laisser cette traduction la sainte cène : Faites ceci en mémoire de moi. Ceci est mon corps, ceci est mon sang...donc chaque fois que nous sommes ensemble et que nous célébrons le repas du Seigneur nous le faisons en mémoire de lui. De même nous ne devons pas bouder le plaisir de fêter la Pâque de JESUS. Nous devons nous rappeler qu’il a vaincu la mort, « la mort a été engloutie dans la victoire. » 1 Corinthiens 15/54 (b). Le mot pâques pour nous est mis au pluriel, car nous fêtons la pâque juive et la pâque de JESUS (CHRIST notre pâque, a été immolée). La fête de Pâques marque le début du choix de DIEU pour son peuple, mais aussi pour le chrétien du nouveau testament, la puissance d’une espérance nouvelle, la victoire sur les forces du mal, le triomphe de l’agneau immolé, et la constitution d’un peuple nouveau pour glorifier le Seigneur.

Paul a suivi cette tradition et cela transparait dans ses écrits aux Corinthiens : « Célébrons donc la fête, non avec du vieux levain, non avec un levain de malice et de méchanceté, mais avec les pains sans levain de la pureté et de la vérité. » 1 Corinthiens 5/8. Nous devons célébrez la fête de Pâques avec des cœurs purs, et la vérité au fond du cœur. DIEU n’est pas pour le mélange, ni pour la méchanceté ou la malice. DIEU voudrait que nous célébrions en ce jour de Pâques, la mort et la résurrection de JESUS CHRIST : « Je vous ai enseigné avant tout, comme je l’avais aussi reçu, que CHRIST est mort pour nos péchés selon les écritures. Qu’il a été enseveli, et qu’il est ressuscité le troisième jour selon les écritures..... Mais maintenant CHRIST est ressuscité des morts, il est le prémices de ceux qui sont morts car puisque la mort est venue par un homme, c’est aussi par un homme qu’est venue la résurrection des morts ». 1 Corinthiens 15/3-4, 20-21. Voilà Pâques, voilà les motifs de notre joie. Si CHRIST n’est pas ressuscité notre foi est vaine et vide. Nous célébrons aujourd’hui la résurrection du Seigneur. En fait chaque dimanche est Pâques.

PÂQUES 2014

PÂQUES SOURCE DE BENEDICTIONS

Et chaque dimanche nous devons fêter la résurrection de notre Seigneur, parce qu’elle nous a apporté beaucoup de choses :

  • Cette résurrection atteste que JESUS-CHRIST est DIEU : Romains 4/1 « déclaré Fils de Dieu avec puissance, selon l'Esprit de sainteté, par sa résurrection d'entre les morts, Jésus-Christ notre Seigneur.. » JESUS est parfait, et durant son passage terrestre il a fait la volonté de son Père. Il est DIEU, mais c’est grâce à sa mort qu’il a été déclaré Fils de DIEU avec puissance. Donc sa résurrection atteste sa divinité. Et nous nous réjouissons de savoir que JESUS-CHRIST Homme est DIEU. Il est au même titre que DIEU le Père celui qui domine et conduit d’histoire.
  • Cette résurrection atteste que DIEU a accepté le sacrifice en notre faveur de CHRIST. Romains 4/25 « lequel a été livré pour nos offenses, et est ressuscité pour notre justification. » Ainsi un pécheur comme moi a été déclaré juste par la foi, parce que CHRIST est devenu ma justice, et cela est valable pour tous les pécheurs. Le sacrifice du CHRIST est parfait et complet, autrement dit, il n’y a plus rien à faire ni à ajouter ou à retrancher, car CHRIST s’est donné une fois pour toutes pour les pécheurs, et il est ressuscité pour notre justification.
  • Cette résurrection atteste que JESUS-CHRIST est devenu un autre souverain sacrificateur. Romains 8/34 « Qui les condamnera ? Christ est mort; bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, et il intercède pour nous ! » La droite de DIEU est une position d’autorité et d’honneur, et là CHRIST intercède pour nous. Notons bien qu’il ne prie pas, il n’offre pas de l’encens. Non, sa présence dans la gloire, est la preuve que le Père est satisfait. Et JESUS est à côté du Père pour tenir, garder, et purifier ceux qu’il a choisi. Dans le passé le souverain sacrificateur était vêtu d’un vêtement spécial : Il portait le pectoral du jugement, avec cet écriteau fait de douze pierres symbolisant les douze tribus d’Israël. Une fois par an, le souverain sacrificateur entrait dans le saint des saints. Il devait suivre les prescriptions divines afin de ne pas y être foudroyé. Ainsi, il devait être pur, qualifié, choisi par DIEU. Dans le saint des saints, le souverain sacrificateur au travers du pectoral du jugement et de l’écriteau aux douze pierres représentait l’ensemble du peuple. Lorsque JESUS est mort sur la croix, le voile du temple a été déchiré, et le saint des saints est devenu accessible. Nous avons un souverain sacrificateur digne de foi, digne de confiance, et qui est entré dans le saint des saints non pas avec le sang des boucs et des taureaux, mais avec son précieux sang. Il n’est pas entré dans le saint des saints pour lui-même, mais chacun d’entre nous. Ainsi nous sommes déjà dans la présence du Père, car notre souverain sacrificateur JESUS nous porte en lui, il nous porte dans son cœur. Personne ne peut arracher des mains du Seigneur celui qui a été sauvé, et élu, car son salut est éternel. Paul dit dans 1 Timothée 2/5-7 « Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme, qui s'est donné lui-même en rançon pour tous. C'est là le témoignage rendu en son propre temps, et pour lequel j'ai été établi prédicateur et apôtre, je dis la vérité, je ne mens pas, chargé d'instruire les païens dans la foi et la vérité. »

