UN CŒUR SELON DIEU

Publié le par David Evariste Song Matha

1 SAMUEL 16

Le 18 octobre 2015, il y a un an, à Corbeil-Essonnes en France, le pasteur responsable de notre communauté l’église protestante évangélique Matthania, Claude Missidimbazi, nous a de la part du Seigneur recommandé de nous préoccuper de ce que Dieu voit dans nos cœurs, plutôt que des choses superficielles visibles des autres hommes. A travers cette riche prédication, nous avons découvert le caractère de l’homme selon le cœur de Dieu. Enjoy !

UN CŒUR SELON DIEU

L’onction de David comme roi d’Israël est plein d’intérêt même si le couronnement n’aura lieu que des années plus tard. Après avoir rejeté Saül, Dieu conduit Samuel à Bethléem pour y oindre Le roi de son choix. Samuel apprend que ce qui frappe les yeux n’est pas le plus important. Dieu possède ses propres critères et connaît le cœur des hommes. Il n’agit pas comme les hommes, car il est capable de regarder au cœur des hommes et de se baser sur cette évaluation. Tout est affaire de cœur. Jésus a répondu au diable dans le désert en disant : « va-t’en satan car il est écrit : c’est devant le Seigneur ton Dieu que tu te prosterneras et c’est à lui seul que tu rendras un culte » Matthieu 4/10. Dieu voit nos cœurs, il connaît nos motivations et nos pensées, nos interrogations, il sait tout de nous.

UN CŒUR SELON DIEU

Le cœur est le centre de tout et tout s’y décide. Nous aimons dans nos cœurs, nous adorons Dieu de tout notre cœur. Ainsi donner son cœur à Dieu correspond à s’ouvrir à Dieu et à sa parole. Jésus a dit parlant du cœur : « que c’est ce qui sort de l’homme qui le rend impur car du dedans du cœur de l’homme viennent les mauvaises pensées pour agir de façon immorale, voler, mentir, commettre l’adultère, vouloir ce qui est aux autres, agir méchamment, tromper, vivre dans le désordre, être jaloux, dire du mal des autres, être orgueilleux et insensé, toutes ces mauvaises choses sortent du dedans de l’homme et le rendent impur » Marc 7/20-23. Pour le Seigneur le cœur dirige toute notre vie concrète. Ainsi si le cœur est bon, le fruit le sera également. S’il est mauvais le fruit le sera aussi. La Bible parle aussi d’un cœur bon et purifié. L’un de mes passages préférés est le Psaume 45/2. « Des paroles pleines de charme bouillonnent dans mon cœur. Je dis : Mon œuvre est pour le Roi ! Que ma langue soit comme la plume d'un habile écrivain ! ». Le lien est vite trouvé avec le récit de 1 Samuel que nous avons lu. Nous devons nous préoccuper de ce que Dieu voit dans notre cœur, plutôt que des choses superficielles importantes aux yeux des hommes. Dieu a trouvé David l’Homme selon son cœur. Actes 13/22. Psaumes 89/18. 2 chroniques 16/9. 1 Samuel 13/14. Nous avons là des paroles remarquables, un témoignage puissant, venant de Dieu lui-même. Nous devons nous aussi avoir ces qualités. Puisse Dieu faire également témoignage de nous. Pour avoir un cœur selon Dieu nous devons nous aussi être les bénéficiaires de l’œuvre de Dieu.

UN CŒUR SELON DIEU

Lorsque nos cœurs sont selon Dieu nos œuvres dans sa maison le réjouissent. Nos louanges, nos dons, notre amour, notre évangélisation, notre communion fraternelle, le touchent. Car alors il sera au centre de tout. On peut avoir tous les dons possibles, mais ils ne serviront à rien si nous n’avons pas un cœur selon Dieu. On peut posséder des qualités incroyables mais ce qui est important c’est le témoignage de Dieu : « j’ai trouvé David, homme selon mon cœur qui fera toute ma volonté ». Dieu est un Dieu de compassion et de grâce. Il n’est pas aveugle. Il a rejeté Saül, mais le peuple ne veut pas considérer ce rejet. De même il arrive qu’on s’apitoie sur des « gens que Dieu a rejeté », allant ainsi à l’opposé de ce que veut Dieu. En fait nous devons entrer dans la perspective de Dieu lui-même. Quand Dieu rejette nous devons aussi rejeter. Dans notre texte de référence Dieu avait rejeté Saül, et Samuel continuait à pleurer sur son sort ce qui lui a valu le reproche divin.

