REVELATIONS SUR LA MONTAGNE

Publié le par David Evariste Song Matha

Dieu le créateur de toutes choses peut souverainement se révéler à qui le recherche de tout son cœur, en tout lieu, y compris sur les montagnes. Ces théophanies sont des sources de bénédictions incommensurables dans la vie du chrétien. A travers ce partage du message du 19 juillet 2015 donné par le Pasteur Claude MISSIDIMBAZI de l’église protestante évangélique MATTHANIA de Corbeil-Essonnes (France), je vous invite à vous enrichir de cette sagesse divine.

REVELATIONS SUR LA MONTAGNE

Psaume 90/1-2

REVELATIONS SUR LA MONTAGNE

Celui qui a le sens de l’observation verra dans la Bible ce que les autres ne peuvent voir. De même celui qui a éduqué son œil spirituel lira dans la Bible des particularités non perçues par les autres. C’est ainsi que l’on constate qu’aussi bien dans l’ancien que dans le nouveau testament, le Christ aimait bien la montagne. Même les lieux ont un sens dans les écritures. Dans la Bible la montagne fait partie des lieux particuliers où Dieu se révèle. Nous pouvons citer par exemple, le Sinaï ou Horeb, l’île de Patmos, le mont Garizim, le Golgotha. Il est important de souligner cependant que ces montagnes ne sont que des symboles car Dieu est présent partout. La montagne est le lieu par excellence des « Théophanies » c’est-à-dire des révélations de Dieu. Dans le texte de référence il est écrit : « Avant que les montagnes fussent nées, Et que tu eusses créé la terre et le monde, d'éternité en éternité tu es Dieu.» Autrement dit, Dieu est le créateur des montagnes et il ne faut pas adorer la créature, mais plutôt le créateur. Nous passerons en revue cinq montagnes dans la Bible à qui nous pouvons donner cinq étoiles à chacune, parce que sur ces cinq montagnes Dieu dit quelque chose à son peuple :

REVELATIONS SUR LA MONTAGNE

La montagne du Sinaï : Exode 34, c’est Dieu qui demande à Moïse de monter sur la montagne. Ce qui est remarquable est que le créateur de toute chose soit capable de cibler un endroit précis, où il décide de se manifester à son serviteur afin de lui communiquer les dix commandements, cette charte d’alliance de Dieu avec son peuple. Et c’est la présence de Dieu descendu en ce lieu qui changera tout, au point où plus tard le peuple sera effrayé par les manifestations extraordinaires accompagnant cette descente divine (la montagne tremblera). Tout cela n’est qu’une image puisque Dieu n’a en réalité pas besoin de descendre étant présent partout en même temps. Ici il s’agit d’une théophanie, une révélation de Dieu à une personne pour un but particulier. Réalisons que lorsque Dieu voudrait se manifester il est capable de le faire là où il veut et comme il le souhaite. L’autre leçon à tirer est que Dieu est présent au milieu de son peuple, bien que Tout-puissant et Omniprésent il se révèle toujours à ceux qui le recherche de tout leur cœur. Ainsi ce matin Dieu est présent au milieu de nous, mais la révélation de sa personne dépendra de l’état de notre cœur. Car malgré sa toute-puissance Dieu ne se révélera pas à tous de la même manière. Il se révèle à ceux qui ont faim et soif de lui de tout leur cœur. De plus il peut se révéler à qui il veut sans même que les autres personnes autour du concerné ne s’en rendent compte. Dieu peut donc utiliser sa propre création pour accomplir sa volonté, et il est le seul capable de le faire. Ainsi le pouvoir du Christ sur la création (il a marché sur l’eau, il a ordonné au vent d’arrêter sa course) prouve qu’il est Dieu. Dieu est descendu sur le mont Sinaï et a donné les tablettes de la loi à Moïse. En le faisant il a révélé aux croyants la méthode pour être saint, comme lui-même est saint. Le mont Sinaï constitue la révélation de Dieu, le choix d’un peuple par Dieu, afin de lui communiquer sa volonté. Donc nous également aujourd’hui pouvons devenir saints en prenant au sérieux ses commandements. De plus après son séjour sur le mont Sinaï, le visage de Moïse était rayonnant de la gloire de Dieu. C’est la présence de Dieu qui avait touché sa chair. Moïse n’était plus le même après son entretien avec L’Eternel. Dieu se révèle aujourd’hui par la loi. Et nous devons nous efforcer nous aussi d’être saint comme il est saint. La loi nous exige de l’obéissance. « Maintenant, si vous m'obéissez et si vous restez fidèles à mon alliance, vous serez pour moi un peuple précieux parmi tous les peuples, bien que toute la terre m'appartienne » Exode 19/5. L’alliance ici étant les dix commandements. Les enfants de Dieu sont précieux aux yeux de Dieu, ils sont différents des autres peuples, car ils obéissent aux lois de Dieu. Ils sont ainsi marqués du sceau de Dieu, ils ont le devoir et la responsabilité de célébrer les œuvres de Dieu : « Mais vous, vous êtes une race élue, une communauté de rois-prêtres, une nation sainte, un peuple que Dieu a libéré pour que vous célébriez bien haut les œuvres merveilleuses de celui qui vous a appelés à passer des ténèbres à son admirable lumière » 1 Pierre 2/9.