Il y a quelque chose de particulier dans le christianisme : « l’unicité ». Ainsi JESUS-CHRIST est unique, c’est-à-dire qu’il n’a pas son pareil, il est inimitable, il est le seul médiateur entre DIEU et les hommes. Donc nous ne sommes pas sauvés par un saint quelconque, ou un ange. Nous ne sommes pas sauvés grâce à une loi divine, mais nous le sommes grâce au médiateur, car c’est lui qui fait le lien et la jonction avec DIEU. C’est lui qui permet que l’homme soit réconcilié avec DIEU. Colossiens 1/27b «Christ en vous, l'espérance de la gloire. » Quand JESUS vit en nous, celui dont la Bible dit qu’il est justice, sagesse, sanctification et rédemption, alors nous portons en nous par la foi le médiateur, et nous savons que nous n’avons pas besoin d’autres recours ou d’autres moyens pour avoir accès à DIEU. Ainsi si vous avez un problème, un souci, un péché, allez voir le médiateur, et ce dernier se chargera de faire le lien avec le Père. Oui « Dieu l'a élevé par sa droite comme Prince et Sauveur, pour donner à Israël la repentance et le pardon des péchés. » Actes 5/31.

Que de merveilleuses bénédictions pour nous à cause de la résurrection de JESUS-CHRIST. Nous partageons la même joie que l’apôtre Pierre dans 1 Pierre 1/3 « Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui, selon sa grande miséricorde, nous a régénérés, pour une espérance vivante, par la résurrection de Jésus-Christ d'entre les morts ».

  • La résurrection du CHRIST est une garantie que nos corps seront également ressuscités d’entre les morts. As-tu peur de la mort ? Tous ceux qui ne sont pas sauvés ont peur de la mort, ou ils font semblant de ne pas avoir peur. La mort est là pour nous rappeler que nous venons nus dans ce monde et que nous en repartons nus.

Rappelons-nous que la Bible nous parle de trois types de morts :

  • La mort physique n’est pas la plus terrible car parce que tu es poussière, tu retourneras à la poussière.
  • Mais il y a également la mort spirituelle. Lorsqu’on marche dans le péché, on est séparé de DIEU, donc déjà mort spirituellement. On est vivant physiquement mais on ne goute pas la communion avec le Seigneur. Et seules la repentance et la confession peuvent nous donner accès à cette présence divine.
  • La pire des morts est la mort éternelle. Après le jugement, certains seront jetés dans l’étang de feu pour l’éternité loin du Seigneur.

Par sa résurrection CHRIST a vaincu l’aiguillon de la mort et c’est pour cela que Pâques est pour nous une source de joie. Ainsi le chrétien parce qu’il a cru en JESUS a reçu la vie éternelle. 1 Thessaloniciens 4/14 « Car, si nous croyons que Jésus est mort et qu'il est ressuscité, croyons aussi que Dieu ramènera par Jésus et avec lui ceux qui sont morts. » Donc lorsqu’on meurt dans le Seigneur, on est tranquille. Lorsque la mort physique d’un être cher survient il est normal d’avoir du chagrin et de pleurer car nous sommes des êtres humains. Mais un jour viendra où nous verrons dans la gloire nos biens aimés qui nous ont précédé. La mort a été engloutie par la victoire de JESUS-CHRIST.

PÂQUES 2014

PÂQUES ET JUGEMENT DERNIER

Par la résurrection de JESUS nous avons la preuve que DIEU jugera tous les hommes, «parce qu'il a fixé un jour où il jugera le monde selon la justice, par l'homme qu'il a désigné, ce dont il a donné à tous une preuve certaine en le ressuscitant des morts. » Actes 17/31. L’injustice ne triomphera pas et n’aura pas le dernier mot. Ainsi le mal que le monde peut faire à l’église ou le mal que l’on peut te faire à cause de ta foi en JESUS, aura une réponse le jour du jugement. Ce jour-là, il n’y aura plus de salut, de miséricorde, ni de pardon ou de pitié. Chacun recevra le fruit de ses actes.

