DIEU, GARDIEN DE MON ÂME

Publié le par David Evariste Song Matha

LE 22 Novembre 2015, ma confiance en Dieu s'est vue considérablement accrue. Nous étions quelques jours après les attentats de Paris, un nuage d'anxiété envahissait les pensées et les attitudes partout en hexagone, et le Seigneur est venu à notre secours à travers cette prédication du Pasteur Claude MISSIDIMBAZI de l'Eglise Protestante Evangélique MATTHANIA de Corbeil. Je vous laisse découvrir cet incroyable trésor. 

L'ETERNEL EST MA FORTERESSE

L'ETERNEL EST MA FORTERESSE

Psaume 121, j’ai pris la version de Jérusalem

Écoutons cette parole

« Cantique pour les montées. Je lève les yeux vers les montagnes : Mon secours d’où viendra-t-il ? 2 Le secours me vient de Yahvé qui a fait le ciel et la terre. 3 Qu'il ne laisse chanceler ton pied ! Qu’il ne dorme, ton gardien ! 4 Vois, il ne dort ni ne sommeille, le gardien d'Israël. 5 Yahvé est ton gardien, ton ombrage, Yahvé, à ta droite. 6 De jour, le soleil ne te frappe, ni la lune en la nuit. 7 Yahvé te garde de tout mal, il garde ton âme. 8 Yahvé te garde au départ, au retour, dès lors et à jamais. » Amen !

FORTERESSE D'ALPEP

FORTERESSE D'ALPEP

Ce matin je vous propose ce Psaume de confiance. Cette confiance en Dieu qui est notre Protecteur, notre Gardien, notre Sécurité. Le contexte actuel fait de ce texte un texte riche d’enseignements, mais aussi un texte rempli d’assurance pour nous, croyants. Car nous savons que notre véritable sécurité découle de Dieu seul. Et c’est vrai que le sentiment d’insécurité grandit de jour en jour. Mais, nous savons que pour nous, chrétiens, pèlerins voyageurs sur la terre, Dieu est notre source de protection. Notre confiance est en lui.

Dans ce Psaume, le Psalmiste répète l’idée que le Seigneur nous garde et qu’il est notre aide, notre secours. Il exprime ainsi sa confiance en Dieu, le Maître de l’univers. Ce croyant s’entretient avec lui-même. Il se réconforte, il s’exhorte comme le Psaume 103 : « Mon âme bénit l’Éternel, et n’oublie aucuns de ses bienfaits. » Donc dans son for intérieur, il veut puiser en tout cas en Dieu l’assurance des assurances que l’Éternel, Yahvé, Dieu est notre gardien. Nous devrions en faire autant aussi ce matin. Nous avons besoin de nous fixer sur Dieu, de rester constamment fixer sur Lui, car Lui seul a le pouvoir de garder nos vies, de garder nos âmes, jusqu’à Son retour ou jusqu’à ce que nous partions dans la gloire.

Ce Psaume de confiance fait partie d’un groupe de Psaumes qu’on appelle les Psaumes des Montées. Il y en a 15, du Psaume 120 jusqu’au Psaume 134. Dans toutes les religions du Proche-Orient, il y avait toujours une place importante aux processions et aux pèlerinages. Nous savons que les musulmans ont la Mecque, les catholiques vont à Lourdes, voire même au Vatican. Mais il y a tout le temps des pèlerinages. Et le peuple chrétien, les Israélites, avaient aussi leurs pèlerinages que Dieu avait commandés à Moïse, parce que la loi de Moïse prescrivait en effet divers codes de pèlerinage vers la maison de Yahvé. « Trois fois l’an, toute la population se présentera devant le Seigneur Yahvé à Jérusalem, lui apportant des présents et se disposant à la prière », Exodes 23 :12, et 34 :23.[M1] Donc c’était là un ordre de l’Éternel, Trois fois l’an toute la population se présentera devant le Seigneur Yahvé à Jérusalem, lui apportant des présents et se disposant à la prière. Donc la loi ordonnait aux israélites de monter à Jérusalem, aux grandes fêtes de l’année donc, y compris la Pâques, la Pentecôte et la fête des tentes, Deutéronome 16 : 16.

Ainsi le livre des Psaumes a conservé un petit recueil de Psaumes qu’on appelle les Psaumes des Montées, chantés lors de ces pèlerinages. C’est comme si tu habitais à Nantes et que Jérusalem donc, la Cité de l’Éternel, la Maison de Dieu, en tout cas la Capitale Religieuse, est Paris. Tu devais donc quitter Nantes pour aller à Paris. Et lors de ces parcours, tu devais chanter ces Cantiques des Montées pour glorifier le Seigneur, pour être dans la joie de se retrouver avec les frères et sœurs tous ensemble à Jérusalem afin de célébrer le nom de Dieu. Et c’est pour ça que ces très beaux Psaumes des Montées, nous enseignent beaucoup de choses, parce que Jésus, Marie et Joseph les ont chantés lorsqu’ils ont fait partir des caravanes s’envolant vers Jérusalem, Luc 2 :41. Ces Psaumes des Montées avaient pour but d’être chantés lorsqu’on se dirigeait vers la maison de l’Éternel, vers Jérusalem.


[M1]Attention à la référence. Exode 23 : 17 est plus indiqué.

DIEU, GARDIEN DE MON ÂME

Et pour nous c’est une belle image de notre pèlerinage, de notre cheminement terrestre. Nous sommes voyageurs et pèlerins sur cette terre. Cette terre n’est pas notre maison. Pour ceux qui ont accepté Jésus Christ comme leur Seigneur et Sauveur, notre lieu de résidence c’est le Royaume des Cieux, c’est la Cité Éternelle. Nous ne sommes que de passage, et en allant vers la Jérusalem céleste, nous devons nous aussi nous armer de confiance. Nous devons être aussi dans la joie donc d’aller à la Maison de l’Éternel. Et c’est pour cela que chaque verset de ce magnifique Psaume traite d’un seul motif : de l’aide ou du secours que l’on peut attendre du Seigneur, le Créateur du ciel et de la terre. Pour tous ceux qui ont besoin de sa protection et de sa sécurité, sur le long chemin qui reste, Dieu est le Gardien de nos âmes Dieu, c’est celui qui veille et qui protège ses enfants.

« Cantique pour les montées. Je lève les yeux vers les montagnes : mon secours, d’où viendra-t-il ? Le secours me vient de Yahvé qui a fait le ciel et la terre. » On peut se poser quatre questions ce matin en lisant et en écoutant ce message :

  1. Qui est notre gardien ? verset 1-2
  2. Combien proche est notre gardien ? verset 3-4
  3. De quoi notre gardien nous protège-t-il ? verset 5-6
  4. Et quelles sont les limites de la vigilance de notre gardien ?

Le Psalmiste s’interroge : « Qui pourra me secourir ? Qui pourra me secourir ? Mon secours d’où viendra-t-il ? » Il pose la question dans les versets 1 à 2, et il donne la réponse aux versets 3 à 8. Il fait bon s’entendre redire trois choses en lisant ce psaume, en écoutant ce psaume, ce sont les trois assurances que Dieu veut nous donner ce matin.

Ce psaume nous transmet au moins trois assurances. D’abord l’assurance de la source de notre secours.