REVELATIONS SUR LA MONTAGNE

La montagne du Carmel : 1 Rois 18/19-40, sur le mont Carmel, L’Eternel se manifeste et il veut dire à son peuple que c’est lui le seul vrai Dieu. Face au défi des faux prophètes et des faux dieux, L’Eternel montre qu’il est le maître du climat, il est celui qui envoie la sécheresse ou la pluie. Elie s’est avancé et a questionné le peuple d’Israël en ces termes : « Combien de temps encore sauterez-vous des deux côtés ? Si l'Eternel est le vrai Dieu, suivez-le. Si c'est Baal, alors ralliez-vous à lui ! Mais le peuple ne lui répondit pas un mot. » Cette question est toujours d’actualité. Elle s’adresse à ces chrétiens instables et indécis. Reconnaissons L’Eternel comme l’unique véritable Dieu, et menons une vie conforme à cette conviction. Débarrassons nos vies de ces fausses divinités, brisons ces faux autels qui existent en nous, même dans la manière de raisonner et de concevoir Dieu. Dieu n’est pas dans la raison ou l’imagination de l’être humain. Dieu se révèle dans les écritures. Ces montagnes sont symboliques, mais on ne peut pas avancer avec Dieu sans avoir des moments, des lieux précis avec lui. Un endroit caché où l’on se réfugie avec le Seigneur, où on parle avec lui et où il nous révèle sa parole. Chacun peut aller où il veut, mais ce qui est important est de se retirer et de recevoir la révélation de sa parole. Le savoir biblique ne consiste pas en la connaissance intellectuelle des textes bibliques, mais il s’agit d’une expérience, quelque chose de réelle. Dans la prière qu’Elie adresse à L’Eternel (1 Rois 19/36) il lui demande d’agir afin que le peuple sache qui est le vrai Dieu. Car si le peuple avait expérimenté Dieu, il ne serait pas entrain de suivre des faux dieux.