Aux versets 4 et 5, Samuel manifeste son obéissance envers Dieu, une attitude qui a manqué à Saül. Les fils d’Isaïe commencent à défiler devant lui à tour de rôle. Samuel regarde l’aspect physique extérieur. Dieu lui il voit au cœur. « Ne prend pas garde à son apparence et à sa haute taille, car je l’ai rejeté » : il s’agit d’une leçon qui faudrait retenir. Nous les hommes sommes dans un monde superficiel où la puissance de l’image marque plus les esprits. Pour exemple, j’ai consulté cette semaine les statistiques de l’INSEE (institut national de la statistique et des études économiques) qui montrent qu’il y a comparativement à d’autres pays européens très peu d’immigrés venant en France, le contraire des images que nous imposent les médias.  Dans ce monde on peut juger et condamner l’autre par ce que l’on voit.  Ce qui compte pour Dieu, ce ne sont pas nos critères humains de jugement, mais plutôt son choix. Ainsi David a été désigné et choisi par Dieu.

Verset 11 à 12 : « David était un garçon aux cheveux roux, avec de beaux yeux et qui avait une belle apparence ». Il ne s’agit pas ici d’un détail. Oui David était beau physiquement. Mais cette beauté lui posera plus tard des difficultés à travers son histoire avec Bath-chéba. Dieu voudrait ici opposer ce qui est intérieur à ce qui est extérieur. « L'Eternel dit à Samuel : Lève-toi, oins-le, car c'est lui !  Samuel prit la corne d'huile, et l'oignit au milieu de ses frères. L'esprit de l'Eternel saisit David, à partir de ce jour et dans la suite. » David est l’homme selon le cœur de Dieu. Il deviendra à la fois poète, choriste, théologien, chef de guerre, roi, musicien, il composera de nombreuses mélodies, il dansera devant le Seigneur Parce que L’Esprit de Dieu est sur lui et David ne sera pas comme les autres hommes. David était l’homme choisit par Dieu.

UN CŒUR SELON DIEU

Si nous voulons avoir un cœur selon Dieu, il nous faut d’abord être converti. Dieu a choisi David pour faire de lui son serviteur. Il a transformé son cœur. 1 Samuel 10/9 « Dès que Saül eut tourné le dos pour se séparer de Samuel, Dieu lui donna un autre cœur, et tous ces signes s'accomplirent le même jour ». Dieu a changé le cœur de Saül le roi choisit les hommes. Il a également changé le cœur de David le roi qu’il s’est choisi. Si on n’est pas converti on ne peut pas communier avec Dieu, on ne peut pas le connaître. Dans le contexte de l’ancien Testament il n’est pas explicitement fait mention de la conversion. Mais lorsqu’on lit les écrits de David on constate qu’il était réellement converti : le Psaume 51 qui fait suite à sa chute nous le montre. Seul un converti peut s’exprimer ainsi. La conversion est la repentance plus la foi. Être converti, c’est s’être repenti. La repentance, c’est le demi-tour. La repentance, c’est lorsque je prends ce chemin, et que chemin faisant Dieu me rejoins et qu’il me demande d’abandonner le chemin, de faire demi-tour et que j’obéis. Le fait de regretter ce péché n’est pas encore en soi la repentance. Car cette dernière consiste à renoncer au mal. Il y a des personnes sympathiques dans le monde, personnes sincères ne commettant pas beaucoup de péchés. Elles ne sont pas pour autant converties. Car repentance consiste à renoncer à ses péchés, et à se tourner vers Dieu. Elle consiste à abandonner ses idoles et à se tourner vers Dieu. Ainsi la conversion englobe la repentance plus la foi. La véritable conversion est l’œuvre de Dieu. Elle transforme radicalement la personne, et touche sa pensée, ses actes. Celui qui est converti sera différent d’un païen. Il aura deux chapitres dans sa vie : avant avec satan dans les ténèbres, et après avec Jésus-Christ dans le royaume de lumière. Un exemple de convertis dans la Bible, les Thessaloniciens : 1 Thessaloniciens 1/9. La conversion est un changement profond, une nouvelle façon de penser. Le converti est régénéré par la puissance du Saint Esprit. Chez le converti Jésus devient le chef des pensées, des corps, et son désir est de le servir, de lui être soumis entièrement. Lorsque ces fruits sont là, à savoir le changement de caractère et de tempérament alors nous pouvons être sûr que le Seigneur nous a choisi, trouvé et transformé. Jésus a dit : « vous les reconnaîtrez par leurs fruits. » Les fruits c’est le comportement, c’est aussi ce caractère que produit L’Esprit en nous avec l’amour, la joie, la paix, la patience, la douceur, la maîtrise de soit. David était l’homme selon le cœur de Dieu parce qu’il était converti. Et ce qui est remarquable est qu’à la fin de sa vie Dieu lui-même en fait le témoignage devant son fils Salomon.  