DIEU, GARDIEN DE MON ÂME
  1. L’assurance de la source de notre secours

« Cantique pour les montées. Je lève » – il y a le jeu - « lève les yeux vers les montagnes ». Lui seul connait la situation : Est-il dans l’anxiété ? Est-il dans l’angoisse ? Parce qu’il se dirige vers Jérusalem et tout le long du chemin il y a des ennemis. Il nous faut repartir dans le contexte du texte, car en ce temps il n’y avait pas d’avion, il n’y avait pas de route comme de nos jours ; il n’y avait pas de voitures puissantes comme de nos jours, NON ! Il fallait faire le chemin à pied et ce chemin était des fois difficile et compliqué parce qu’il y avait de brigands, il y avait des voyous, il y avait des assassins, il y avait donc des voleurs, et il fallait se préparer à aller vers Jérusalem. C’est pour ça qu’il se pose la question : « Je lève les yeux vers les montagnes : mon secours d’où viendra-t-il tout le long de mon chemin ? ». Il anticipe ce temps où il veut être dans la maison du Seigneur. Mais la distance est longue et en même temps il y a tellement d’ennemis. Et il s’interroge : « mon secours d’où viendra-t-il ? »

« Je lève les yeux vers les montagnes ». Il ne s’agit pas de regarder des montagnes. Peut-être se dit-il que dans ces montagnes se trouvent mes ennemis, ces voleurs, ces brigands. Mais en fait, dans ce symbolisme, il veut nous dire « je lève les yeux vers les montages et je vois au delà des montages. Je vois celui qui est le Créateur des montagnes. Je vois celui qui est capable de me secourir » et lui même dit « je lève les yeux vers les montagnes, mes yeux sont tournés vers la colline de Sion, vers la montagne de Dieu ». Et « je lève mes yeux vers les montagnes, mon secours d’où viendra t’il ? Le secours me vient de Yahvé qui a fait le ciel et la terre ». Donc quelles que soient les difficultés, quelles que soient les menaces, il lève les yeux vers Yahvé, le Dieu d’Israël.

Le nom qu’il utilise c’est Yahvé, donc c’est le nom de l’alliance, c’est le Dieu de l’alliance, le Dieu qui a fait une alliance avec son peuple. Le Dieu qui a décidé de ne pas abandonné son peuple. Le Dieu qui a décidé de marcher avec son peuple. Et quand Dieu révèle à Moïse son nom, il explique. Il explique très bien parce que son nom signifie une présence, Je serais avec toi. Ce nom signifie également compagnonnage, donc Dieu va accompagner son peuple, je suis avec toi tous les jours, à chaque instant, je ne t’abandonnerais pas. Ce nom signifie fidélité, je serais toujours là. Donc je suis Yahvé et celui qui est digne de confiance. Lorsque nous sommes en danger Il nous secoure, Il est le Maître le Gardien de nos âmes. Quels que soient les dangers, quelles que soient les montagnes, quelles que soient les possibilités de nos ennemis.

Je lève les yeux vers les montagnes. D’où me viendra le secours ? Le secours me vient de Yahvé. De « Yahvé » ; il poursuit « qui a fait les cieux et la terre ». Le Dieu de l’alliance, le Dieu qui est omniprésent, le Dieu qui sera toujours là, le Dieu qui ne se renie pas et celui qui me secourra constamment parce qu’il est devenu mon Gardien. La seule source de secours, frères et sœurs, vient de Yahvé qui comme créateur, a une puissance illimitée. Et lorsque nous sommes avec lui, nous devons lui faire confiance, car certainement il agira. Ce secours me vient de Yahvé qui, ajoute-t-il, a fait le ciel et la terre. Il s’attend au Seigneur, mais il confesse aussi sa foi. Parce qu’il a la certitude de l’assurance de cette source inépuisable qui est Dieu. Il se dit que le Seigneur Yahvé a fait le ciel et la terre. Ciel et terre indiquent tout ce qui existe. Et la Bible dit que Dieu est l’Architecte qui conçoit toute réalité, laquelle lui est extérieure. La Bible dit qu’Il est le Dessinateur qui fait les plans, le Constructeur qui bâtit à partir du néant, le Peintre qui applique une multiplicité de couleurs et Celui qui rend le tout parfait. A chaque fois que la Bible parle de Dieu, le Dieu Créateur, elle utilise le verbe hébreu bara, et ce verbe ne peut avoir pour sujet que Dieu seul. Et ça veut dire que Dieu est le seul créateur de tout ce qui existe. Il tire du néant, ex nilo, c'est-à-dire de rien Il créé. « Au commencement, Dieu créa ». C'est-à-dire Dieu créé de rien, Dieu créé en rien et Dieu créé avec rien, si on peut le rendre ainsi.

Le Psalmiste est conscient que mon secours me vient du Seigneur Yahvé qui a créé le ciel et la terre. Donc il y a la totalité de tout ce qui peut exister et de tout ce qui pourrait exister dans l’imagination de l’homme. Il est celui qui a créé de rien tout ce que nous voyons. Et c’est une véritable confession de foi. Parce que « je crois en Dieu, Père Tout-puissant », nous dit le Credo des Apôtres, « le Créateur du ciel et de la terre ». C’est une véritable confession de foi que nous avons ici. Dieu le Créateur du ciel et de la terre parce que face à cette théorie du Big-bang et à d’autres théories qui existent, nous affirmons dans l’église et dans le monde où nous sommes que Dieu est le Créateur du ciel et de la terre. Et la Bible dit dans Éphésiens 4 :6 « un seul Dieu et Père de tous, qui règne sur tous, agit par tous et demeures-en tous ». Alléluia. « Notre secours est dans le nom de Yahvé qui a fait le ciel et la terre », Le Psaume 124 : 8. « Que Yahvé te bénisse de Sion, lui qui fit le ciel et la terre ! » Psaume 134 :3.

Ainsi le verset 2 nous dit que le Dieu qui a créé toute chose peut aussi préserver ses fidèles des dangers émanant de la terre et du ciel. Et nous avons là notre première assurance : l’assurance de la source de notre secours, Yahvé est notre secours. Yahvé est celui qui nous aide. Yahvé est celui qui vient à notre aide. Alors il est bon de s’entendre redire ce matin que l’assurance de la source de notre secours est Dieu, qui détient le contrôle absolu de toute sa création.

Lui qui connait les noms des étoiles. Et tout à l’heure dans la louange on entonnait des myriades… donc c’est le Dieu du cosmos. Il sait tout ce qui se passe car Il est le Maître d’œuvre de tout ce qui existe. Et le Psalmiste dit « Dieu-là est mon secours. Celui qui est capable de m’aider ». Y-a-t-il donc une difficulté, des circonstances qui soient au-delà de ce Dieu là ? Non ! Car dès le début il affirme que Dieu est dans la totalité : au ciel sur la terre, Dieu est présent partout en même temps et nous devons lui faire confiance. « D’où me viendra le secours, le secours me vient de Yahvé ». Le Dieu de l’alliance qui a fait le ciel et la terre. Le croyant n’a rien à redouter. Le croyant n’aura pas à avoir peur. Car même s’il prend l’avion, Dieu est le Maître du ciel. Même s’il prenait un sous-marin, Dieu est le Maître des eaux. Il est le Créateur du ciel et de la terre. Alléluia !