REVELATIONS SUR LA MONTAGNE

La montagne de la révélation et de la transfiguration, mentionnée dans Marc 9/2-9. Jésus a lui-même choisi les trois disciples qui devaient l’accompagner sur cette montagne. Plus tard dans l’histoire de l’église chacun de ces disciples jouera un rôle important : Pierre, Jean et Jacques. Jean l’apôtre de l’amour et le chéri de Jésus (le Christ étant aussi un être d’émotion avait des préférence parmi ses disciples malgré le fait qu’il les aimait tous), A noter ici que l’auteur inspiré ne précise pas le nom de la montagne concerné. Car s’il l’avait fait celle-ci serait devenue un lieu de pèlerinage voire d’idolâtrie. Sur cette montagne Jésus fut transfiguré, et il apparut à ses côtés Elie le prophète de feu du mont Carmel, et Moïse le prophète ayant reçu les tablettes de la loi. Ils sont sur cette montagne pour recevoir le message suivant : Jésus est le fils bien aimé de L’Eternel, écoutez le ! Vous avez écoutez Moïse la loi et les prophètes. Mais maintenant celui est plus grand que Moïse, la loi et les prophètes est là, écoutez le ! Nous devons croire que Jésus est Dieu et écouter ce qu’il dit, car ses paroles sont celles de Dieu lui-même. L’écoute est tout un art qui s’apprend. Comment peut-on écouter le Fils de Dieu ? en lisant la Bible, car c’est dans la Bible que Jésus se communique, c’est là qu’il se montre et qu’on le voit agir, c’est là qu’on reçoit ses promesses et ses bénédictions, c’est là qu’on reçoit ses jugements, c’est là qu’il nous redresse, nous encourage, nous exhorte. C’est cet épisode qui a poussé Paul à écrire dans 2 Corinthiens 3/18 «Et nous tous qui, le visage découvert, contemplons, comme dans un miroir, la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en son image dans une gloire dont l'éclat ne cesse de grandir. C'est là l'œuvre du Seigneur, c'est-à-dire de l'Esprit. » Et il précise sa pensée en posant cette question dans 2 Corinthiens 3/8 « Mais alors, le ministère au service de l'Esprit ne sera-t-il pas bien plus glorieux encore ? » Moïse après son séjour sur le mont Sinaï en est descendu le visage différent, la gloire de Dieu rayonnait au travers de lui. Paul relit ainsi le nouveau et l’ancien testament en disant que maintenant nous avons un ministère supérieur en ce que tous nous avons le visage dévoilé reflétant la gloire du Seigneur. Non plus une gloire extérieure, mais une gloire intérieure, nous sommes ainsi transfigurés en cette même image avec une gloire toujours plus grande par le Seigneur qui est Esprit. C’est ici que se trouve la force et la puissance du chrétien : il n’est pas un religieux. Le chrétien est quelqu’un qui a reçu Jésus-Christ dans son cœur, qui s’est repenti de ses péchés, et qui continu régulièrement à le faire, mais qui est habité par le Saint-Esprit, ce dernier ayant pour rôle de le transformer de l’intérieur. Le Saint-Esprit dans le chrétien a pour but de le métamorphoser, c’est-à-dire de prendre la forme de Dieu, de le transfigurer. Dans la vie de tout croyant sincère, il y a quelque chose de la gloire de Dieu. Cette transformation est quotidienne, « nous sommes transformés en son image dans une gloire dont l'éclat ne cesse de grandir », il y a encore des failles, mais le Saint-Esprit va les éclairer pour rendre le chrétien encore plus parfait. Il y a un livre s’intitulant « le plus précieux des dons » que j’ai dans ma bibliothèque. Et dans ce livre à sa dernière ligne l’auteur ne nous relève ce don qu’à la dernière ligne à savoir : « que Christ soit formé en nous ». Plusieurs trouverons impossible ce changement, pensant qu’il est l’aboutissement de leur effort. En réalité il est l’œuvre du Saint-Esprit, et le rôle du chrétien consiste simplement à reconnaître ses torts, ses péchés. C’est le Saint-Esprit qui transforme nos pensées, notre caractère.