UN CŒUR SELON DIEU

Pour avoir un cœur selon Dieu il faut être rempli du Saint Esprit. Verset 13. Dans le contexte de l’ancien Testament l’onction était donnée aux rois, prêtres, sacrificateurs, pour le service de Dieu. L’onction n’habitait pas encore les hommes comme après la pentecôte, mais les croyants étaient déjà là pour faire l’œuvre de Dieu. Et pour agir selon Dieu il leur fallait l’onction de Dieu. Et c’est cette dernière qui a permis à David d’accomplir des choses extraordinaires, comme cela a été le cas face à Goliath. L’homme selon le cœur de Dieu est animé de L’Esprit de Dieu. Ainsi il peut braver des situations difficiles car il voit la gloire de Dieu. Il peut se donner à fond car il voit la gloire de Dieu. Cela ne vient pas de lui, mais plutôt de L’Esprit de Dieu qui est sur lui. C’est cette Onction qui fait toute la différence. Et sa marque, c’est la vie de L’Esprit. Les fruits de cette plénitude du Saint Esprit sont énumérés dans Ephésiens 5 / 19. Ainsi celui qui est remplit du Saint Esprit parle  (entretenez vous par des Psaumes. ..) non pas pour injurier ou dire des calomnies comme c’est le cas pour ceux qui ne sont pas remplis du Saint Esprit, il est débordant de belles paroles de reconnaissance envers Dieu et ceux que Dieu  a utilisé pour le bénir (chanter et célébrez le Seigneur de tout votre cœur en tout temps et à tout sujet  que ce soit dans la maladie, dans la pauvreté, dans l’abondance, rendez grâce à Dieu notre Père au nom du Seigneur Jésus-Christ). Seul celui qui est remplit de L’Esprit peut chanter en tout temps. Pour nous qui sommes convertis, depuis la pentecôte, L’Esprit Saint vient habiter dans notre cœur, et il peut déborder au-dedans de nous si nos cœurs sont purs, si nos cœurs sont au Seigneur. Et s’il n’y a pas ce débordement de louanges, d’adoration, et de soumission à l’égard de Dieu, c’est que L’Esprit de Dieu est attristé, il y a un péché qui bloque son action. Pour cela il faut confesser ce péché au Seigneur, le regretter, recevoir le pardon de Dieu, désirer rechercher la plénitude de L’Esprit, s’abandonner au Seigneur et marcher par la foi. Lorsque nous suivons ces étapes alors L’Esprit déborde. Une caricature fréquente dans nos églises consiste à penser que celui qui est remplit du Saint Esprit soit sujet à des gestes et attitudes bizarre. On pense à tord que lorsqu’une personne remplie du Saint Esprit parle les gens tombent. La plénitude du Saint Esprit est à chercher dans un bouillonnement intérieur, une louange intérieure, une soumission totale à Dieu. C’est là le fruit de l’action de L’Esprit de Dieu. Ne confondons pas les dons spectaculaires avec la plénitude de L’Esprit de Dieu. Car par exemple un don de guérison nous étonnera toujours. Mais ce n’est pas là la manifestation de la plénitude de L’Esprit. Cette dernière est la dispensation des Psaumes Hymnes chants inspirés dans la communauté, on chante et on célèbre le Seigneur de tout son cœur. En tout temps on rend grâce. Un chrétien remplit de L’Esprit est soumis au Seigneur et aux autres chrétiens dans la communauté (verset 21). Il loue continuellement son Seigneur Psaume 145/1-5.  