Dans le Catéchisme de Heidelberg, il y a deux questions qui peuvent nous aider à comprendre ce que le Psalmiste médite et partage. La question 26, je vous la pose, nous la posons :

FORTERESSE DE MINECRAFT

FORTERESSE DE MINECRAFT

« Que crois-tu en disant : Je crois en Dieu, le Père tout-puissant, Créateur du ciel et de la terre ? » « Que crois-tu en disant : Je crois en Dieu, le Père tout-puissant, Créateur du ciel et de la terre ? »

Et nous avons la réponse :

« Que le Père éternel de notre Seigneur Jésus-Christ

qui, de rien, a créé le ciel et la terre

et tout ce qu’ils contiennent,

qui les entretient et les régit encore

par son conseil éternel et par sa providence,

est aussi mon Père et mon Dieu

pour l’amour de son Fils Jésus-Christ ;

en lui, je me confie, et je suis sûr

qu’il me donne tout ce qui est nécessaire

à mon corps et à mon âme

et qu’il fait tourner à mon bien

tout le mal qu’il m’envoie

dans cette vallée de larmes.

Il peut le faire puisqu’il est un Dieu tout-puissant.

Il veut aussi le faire puisqu’il est un Père fidèle. »

Et la question 28 : « À quoi nous sert-il de connaitre la création et la providence de Dieu ? Nous avons la réponse :

« À être patients dans l’adversité, reconnaissants dans la prospérité,

Et à garder confiance, quoi qu’il arrive, en notre Dieu et Père fidèle.

Aucune créature ne peut nous séparer de son amour puisqu’il les tient toutes tellement dans sa main

Qu’elles ne peuvent agir ni se déplacer sans sa volonté. »

Alléluia ! Bénis soyez-vous de Yahvé qui a fait le ciel et la terre. Yahvé est notre secours. Je pourrai moi-même paraphraser ce Psaume parce quand on parle de protection, quand on parle de secours, je ne peux que revoir toute ma vie où Dieu m’a protégé depuis ma naissance. De combien de dangers Dieu ne m’a-t-il pas gardé, délivré ? Et si je suis là c’est encore un témoignage que le Gardien de mon nom est puissant, et qu’il est vivant.

« D’où me viendra le secours ? Le secours me vient de l’Eternel qui a fait le ciel et la terre ». Et je sais que chacun de nous a besoin de ce sentiment de sécurité. Mais ce sentiment de sécurité a sa source qui découle d’une relation avec le Créateur. Et cette source c’est Dieu lui même. Tu as peur ? Mais dirige ta peur à Dieu. Va vers Lui, trouve-Le et tu auras la paix. Tu es paniqué ? Tourne-toi vers Lui et Il te donnera sa paix. Sa présence suffira à dissiper et à chasser l’obscurité qui t’entoure, car Dieu est le Gardien de nos âmes.

A partir du verset 3 jusqu’au verset 8, le Psalmiste développe justement le contenu de ce secours qui vient de Dieu. Combien proche est notre Gardien ? Il donne là donc la deuxième assurance : l’assurance de la certitude de notre secours.

FORTERESSE DE MINECRAFT 2

FORTERESSE DE MINECRAFT 2

  1. L’assurance de la certitude de notre secours

Verset 3 : « Qu’il ne laisse chanceler ton pied. Qu’il ne dorme ton Gardien » il passe de « je », verset 1 ; et maintenant verset 3 « ton gardien », « Vois, Il ne dort ni ne sommeille le gardien d’Israël ».

De quoi notre gardien nous protège t-il ? Verset 5 à 6, « Yahvé est ton gardien, ton ombrage, Yahvé, à ta droite. De jour le soleil ne te frappe ni la lune en la nuit ».

Le Seigneur est celui qui nous donne des certitudes : la certitude qu’Il nous aidera constamment, qu’Il nous secourra constamment, qu’Il nous protégera constamment, parce qu’Il est Celui qui est avec nous. C’est très surprenant parce que le verbe ‘Shamar’ en Hébreu c'est-à-dire « garder » se retrouve six fois rien que dans ce Psaume : verset 3, verset 4 « celui qui garde » ou « protecteur » versets 5 et 7 à deux reprises, et le verset 8. Et c’est comme une prière, comme un souhait « Qu’il ne laisse chanceler ton pied ». Donc il se parle à lui-même, il prie, il souhaite « qu’il ne laisse chanceler ton pied ». Mais ce souhait cette prière est exaucé parce que mais « il ne dort ni ne sommeille le gardien d’Israël ». D’un coté il ne laisse chanceler ton pied, mais il n’y a même pas besoin de paniquer, d’avoir peur parce que « il ne dort ni ne sommeil le gardien d’Israël ».

« Qu’il ne laisse chanceler ton pied ». Ah ! Si le Seigneur ne le permet pas, ni homme ni démon n’en sera capable. Si Dieu permet, le malheur arrive. Mais si Dieu décide qu’il n’en sera pas ainsi, aucun démon, aucune force, aucune maladie, aucune puissance ne pourront arrêter l’action de Dieu.

« Qu’il ne laisse pas chanceler ton pied ». Nous savons que l’être humain est très fragile et que les gens peuvent changer du jour au lendemain. Ceux qui disent « Jésus Jésus » peuvent demain dire « qu’il soit maudit ». Mais Dieu est celui qui protège le croyant. Il est celui qui nous garde.

« Qu’il ne laisse pas chanceler ton pied ». Même fatigué, même épuisé, même en face des tromperies de l’ennemi, j’avance toujours, je lui fais confiance. Car aucun enfant de Dieu ne pourra tenir une heure si Dieu ne le tient pas. Aucun enfant de Dieu ne pourra aller dans la gloire si Dieu ne le protège pas. Car nos ennemis sont réels, ils ne sont pas dans la science-fiction. Le diable existe. Les forces des ténèbres sont à l’œuvre. Mais Dieu est le gardien de nos âmes. Et j’aime ce cantique qui nous dit « Fort de ton secours, j’avance toujours ». « Soutiens mon faible courage ». Alléluia ! Dieu nous gardera constamment. « Qu’il ne laisse chanceler ton pied. Qu’il ne dorme ton gardien. Vois, voici il ne dort ni ne sommeille le gardien d’Israël ».

« Qu’il ne laisse pas chanceler pas ton pied. Qui ne sommeille point. » Alléluia ! Parce que c’est l’exaucement que nous avons ici, « Voici, celui qui garde Israël ne sommeille ni ne dort ». C’est une vérité remarquable. Dieu ne cesse pas de soutenir son œuvre. Dieu ne dort pas. Il ne mange pas. Il ne va pas prendre un petit temps pour aller fumer. Dieu est un gardien qui est à sa place. Présent partout en même temps. L’Éternel est le gardien d’Israël. Aucune forme de perte de conscience ne le gagne, ni l’assoupissement, ni sommeil, qu’il soit profond ou léger. Il n’est pas comme certains gardiens qui somnolent de temps en temps. Mais on ne peut pas les incriminer, ce sont des êtres humains. Il ne manque jamais de veiller sur la maison et sur le cœur de son peuple. Cette raison nous suffit à avoir confiance. Quand nous sommes au Seigneur, nous sommes vraiment à Lui. Quand nous Lui appartenons, Il protège Son peuple, Ses enfants.