La mort puis la résurrection du CHRIST nous apportent en tant que chrétien d’innombrables bénédictions. Mais à la croix il y a également la manifestation d’un autre aspect de DIEU : A la croix la colère de DIEU a montré son vrai visage. DIEU a livré son Fils le parfait afin de payer le prix de nos péchés. DIEU l’a fait à cause de l’amour qu’il nous porte, et dans son désir de nous pardonner. DIEU pardonne, mais il va également régler ses comptes. On ne peut pas blasphémer ou rejeter impunément le CHRIST. Un jour est fixé pour ce règlement de compte, un jour terrible. Tout le monde sera présent, la mort aura rendu ses morts, la terre également. C’est un jour de colère, et cette réalité doit nous faire trembler et nous amener à arrêter de faire le mal, arrêter de vivre dans le péché.

PÂQUES 2014

VIVRE PÂQUES

Vivre Pâques aujourd’hui c’est reconnaître la qualité de la vie de JESUS, la qualité de sa mort, la qualité de sa résurrection. Vivre Pâques, c’est s’arrêter, afin de peser le prix de notre rédemption, le prix de notre liberté, le prix de ma vie éternelle. La reconnaissance devant normalement en découler, nous pousse à nous incliner et à adorer le Seigneur. A Pâques DIEU voudrait que nous nous rappelions que nous ne nous appartenons plus. 1 Corinthiens 6/20 «Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu. » Oui, glorifions donc DIEU dans notre corps et notre esprit qui sont à lui. Le peuple d’Israël a été libéré d’Egypte par DIEU, pour être son peuple et pour l’adorer. Mais ce peuple a raté la cible, il s’est endurci et est mort dans le désert. Et aujourd’hui, le CHRIST nous sauve, il nous a racheté, il a payé un prix fort. Cette vérité nous fait mieux comprendre la signification de cette louange céleste d’Apocalypse 5/9-10 « Tu es digne de prendre le livre, et d'en ouvrir les sceaux; car tu as été immolé, et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple, et de toute nation; tu as fait d'eux un royaume et des sacrificateurs pour notre Dieu ». C’est vraiment fort ! Notre rachat a été conditionné par le sacrifice de JESUS-CHRIST. Nous étions esclaves et vendus au péché sur le marché l’Agora, et le CHRIST est venu sur la place publique et il nous a racheté. Ainsi nous sommes devenus le peuple de DIEU, non pas pour nous même ni pour notre bien-être personnel, mais pour célébrer les merveilles de DIEU, et apporter des sacrifices de louange en l’honneur de notre DIEU.

Vivre Pâques aujourd’hui, c’est se mettre en quête du ressuscité, Marc 16/1-8. Le message de l’ange est très clair : n’ayez pas peur. Vous cherchez JESUS celui qui a été crucifié ? Il n’est pas ici, il est ressuscité. Alors «Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui, selon sa grande miséricorde, nous a régénérés, pour une espérance vivante, par la résurrection de Jésus-Christ d'entre les morts, pour un héritage qui ne se peut ni corrompre, ni souiller, ni flétrir, lequel vous est réservé dans les cieux, à vous qui, par la puissance de Dieu, êtes gardés par la foi pour le salut prêt à être révélé dans les derniers temps ! C'est là ce qui fait votre joie, quoique maintenant, puisqu'il le faut, vous soyez attristés pour un peu de temps par diverses épreuves, afin que l'épreuve de votre foi, plus précieuse que l'or périssable qui cependant est éprouvé par le feu, ait pour résultat la louange, la gloire et l'honneur, lorsque Jésus-Christ apparaîtra, lui que vous aimez sans l'avoir vu, en qui vous croyez sans le voir encore, vous réjouissant d'une joie ineffable et glorieuse, parce que vous obtiendrez le salut de vos âmes pour prix de votre foi. » 1 Pierre 1/3-9

PÂQUES 2014

En ce jour de Pâques, proclamons notre foi, reconnaissons en la grande valeur. Elle est source de paix, de joie, d’espérance, et d’amour. Vivons avec le Seigneur, fréquentons le tous les jours. Le ressuscité est là, et partout où tu iras il sera toujours là, il te suit et est à tes côtés, c’est lui ton trésor. Que toute la maison d’Israël sache donc avec certitude que DIEU l’a ressuscité et là fait Seigneur et CHRIST ce JESUS que vous avez crucifié. Bonne fête de Pâques.

Publié dans PERTINENT, JESUS LE CHRIST

Commenter cet article