REVELATIONS SUR LA MONTAGNE

Le mont des Oliviers : c’est la montagne de la prière, dans Luc 22/39, Marc 14/32-42. Nous y découvrons la vie de prière du Seigneur. Dans un premier temps, il demande à son Père d’éloigner cette coupe de lui, et cela une fois, deux fois, trois fois. Il demande et persévère dans sa demande. Et comme les choses ne changent pas, il se soumet : « non pas ce que je veux, mais ce que toi tu veux. » Et là sur le mont des Oliviers, nous apprenons de cette montagne que les projets de Dieu ne peuvent s’accomplir que grâce à la prière. Nous avons besoin de prier comme Jésus lui-même a prié : Nous avons besoin de faire la prière de demande, de persévérer dans la prière, de supplier le Seigneur afin que nos prières soient exaucés, mais nous devons accomplir les projets de Dieu grâce à la prière. Il nous faut nous aussi nous retirer afin de pouvoir parler au Seigneur, lui dire combien son œuvre est dure, compliqué. Il nous faut également nous soumettre à lui, en lui demandant ce qu’il faut faire. Sur ce mont des Oliviers, le Seigneur cède, sa volonté, son corps, son vouloir à son Père. C’est là la maturité chrétienne, ne plus vivre pour soit même. L’obéissance à Dieu est toujours source de bénédiction. Celui qui veut suivre Dieu doit être prêt à payer un prix. On ne peut pas être chrétien sans être prêt à sacrifier du sien.

REVELATIONS SUR LA MONTAGNE

Le mont Sion : la montagne par excellence, au-dessus de toutes celles précitées. C’est la cité de Dieu. Psaume 125/1-2 « Ceux qui comptent sur le Seigneur sont comme le mont de Sion : il inébranlable et demeure toujours. » 2 Samuel 5/7 « David s'empara de la forteresse de Sion, qu'on appelle la cité de David ». C’est de cette cité que viendra le messie, le Roi attendu, le Christ. Dans le livre de Michée 4/7 « Des boiteux je ferai un reste, De ceux qui étaient chassés une nation puissante; Et l'Eternel régnera sur eux, à la montagne de Sion, Dès lors et pour toujours.». Alors que les autres montagnes peuvent basculer, parce qu’on ne va plus prier sur le mont Horeb même à Golgotha, Sion elle est un refuge sûr. Dans Joël 4/17 il est dit : « vous connaîtrez que je suis le Seigneur votre Dieu qui demeure à Sion ma montagne sainte. Jérusalem deviendra un lieu saint, et désormais les étrangers n’y passeront plus ». Ceux qui comptent sur le Seigneur sont comme le mont Sion, inébranlables et demeurant pour toujours. Cela se vérifie aussi dans le nouveau testament à travers par exemple ce passage d’Hébreux 12/21-23 : « Le spectacle était si terrifiant que Moïse s'est écrié : Je suis épouvanté et tout tremblant. Non, vous, au contraire, vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant, de la Jérusalem céleste, avec ses milliers d'anges en fête. Vous vous êtes approchés de l'assemblée des fils premiers-nés de Dieu dont les noms sont inscrits dans les cieux. Vous vous êtes approchés de Dieu, le Juge de tous les hommes, et des esprits des justes qui sont parvenus à la perfection ». En entendant ces paroles le chrétien doit tressaillir de joie. Alors que le peuple d’Israël ne pouvait pas s’approcher de la montagne du Sinaï pendant que Moïse y rencontrait Dieu, nous les chrétiens, pouvons approcher de la montagne de Sion. Sion est la montagne de Dieu qui n’est pas encore arrivée mais qui viendra. C’est sur cette montagne que nous fréquenterons les anges. C’est sur elle que sont inscrits les noms des justes, des élus. Elle est la maison de Dieu, la nouvelle Jérusalem.

REVELATIONS SUR LA MONTAGNE

Dieu n’est pas dans les montagnes, n’allez pas adorer ou faire des pèlerinages sur ces montagnes, mais ces symboles nous sont donnés pour nous rappeler que Dieu se manifeste, et que lorsqu’il le fait, c’est qu’il a quelque chose à dire et à faire. Ainsi à travers ces manifestations, il veut nous apprendre à le crainte, nous donner ses lois, nous apprendre à prier, nous apprendre à attendre avec espérance et joie la nouvelle Jérusalem. Dieu voudrait absolument communiquer quelque chose à son peuple, il se révèle, se montre, il est visible pour quiconque le cherche. Il peut te donner un rendez-vous à un endroit précis, et cet endroit sera ta montagne avec lui, alors monte sur la montagne à la rencontre de ton Seigneur, il a un message pour toi qui changera toute ta vie.

Publié dans DIEU LE PERE

Commenter cet article