Et le Psalmiste dit « Vois, voici il ne dort ni ne sommeille le gardien d’Israël ». C’est une vérité qui nous est communiqué ce matin. Je veux placer mon âme entre de telles mains. Il ne nous oublie jamais, il ne se retrouve jamais dans l’incapacité de nous protéger : Dieu est le gardien d’Israël. Et je suis convaincu que tous ces pèlerins qui se dirigeaient vers Jérusalem avec cette assurance que l’Éternel est mon gardien, marchaient avec confiance, marchaient avec conviction, parce que tout le long du chemin, malgré les ennemis, malgré les dangers, il y a cette confession, cette affirmation : l’Éternel est le gardien d’Israël.

Alléluia ! Ce Psaume nous présente un Dieu vigilant, un Dieu aimant, un Dieu toujours à l’heure, un Dieu toujours de service. En ce moment, Dieu pense à moi. En ce moment, il est là à mes côtés. Et quand je vais quitter ce lieu il sera là où j’irai, parce qu’il m’accompagne partout. Tout à l’heure je disais que j’ai des raisons de me réjouir de ce Psaume parce que la protection divine a été une de mes bénédictions depuis tant d’années. Et je peux le dire ce matin : si Dieu ne m’avait pas protégé, je ne serais pas là ce matin. Plusieurs fois la mort m’a appelé, mais le Seigneur m’a toujours délivré. Mon âme a été empoisonnée, mais le Seigneur m’a toujours délivré ; parce que, nous le verrons tout à l’heure qu’il ne s’agit pas simplement d’une protection physique, mais aussi c’est une protection spirituelle.

Il y a quelque année alors que je devais prendre cet avion UTA, quittant Brazzaville à paris, mon vol a été annulé, mon nom avait été effacé sur la liste des passagers. Alors que j’étais à l’aéroport et que je devais prendre cet avion, le Seigneur a su protéger mon corps. Et pourtant, malgré qu’on ait effacé mon nom de la liste des passagers, et mécontent de l’avoir vécu ainsi en retournant chez moi le lendemain matin, j’entendais à la radio que cet avion a explosé dans le désert, et c’était Kadhafi qui l’avait fait exploser.

Je veux rappeler ces choses parce que lorsqu’on peut rater même un avion vous ne savez pas ce qui se passe ; lorsqu’on rate même son train vous ne savez pas ce qui se passe. Je ne parle pas pour les gens qui ont le don de retard. Non ! Quand tu as pris toutes les précautions et que tu es à l’heure, et qu’arrivé là des événements se passent comme tu ne le souhaitais pas, ne commencez pas à vous énerver. Dieu est le Maître des circonstances, et je sais qu’au jour de sa gloire, quand il va nous donner la liste de ses interventions, nous serons étonnés parce qu’à mainte reprise Dieu nous a protégé ; à mainte reprise Il a gardé nos corps ; à mainte reprise Il a été toujours là. Alors là ce sont des faits tellement incroyables qu’il faut toujours le redire et le dire encore. Mais je sais que Dieu est mon protecteur. Comme il m’avait protégé depuis ma naissance alors que je venais dans ce monde, et lorsqu’il m’a protégé alors que j’étais parti voir ma famille et que je suis revenu, c’est qu’il a un but derrière. Car quand Dieu veut prendre quelqu’un il le fait tout de suite. Mais Il a son propre plan.

« Il ne sommeille ni ne dort le gardien d’Israël ». Et je sais que nuit et jour, les satanistes sont aussi à l’œuvre pour arrêter l’œuvre de Dieu. Mais celui qui bâtit la maison sans Dieu n’avancera pas. Si l’Eternel ne bâtit la maison celui qui travaille, travaille en vain. Celui qui garde la ville ; si ce n’est pas Dieu qui garde la ville tout ce travail ne sert à rien. Dans tout ce que nous sommes en train de vivre, on pourra mettre un policier derrière chaque citoyen, ça ne changera rien. La seule protection, la seule assurance c’est Dieu. Parce que ceux qui sont morts, ceux qui vont mourir, s’ils n’ont pas le Seigneur avec eux ils iront de toute façon en enfer.

Mais Dieu est celui qui protège nos vies. Il est Celui qui veille sur nos vies, et c’est Lui aussi qui connait le temps et l’heure et qui dicte toute chose. Et je veux Lui faire confiance, car Il connait tout, Il maitrise tout. Je n’aurai pas peur car l’Éternel est le Gardien d’Israël. Et c’est pour ça qu’on peut se redire à nous même comme le fait le Psalmiste « non il ne dort ni ne sommeille le gardien d’Israël ». Le monde entier, le monde actuel est dans sa main vigilante, maintenant et à jamais. Il ne dort pas. Il ne sommeille pas. Mettez dans vos maisons toutes les alarmes que vous voudrez même dans un bunker, quand vous devez avoir une crise cardiaque, vous l’aurez quand même.

C’est pour ça que quelque fois on ne comprend pas. Et quand je dis que les chrétiens sont des gens qui n’ont pas peur, et parce que je dis souvent même à la maison le jour où je dois partir c’est le jour du Seigneur. Ça peut être en dormant, ça peut être simplement en descendant les escaliers, ça peut être, je ne sais pas, dans un avion, une voiture, mais quoi qu’il en soit Dieu connait le jour. Mais quand ce n’est pas ton jour, tu dois rester calme et tranquille et confiant, parce que Dieu est le protecteur.

J’ai vu quand il y a eu un incendie dans mon immeuble, beaucoup de gens sont morts. Tous sont morts mais mon Papa et moi nous sommes sortis parce que Dieu m’avait appelé dans la nuit. J’ai entendu cette voix qui m’a dit « lèves-toi ! » parce que ce n’était pas mon jour. Dieu avait un plan et ce plan c’est ce que vous voyez aujourd’hui je continue encore à prêcher. Car quand la chose doit arriver, elle arrivera. Tu peux être caché, prends tous les gris-gris que tu veux pour te protéger, quand c’est ton jour tu partiras. Les gris-gris ne servent à rien. Soit sage et intelligent laisse tomber tout ça. Prends la véritable assurance c’est le Christ.

DIEU, GARDIEN DE MON ÂME

« Yahvé est ton gardien, ton ombrage, » nous dit le texte. « Yahvé à ta droite. De jour le soleil ne te frappe ni la lune en la nuit ». Vous voyez, il y a quelque chose, j’ai souri quand j’ai lu ce verset 5 « Yahvé est ton gardien, ton ombrage ». C’est-à-dire « ombre à ta droite » et l’ombre devient ainsi l’image de la protection. Mais dites-moi : quoi de plus fidèle que l’ombre ? Quand je me déplace, elle me suit. « Eh laisse-moi ! Va là-bas » Eh laisse-moi ! » L’ombre me suit. Toujours là ! Il n’y a que dans les films de science-fiction où l'ombre va passer à gauche puis à droite. Mais nous ne sommes pas dans un film de science fiction. Mais ton ombre, c’est la vraie fidélité. Imaginez un seul instant Dieu qui vous suit constamment, son ombre est toujours là. Partout où tu es son ombre est toujours là. Tu ne peux pas la chercher puisque c’est là. Sa nature même, Il est fidèle à lui-même, Il ne peut pas se renier. C’est pour ça que le Psalmiste a tellement confiance

« Yahvé ton gardien, ton ombrage, Yahvé, à ta droite. » Et la droite c’est le côté de tout ce qui est noble, de ce qui est précieux, de ce qui est important. Yahvé est à ta droite, c’est-à-dire Il est celui qui te protège des choses que toi tu ne peux pas maitriser. Dieu à ma droite, à mes côtés, mais de qui est ce que j’aurai peur ?