UN CŒUR SELON DIEU

L’homme selon le cœur de Dieu est rempli d’action de grâce. Psaume 103. Lorsqu’on compare ces paroles et celles d’Ephésiens 5, il est évident qu’il s’agit bien de l’œuvre du Saint Esprit.  David même avant la pentecôte et cela par la puissance du Saint Esprit, rendait déjà grâce, parce qu’il était rempli du Saint Esprit.

UN CŒUR SELON DIEU

L’homme selon le cœur de Dieu passe du temps avec son Dieu. Le Psaume 23 en est une parfaite illustration. David avait appris très tôt à être seul avec Dieu. Lorsque Samuel arrive chez son père, tous ses frères sont présents mais pas lui. Il est retiré dans les champs à s’occuper des bêtes. Jésus lui-même savait se mettre à part. Il se levait très tôt pour être seul avec son Père, pendant ce temps d’intimité avec Dieu on prend des victoires, on est inspiré, on médite les écritures, on nourrit son âme, en effet seul avec Dieu c’est la bénédiction. Il doit avoir dans le quotidien de chaque chrétien remplit du Saint Esprit un moment où il se retire en éteignant les téléphones et autres moyens de communication, un moment où il s’écarte de ses enfants maris épouses familles amis télévision radios livres, pour parler avec le Seigneur à l’aide de sa Bible et son cantique. Pendant ces moments il attend que Dieu lui parle. La faiblesse de nos témoignages aujourd’hui, est la conséquence d’un manque d’intimité avec Dieu. Il faut savoir se retirer auprès de son Seigneur, et être heureux. Celui qui fréquente assidûment la parole de Dieu, lorsqu’il est seul avec son Seigneur, il sera heureux, il pourra faire face aux difficultés. Psaume 19/8-10. Celui qui est remplit du Saint Esprit aime la parole de Dieu.

L’homme selon le cœur de Dieu est obéissant dans les petites choses. Le Chapitre 15 s’ouvre sur les mots suivants : « Samuel dit à Saül : C'est moi que l'Eternel a envoyé pour t'oindre roi sur son peuple, sur Israël : écoute donc ce que dit l'Eternel. ». Mais il se termine par les regrets du Seigneur de l’avoir établi roi. Ceci parce qu’il a été désobéissant envers Dieu. Ce qui compte c’est de faire la volonté de Dieu. Dans 1 Samuel 15/22 « Samuel dit : L'Eternel trouve-t-il du plaisir dans les holocaustes et les sacrifices, comme dans l'obéissance à la voix de l'Eternel ? Voici, l'obéissance vaut mieux que les sacrifices, et l'observation de sa parole vaut mieux que la graisse des béliers. ». L’obéissance est préférable aux sacrifices, au culte. L’obéissance signifie d’abord écouter, prêter attention, et agir en conséquence. Lorsque Dieu parle de David, il le présente comme l’homme selon son cœur, celui qui fera toutes ses volontés. David est ainsi un type de Jésus, qui lui-même avait pour nourriture la volonté de son père. Pour nous chrétien la volonté de Dieu c’est toute la Bible. Être obéissant c’est accepter la parole de Dieu au lieu de discuter. David très tôt a été obéissant. Avec le Roi Saül il était un serviteur obéissant. Même après que Saül eut été rejeté par Dieu, David est resté humble malgré son nouveau statut d’oint. Il a patiemment attendu le temps de Dieu. Lorsqu’on est rempli du Saint Esprit on est calme et non dans la précipitation. Peut-être que vous n’aurez à travailler pour le Seigneur durant votre vie que pendant 06 mois. Si pendant ces 06 mois vous accomplissez la volonté du Seigneur, alors vous entrerez dans la gloire. « Soit fidèle dans les petites choses et je te confierais de grandes choses. » 

L’homme selon le cœur de Dieu, vit devant Dieu. Et c’est David qui nous apprendra cette grande leçon. 2 Samuel 6/12-20. David danse et vit devant le Seigneur. Tout ce qu’il fait, il le fait devant le Seigneur. Il loue, mange, chante, danse, devant le Seigneur. Il est remarquable d’être soit même devant le Seigneur.

UN CŒUR SELON DIEU

Publié dans DIEU LE PERE

Commenter cet article