Le Psalmiste me dit que Dieu protégera son serviteur du coté où il est exposé à la plus forte chaleur. Et « de jour le soleil ne te frappe ni la lune en la nuit ». En ce temps-là c’est comme dans certains de nos pays il faisait vraiment chaud. Mais Dieu est celui qui nous protège, la nuit comme le jour. Alléluia ! Quel Dieu efficace celui qui garde Israël, celui qui te garde, qui te protège du soleil comme de la lune. C’est-à-dire de toute adversité, en tout temps jour et nuit. Et cette doctrine que Dieu est notre gardien, doit nous sécuriser parce qu’il nous protège, il nous guide mais en même temps il nous bénie. Il fait bon s’entendre redire que l’assurance de la certitude de notre secours est Dieu qui, non seulement détient le contrôle absolu de toute sa création, mais a aussi le pouvoir de neutraliser tout ce qui est néfaste, y compris les prétendues influences astrologiques.

« De jour le soleil ne te frappe, ni la lune en la nuit. » Alors dormez en paix. Je ne sais pas si vous avez un bon sommeil. Je ne sais pas si vous dormez bien. En France on bât tous les records. C’est le premier pays d'Europe où le taux de suicide est le plus élevé. N’en parlons pas des antidépresseurs. Mais quelques fois lorsque l’on dit ça, on pense qu’on parle des gens qui sont à l’extérieur, qui ne croient pas en Dieu. Mais bien des croyants en consomment aussi de nos jours. Ils ne sont pas du tout heureux, mal dans leur peau, tellement les soucis les rongent, tellement ils sont anxieux, paniqués, sans confiance, sans assurance, sans conviction, qu’ils prennent les mêmes médicaments, les mêmes méthodes que les païens. Mais le chrétien, s’il est réellement dans les mains de Dieu, il reçoit le médicament céleste qu’est la parole de Dieu. Et cette parole rassure, cette parole réconforte, cette parole régénère son être intérieur.

Et en entendant cette parole. Qui dit que « Yahvé est ton gardien, ton ombrage, Yahvé, à ta droite. De jour le soleil ne te frappe ni la lune en la nuit » Seigneur, puisque toi tu es capable de maitriser le ciel et la terre, et que tu es mon Père, de quoi ou de qui aurait-je peur ? La logique même de la foi nous pousse à ne pas avoir peur. La compréhension des Écritures nous pousse à Lui faire confiance. Parce que Dieu est le Maître de toute chose. S’il maitrise le ciel et la terre, il est capable de maitriser tous les problèmes. Alors nous devons lui faire confiance.

Est-ce que Dieu est ton gardien ? Est-ce que Dieu est ton gardien ? Est-ce que Dieu est ton secours ? Ton protecteur ? Parce que sa puissance est illimitée et nous avons cette grande assurance. C’est pourquoi les versets 7 à 8 sont comme des promesses, comme une riche bénédiction : « l’Éternel te gardera de tout mal. Il gardera ton âme. L’Éternel, il gardera ton départ et ton arrivée dès maintenant et à jamais ». Qui connaît ce verset par cœur ? Je suis sûr que de tout ce Psaume c’est le seul verset que tout le monde connait par cœur. Mais à chaque fois, il est toujours lu hors contexte. Ce qui est drôle, ce qui est intéressant c’est que l’on pense que c’est lorsque l’on doit seulement voyager qu’on va demander au serviteur de Dieu de prier. Mais quand tu es chez toi qui te garde ? Quand tu ne voyages pas qui te garde ? Dès qu’il y a un voyage de prévu, oh pasteur il faut prier pour moi je voyage ! C’est bien de le faire. Mais quand tu es chez toi qui te garde ? Quand tu as quitté ta maison pour arriver jusqu’ici qui t’a gardé ? - Vous ne savez pas répondre ? - Et quand vous repartez et que vous arrivez à bon port, qui va vous garder ? Si tu veux L’Eternel.

« Il gardera ton départ et ton arrivée ». Il gardera ton arrivée et ton départ. En fait Dieu nous garde constamment. Constamment ! Et de quoi nous garde-t-il ? Le texte dit « il te gardera de tout mal ». Il garde ton âme, il te garde de tout adversaire, mais aussi de tout mal, de toutes sortes d’ennuis, dans toutes activités, pour toujours le Seigneur est celui qui va nous secourir et son secours est illimité. Il y a d’autres passages. Avec Dieu tu vas être gardé de tout mal. Je veux attirer votre attention justement parce que c’est là ou nous devons comprendre que Dieu nous garde de tout mal. Tout mal. Pas un peu ou beaucoup ! Non ! C’est tout et tout mal. Tout le monde connait le mal.

« Il te gardera de tout mal ». Il gardera ta vie. Quand on parle de la vie on parle de la personne, de tout ce que nous sommes. Le Seigneur promet de nous garder de tout mal, de garder nos vies. Il n’y aura personne au ciel qui ne pourra pas dire Dieu ne l’a pas gardé de tout mal. Si nous ne bronchons pas, c’est parce que Dieu nous garde. Si nous sommes victorieux c’est parce que Dieu nous garde. Mais nous comprenons bien qu’il s’agit de nous garder de tout mal. Pourquoi ? pourquoi et comment se fait-il que certains commencent bien et ne terminent pas ? Comment se fait-il que certains acceptent bien l’évangile mais n’avancent pas ? C’est que le mal les a regagnés. Mais si le mal les a regagnés c’est qu’ils se sont détournés de Dieu. Car la protection de l’Éternel est pour ses fidèles, pour ceux qui gardent sa parole.

DIEU, GARDIEN DE MON ÂME

Et jésus n’a jamais perdu aucun de ses disciples parce qu’il sait garder les siens. Mais nous devons être conscients ce matin que le mal est puissant. Le mal est fort. Et en méditant ce texte je me suis rappelé de ce texte du Nouveau Testament. D’abord c’est Paul dans Romains 8 :35-39 où il pose la question et je crois que le psalmiste y répond : « Qui peut nous séparer de l’amour du Christ ? » Est ce que c’est le malheur ? Non ! Ou l’inquiétude ? Non ! La souffrance venant des autres ? Non ! Ou bien la faim ? Non ! La pauvreté ? Non ! (c’est moi qui ajoute ces non) Les dangers ou la mort ? Non ! Parce que les livres saints disent « à cause de ton nom nous risquons sans arrêt la mort ; on nous traite comme des moutons de boucherie. Mais dans tout ce qui nous arrive, nous sommes les grands vainqueurs par celui qui nous a aimé ». Oui, j’en suis sûr, rien ne pourra nous séparer de l’amour que Dieu nous a montré dans le Christ Jésus, notre Seigneur.

Et il ne poursuit « ni la mort, ni la vie, ni les anges, ni les esprits, ni le présent, ni l’avenir, ni tout ce qui a un pouvoir, ni les forces d’en haut, ni les forces d’en bas, ni toutes les choses créées, rien ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu ». Est-ce que vous comprenez ça ? Et si vous regardez cette liste, tous vos problèmes sont là. Parce que quand on parle des gens qui abandonnent la foi, c’est parce qu’ils n’ont pas obtenu ce qu’ils voulaient. Certains abandonnent la foi parce qu’ils n’ont pas le travail, ils n’ont pas de papiers, ils n’arrivent pas à se marier. Mais pourtant la liste que Paul nous donne nous aide à comprendre que rien ne peut nous séparer de l’amour de Dieu ! rien ! Ô, même pas le malheur !

C’est facile pour certains de dire « oui c’est vrai je comprends ce matin ce que le Pasteur me dit », mais Dieu va vous éprouver toujours. Parce que le malheur frappe à toutes les portes et le malheur arrivera toujours. Même si vous chercher à vous en protéger, il y aura toujours des drames. Il y aura toujours des malheurs. Mais rien ne peut nous séparer de l’amour de Dieu ! Rien ! Rien ! Ni même la faim, ni même la mort, ni même la pauvreté, rien ne peut nous séparer de l’amour de Dieu. J’insiste sur ce pan parce que tous ces ennemis sont puissants.

Quand quelqu’un n’a pas l’argent il est déjà faible. Ça commence par l’inquiétude qui va ronger son âme, des interrogations. La personne va chercher les moyens de résoudre ses problèmes. Et quand les choses ne semblent pas aller dans le bon sens, les gens sont prêts à faire des combines pour s’en sortir. Le manque d’argent comme un ennemi vient toquer, « toc toc ! Si réellement Dieu est Dieu mais pourquoi ne te bénit-il pas ? Puisque Dieu est celui qui a l’or et l’argent pourquoi ne t’exauce-t-il pas ? » Et nous connaissons que le chantage de satan a toujours été puisé dans le mensonge. « Si Dieu est réellement ton Dieu, mais pourquoi tu es dans cette situation ? »

Et c’est toujours ainsi que ça se passe : quand la confiance en Dieu manque, la personne commence à écouter la voix du diable : « Seigneur c’est vrai ! Pourquoi est-ce que ça m’arrive à moi ? Pourquoi est-ce que les païens prospèrent et pas moi ? Pourquoi ceux qui ne te prient pas ont de l’argent, trouvent du travail et pas moi ? » Et automatiquement on commence à abandonner le Seigneur intérieurement et à un moment donné de toute façon ça sera extérieur. On est en révolte ! On est en colère ! On en veut à Dieu ! Et en général ce qui se passe c’est que quand ces gens viennent dans la maison de Dieu, qu’ils écoutent, ils entendent des témoignages, des prédications ou le pasteur dit « oui ! J’ai la foi Dieu m’a béni ! », ces gens commencent à éprouver de la haine, de la colère, parce que comme eux ils arrivent pas en s’en sortir, ils doivent s’en prendre à quelqu’un ou à quelque chose alors que le problème c’est leur manque de foi qui n’a pas su se mettre entre le chômage, le manque d’argent et Dieu. Mais quand le mal frappe à ta porte, quand le manque d’argent frappe à ta porte, la pauvreté, mets les promesses de Dieu au milieu et crois en Dieu envers et contre tout, parce que « rien ne peut nous séparer de l’amour de Dieu ».

DIEU, GARDIEN DE MON ÂME

« Ni même la mort ». Combien de fois n’ai-je pas vu dans mon ministère des gens abandonner la foi ! Certains, comme un couple qui était souvent dans notre église a laissé tombé l’église parce qu’ils venaient de perdre leur enfant. Quand c’est Dieu qui donne les enfants qu’il les reprend, même si on a la tristesse on doit lui faire confiance. Même la mort ne doit pas nous séparer de l’amour de Dieu. Et je pourrai multiplier des exemples comment, combien les choses possèdent, les choses arrivent à nous battre, à nous écraser, parce que nous n’avons pas compris la provenance de l'amour de Dieu. C’est pour ça que le Psalmiste dit « il garde mon âme ».

Les ennemis vont chercher à assaillir, à entrer, à pénétrer dans ton cœur. Mais toi, protèges ton cœur ! Lèves les promesses de Dieu ! Attends-toi au seigneur ! Et je sais que cette promesse demande beaucoup de temps. Je crois en Dieu ! Je crois en mon avenir parce que Dieu m’a fait des promesses. Et tant qu’il ne les a pas encore accomplies, j’ai encore confiance. J’ai beaucoup de confiance parce que dans le passé, ce qu’il a dit, je l’ai vu se réaliser. Mais j’en garde devant parce que ce que Lui a dit s’accomplira toujours. Mais il faut protéger son cœur.

« Il te gardera de tout mal ». Quand ce n’est pas le mal qui vient, des choses, ce seront peut être des gens qui vont vouloir te briser. Des gens qui vont vouloir te casser te détruire. Mais là aussi je pourrai témoigner que Dieu est celui qui protège l’âme. Il est celui qui te donne de la force quand tu es découragé. Même quand il y a tous les assauts du diable avec des mensonges, avec beaucoup de choses qui viennent de partout, Dieu est celui qui garde mes pas. Je dis toujours c’est parce que tu crois en lui, que tu es à lui qu’il saura te protéger. Le mal existe. Le diable et puissant et aucun de vous ne sera épargner ou ne pourra s’en sortir s’il n’appartient pas à Dieu.

J’espère que vous allez continuer avec le Seigneur. J’espère que vos difficultés n’auront pas raison de votre foi. Mais que votre foi est fondée sur les Écritures et est fondé en Dieu seul. J’espère que vos difficultés, vos problèmes, quelle que soit leur origine, leur source, quelle que soit l’ampleur de ces problèmes, n’auront pas raison de votre foi. Parce que ces épreuves vont prouver si vous croyez ou si vous ne croyez pas.

Dieu est le gardien de mon âme. Si je donne cet exemple de Paul, c’est parce que Paul, en tant qu’être humain, bien sur en tant qu’Apôtre, a connu bien des difficultés. Mais plus tard il écrira « À celui qui peut vous garder de toute chute et vous faire paraitre sans défaut et plein de joie en sa glorieuse présence, au Dieu unique, notre sauveur, par Jésus Christ notre sauveur sont la gloire, la grandeur la puissance et l’autorité depuis toujours maintenant et pour toujours. Amen ! » Jude 24-25.

Oui lorsque Psaume dit « le secours me vient de Yahvé qui a fait le ciel et la terre », c’est reconnaitre que nous avons besoin d’aide dans notre voyage. De même lorsque le verset 5 nous dit « Yahvé est ton gardien, ton ombrage, Yahvé à ta droite ». Le verset 6 « de jour le soleil ne te frappe ni la lune en la nuit » cela implique que nous avons besoin d’être gardé. Et comme Paul dira que « Dieu peut nous préserver de toute chute pour nous faire paraitre devant lui sans défauts et plein de joie en sa glorieuse présence ». Dieu peut nous préserver.

Dieu peut vous garder de faire du mal aux autres. Il n’y aura pas beaucoup d’amen, tout le monde aurait dit amen. Parce que ceux qui aiment le mal, eux ils seront jamais gardés. Ils iront dans le mal. Mais Dieu peut vous garder de faire du mal aux autres. Est-ce que vous le voulez vraiment ? Dieu peut vous garder de ne pas succomber quand il y aura manque d’argent. Dieu peut vous garder de ne pas succomber quand vous n’avez pas ce que vous désirez réellement. Dieu peut vous garder de toute forme de tentation. Dieu peut vous garder du diable déguisé qui vit à côté de vous. Dieu peut ! Quand votre cœur est à lui, il saura vous garder. Et c’est pour ca que c’est une véritable sécurité, une véritable assurance de savoir qu’il « peut vous garder de toute chute ».

Pierre a chuté mais le Seigneur l’a gardé. Comment ? Avant même que ça n’arrive, il avait prié pour lui. Avant que sa foi ne défaille, le Seigneur avait déjà anticipé cette chute. Mais il a su aussi le relever. Et tout le long de notre voyage vers la Jérusalem céleste, il y aura des pièges, il y a des faux frères, il y aura des fatigues, il y aura des labeurs, il y aura de cris, il y aura des murmures, il y aura des critiques, il y aura tout un arsenal de mal, de puissance, de poison de satan. Mais Dieu peut vous garder jusqu’au dernier jour.

Je bénis Dieu parce que nous avons l’exemple de Paul qui était un homme et bien-sur un Apôtre. Mais lorsqu’il écrira dans 2 Corinthiens 11 : 23-29, et je lis dans une version qui nous fait revire ce texte, il dira : « De serviteur de Christ je le suis bien plus qu’eux, en disant cela je parle comme un fou, j’ai travaillé plus qu’eux, j’ai été en prison plus souvent qu’eux ». C’est un homme qui parle, un homme de Dieu. « On m’a frappé encore beaucoup plus. Et j’ai été en danger de mort plus souvent qu’eux. Cinq fois les juifs m’ont donné les 39 coups de fouets. Trois fois les romains m’ont frappé durement. Un fois on m’a jeté des pierres pour me tuer ». Mais où était Dieu ? Quand Paul se faisait ainsi maltraité où était Dieu ? Il était là. Mais il ne faisait rien. En fait il faisait tout parce qu’il était en train de préserver Paul et c’est là où on voit bien que l’évangile est une puissance. Paul lui, il ne sera jamais comme ces gens-là. Ca veut dire que Dieu a protégé son âme. Lui a été maltraité il n’ pas maltraité les autres. Il a été maudit mais il n’a pas maudit les autres. Il a été critiqué mais il n’a pas critiqué les autres. parce que Dieu a su garder son âme. « Trois fois, dira t il, j’ai été sur un bateau qui a coulé. Une fois j’ai passé un jour et une nuit dans l’eau » Eh ben dis donc ! Mais je croyais que Jésus était le Maître, en tout cas, de la nature ! Paul connaissait les évangiles puisqu’il a dû lire Jésus dans la barque capable de calmer la tempête, mais où est-il lorsque Paul est dans l’eau ? Jésus est toujours là. « J’ai fait beaucoup de voyage et j’ai connu beaucoup de dangers à cause des rivières, des bandits, de mes frères juifs ou des non-juifs, dangers dans les villes, dangers dans le désert, dangers sous la mer, dangers des faux frères, (c’est ce que je vous disais même des faux frères) j’ai fait des travaux très fatigant et j’ai souvent manqué de sommeil. J’ai eu faim et soif ». Mais comment ça ? Mais je croyais que c’est le Seigneur qui multiplie les pains ? « J’ai eu faim et soif. Et j’ai souvent manqué de nourriture » Paul ce n’est pas toi qui parle ! Tu n’as pas la foi Paul ! Mais si c’est ça la foi. Dieu est présent, mais pourtant il est un être humain. Il traverse des situations difficiles, mais Dieu veille sur son âme. Il doit passer par là pour apprendre à compter sur Dieu. Il doit passer par là pour savoir s’il a réellement la foi. Et j’ai bien peur que beaucoup n’ont pas la foi. Parce que le moindre courant d’air ils ont perdu la foi, ils quittent l’église, ils quittent la prière, ils ne croient plus en rien. Mais comment pourras-tu grandir si tu n’acceptes pas l’adversité et les épreuves ? « J’ai eu faim et soif. Et j’ai souvent manqué de nourriture. J’ai eu froid et j’ai manqué de vêtement. (Mais c’est incroyable !). Et je n’ai pas parlé de la chose la plus importante, mon souci de toutes les églises, j’y pense tous les jours » et pourtant c’est lui qui va écrire, « mais en tout cela nous remportons la plus complète victoire par celui qui nous a aimé, oui j’ai la certitude que rien ne peut me séparer de son amour. »

DIEU, GARDIEN DE MON ÂME

Vos ennemis vous les connaissez, ils vivent à coté de vous, ils sont en vous. C’est le doute ; c’est cette colère qui t’habite parce que tu n’as pas ce que tu veux ; c’est cette jalousie qui te ronge parce que tu n’as pas ce que tu veux ; c’est cette impatience qui te ronge qui t’habite parce que Dieu ne te répond pas tout de suite. Si tu ne t’abandonnes pas au Seigneur, ils vont t’éliminer.

On pourra prendre ce passage et l’appliquer à nos frères et nos sœurs qui sont dans des pays où il y a tant de difficultés, où il y a des guerres, où il n’y a pas de nourriture. Mais pourtant pour eux comme pour nous, qui sommes dans un pays "civilisé," riche, prospère, les épreuves sont toujours pareilles. Nos ennemis sont intérieurs. Parce que même pour ceux qui sont dans la prospérité, il n’est pas sûr qu’ils aient une vraie foi, une foi véritable. Mais le Seigneur est celui qui sait nous protéger. Il gardera mon âme. « Il te gardera de tout mal ». Alléluia ! C’est une promesse remarquable. « En tout cela nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimé ».

Chasse ta peur maintenant. Laisse et abandonne ton inquiétude au Seigneur. Je sais que bien des fois nous avons entendu l’Évangile. Mais les gens pourtant ont du mal à changer parce qu’on ne laisse pas cette parole nous pénétrer. Mais ce matin c’est l’heure de le faire. Parce que ta sécurité découle toujours de Dieu. Il est le gardien de ton âme. Lui seul peut te secourir. Tu peux lui demander ce matin « Seigneur donne-moi cette véritable sécurité profonde qui vient de toi. Empêche mon pied d’aller à gauche et à droite. Empêche-moi de glisser. Mets une barrière pour que je ne rencontre pas les mauvaises personnes qui vont m’influencer en mal ». Est-ce que vous avez déjà prié ainsi ? Que Dieu écarte du milieu de vous ceux qui vont vous entrainer vers le mal. Que Dieu vous protège des paroles qui peuvent nuire à votre vie spirituelle. Que Dieu vous couvre de son ombre pour vous protéger de toutes les attaques sataniques parce qu’il veille sur mon âme. Il ne permettra pas que ton pied chancèle.

Oh il fait bon de s’entendre redire que l’assurance illimitée de notre secours est Dieu qui veille sur son peuple et sur chaque individu. La vie chrétienne n’est pas une vie facile. C’est un long voyage. Mais même si nous sommes dans ce monde comme l’a écrit un théologien : "[M1] même en allant à Dieu, nous sommes sur la même terre. Nous respirons le même air. Nous buvons la même eau. Nous faisons nos emplettes dans les mêmes magasins. On lit les mêmes journaux. Nous payons les impôts. Nous sommes sujets aux mêmes maladies, pressions et difficultés. Un jour on sera enterrés dans le même sol. Mais la différence c’est que chaque étape de notre marche, chaque souffle que nous respirons, nous savons que nous sommes préservés par Dieu, accompagnés par lui, dirigés par lui, peu importe ce que nous avons endurés, ou quel sera l’accident, le Seigneur nous préservera de tout mal ; il nous gardera." Alléluia ! Il nous gardera.

Et j’aimerai terminer parce que ce Psaume dès le départ me dit Psaume pour les Montées. Donc c’est un Psaume pour le pèlerinage vers Jérusalem. Et quand on parle de pèlerinage, on n’est pas seul. Aucun de nous n’est en route tout seul. Mais nous sommes avec nos frères et sœurs. Et tous pèlerins on marche vers la Jérusalem céleste. mais pas tout seul. Les autres nous accompagnent. Et nous dévons avoir à nos côtés des frères et des sœurs convertis comme nous et qui nous accompagnent. Lorsque nous sommes découragés, ils nous encouragent. Lorsque vous vous refroidissez, ils vous réchauffent. Lorsque vous avez des difficultés, ils vous aident. C’est un pèlerinage non solitaire mais ensemble nous allons vers le Royaume des Cieux, vers la Cité Céleste. Que Dieu nous empêche de trébucher ! Que Dieu nous donne de ne pas nous isoler ! Mais à cheminer au pas de nos frères avec eux en solidarité.


[M1]Pas saisi

DIEU, GARDIEN DE MON ÂME

Je bénis Dieu parce que je ne suis pas seul. J’ai des frères et sœurs dans l’église. J’ai des frères et sœurs au dehors de cette église. J’ai des frères et sœurs partout. Et à chaque fois je vois leur amour. Comme je le disais, quand il y a eu ces événements dramatiques à Paris, les coups de fils sont arrivés de partout parce qu’ils s’inquiétaient pour nous. C’est ça l’amour. C’est la preuve de leur amour. Nous n’étions même pas au courant, c’est eux des États-Unis qui nous avertissaient qu’il y avait un problème à Paris. Et jusqu’à pratiquement une heure, ils ont téléphoné pour savoir si tout va bien. On n’est pas seul dans le chemin. C’est bon de savoir que nous sommes tout un peuple en marche vers la Jérusalem céleste. Alléluia !

O aide nous Seigneur à prendre en charge nos frères, les plus faibles ! Car si Dieu est le gardien de nos âmes, c’est vraiment le sentiment le plus dominant : la confiance en un Dieu qui veille sur ses fidèles. Ayez cette confiance en lui ! Et jésus même l’a enseigné « sois sans crainte petit troupeau car votre Père a trouvé bon de vous donner le royaume », Luc 12. « Ne craignez pas même les cheveux de vos têtes sont tous comptés », Matthieu 10. Jésus a prié le Père pour qu’il garde ses disciples, Jean 17, et cette prière a été exaucée aucun d’eux ne s’est perdu. Jésus lui-même a vécu profondément ce sentiment de sécurité qui entoure celui qui fait confiance au Père. Parce que Dieu se tient près du fidèle et Jésus a toujours été accompagné il n’était jamais seul. Le Père était toujours avec lui. « Le Seigneur te gardera de tout mal », disait le Psalmiste et le « Seigneur le gardien de nos âmes », le bon berger qui veille sur nous.

DIEU, GARDIEN DE MON ÂME

Avec assurance, le fidèle affirmait que Dieu ne dort pas il ne sommeille pas. Mais ça me fait sourire parce que jésus dans la barque dans le lac, il dort. Et le vent s’est levé. Les disciples paniquent mais Jésus était là. Et ce que je peux retenir c’est que même endormi dans leur barque, il était la sécurité de ses amis. Il leur reprocha leur manque de confiance, il se leva, « Seigneur ne vois tu pas que nous sommes en train de périr. Jésus se leva et dit* mais hommes de peu de foi, tempête calme toi », et elle s’est calmée. Et Jésus était là dans la barque. Alors il y a des moments, et je connais ces moments, où vous croyez que Jésus est absent, il dort. Et c’est presque des moments très difficiles. Où le ciel semble être fermé ! Où Dieu est absent alors que vous avez besoin de sa puissance, de sa justice, de son intervention, et vous êtes dans les ténèbres, dans un tunnel. Dieu seul sait de quoi je parle parce que je sais ce que signifie être seul, abandonné, où tu n’as plus d’espoir. Même si pourtant tu as la foi, ce temps peut durer un certain temps.

Dieu va te laisser là. Mais pourtant il est là. Il t’observe. il te regarde. Et quand dans ces moments-là, où il semble être absent, il y a un cri qui monte à lui « O Dieu, soit béni parce que tes voies ne sont pas mes voies ». Et que ce cri vient du plus profond de ton cœur, il te dit maintenant il a compris. Ça c’est un de mes enfants parce que le mal n’a pas eu raison de lui. Mais malgré l’adversité il croit en moi. Malgré les difficultés il ne doute pas, il ne renonce pas.

Donne-moi l’occasion de te louer. Donnes moi l’occasion de te servir encore. Et quand Dieu semble dormir, en réalité il ne dort pas il est là. Sa présence est notre sécurité et je ne crois pas que vos connaitrez ces moments, vous serez tellement isolés, rejetés, au coin du mur. Et je ne vous le souhaite pas. Mais quand Dieu envoie l’épreuve, il connait le degré de notre fidélité. Quand il va tester Job, il sait que Job va le glorifier davantage que les autres, parce qu’il connaissait sa foi. Et le rouleau compresseur passera toujours dans chaque foyer, dans chaque maison, dans chaque cœur. Mais celui qui tiendra fermement aura des preuves qu’il aime Dieu et que Dieu garde son âme.

Je prie que vos âmes soient protégées de tout mal. Je prie que nous soyons beaux. Je prie que les circonstances désagréables ne nous battent pas. Je prie que satan, le prince de ce monde, qui est capable de vous enrichir, n’arrive pas à vous séduire. Que Dieu soit le gardien de nos âmes. Que Dieu lui même vous donne le travail dont vous avez besoin. Que Dieu vous donne la force dont vous avez besoin pour le servir dans sa maison. Que ce ne soit pas là une bénédiction « satanique », car Dieu ne donne pas ce qui va te pousser à te détourner de lui. Il donne les vraies bénédictions. « Il gardera ton âme de tout mal ». « Et quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, je ne cran aucun mal. Car tu es avec moi »

Alors je vous invite ce matin à lui rendre grâce au Seigneur, à prier, à le remercier si vous passer par des moments difficiles. Et à dire que jamais je ne veux céder à cette situation. Je ne veux pas renoncer à Dieu parce qu’il ya des difficultés à la maison, il y a des difficultés au travail. Non ! Dites-le au Seigneur et croyez qu’il va vous aider. Il te gardera de tout mal. Croyez en sa parole. Jésus a dit « dans le monde vous aurez à souffrir mais prenez courage j’ai vaincu le monde ». Alléluia !

Prions le seigneur.

DIEU, GARDIEN DE MON ÂME
DIEU, GARDIEN DE MON ÂME

Publié dans DIEU LE PERE

Commenter cet article

Sonia 27/02/2017 19:55

Bénis soit le nom du Seigneur. .. oui il est le gardien de nos âmes, le bouclier et le rocher solide ..

David Evariste Song Matha 05/03/2017 14:19

Amen