VOICI TON ROI

Publié le par David Evariste Song Matha

ZACHARIE 9/9-10

MATTHIEU 21/1-7

JEAN 12/12-15

CANYON

CANYON

A la fin de l'année 2015, plus précisément le 29 Novembre, à travers son serviteur le Pasteur Claude MISSIDIMBAZI, pasteur responsable de l'église protestante évangélique MATTHANIA de Corbeil-Essonnes en France, le Seigneur Jésus-Christ s'est révélé comme le Roi-Messie, victorieux, humble, juste, ayant l'autorité suprême même sur la mort, tout en restant simple et modeste. Il a également confirmé à  travers sa parole qu'il reviendra pour désarmer le monde puis proclamer la paix pour les nations. Je vous invite donc à lire attentivement la transcription qui suit, afin que sa joie et sa paix vous inondent. 

Je vous invite à prendre vos livres. Faisons quelques lectures d’abord dans le livre du Prophète Zacharie chapitre 9 versets 9 à 10.

Zacharie 9 : 9 : « Trésaille d’allégresse fille de Sion, pousse des acclamations fille de Jérusalem. Voici que ton Roi s’avance vers toi. Il est juste et victorieux, humble, monté sur un âne, un ânon tout jeune. Il supprimera d’Éphraïm le char de guerre et de Jérusalem le char de combat. Il brisera l’arc de guerre et il proclamera la paix pour les nations. Sa domination s’étendra d’une mer à l’autre et du fleuve jusqu’aux extrémités du pays ».

Cette prophétie s’est accomplie dans le Nouveau Testament, dans Mathieu 21 :1 à 7 « quand ils approchèrent de Jérusalem et arrivèrent en vue de Bethphagé, au Mont des Oliviers. Alors Jésus envoya deux disciples en leur disant : « rendez-vous au village qui est en face de vous et aussitôt vous trouverez à l’attache une ânesse avec son ânon près d’elle. Détachez-la et amenez-les-moi. Et si quelqu’un vous dit quelque chose, vous direz le Seigneur en a besoin. » Mais aussitôt il les renverra. Ceci advint pour que s’accomplisse l’oracle du Prophète : dites à la fille de Sion : « voici que ton Roi vient à toi. Modeste, il monte une ânesse et un ânon, petit d’une bête de somme. » Les disciples allèrent donc et faisant comme leur avait ordonné Jésus ils amenèrent l’ânesse et l’ânon et ils disposèrent sur eux leurs manteaux et Jésus s’assis dessus. »

Jean 12 :12 à 15 « Le lendemain, la foule nombreuse venue pour la fête, apprirent que Jésus venait à Jérusalem. Ils prirent des rameaux, des palmiers, et ils sortirent à sa rencontre. Et ils criaient « Hosanna ! Bénit soit celui qui vient au nom du Seigneur et le Roi d’Israël ! » Jésus, trouvant un petit âne, s’assit dessus selon qu’il est écrit « Soit sans crainte fille de Sion, voici que ton Roi vient, monté sur une petite ânesse. » Amen !

Ce dimanche est le premier dimanche de l’avant. Et j’aime que nous suivions le calendrier liturgique car l’année liturgique débute par une période que l’on appelle avant, du latin aventus, ce qui signifie « arrivée » « venue » « venir à la rencontre de ». C’est la période en fait préparatoire à la fête de Noël, c’est-à-dire à la venue de Dieu parmi les hommes. L’avant est un temps d’attente ardente du Seigneur Jésus. Si nous aimons le Seigneur Jésus, nous l’attendons avec un désir vif. Si nous l’aimons, nous voulons voir sa gloire, nous voulons célébrer son nom, nous voulons élever sa personne. Si nous l’aimons, nous nous engageons justement dans cette attente et dans cette célébration de la venue de Dieu parmi les hommes. Et ces deux versets décrivent le Messie attendu : un Roi pauvre, humble et juste.

Ces deux morceaux, ce petit poème, ces deux versets, sont une invitation à la joie, pour continuer de célébrer celui qui est venu et celui qui doit revenir. Car dans ces deux versets nous avons la première venue de Jésus, nous avons le temps d’attente, mais nous avons aussi la prophétie qui annonce son retour. Le Roi Messie est venu et il reviendra, et le peuple de Dieu est appelé à se réjouir : « Exulte de toutes tes forces, voici ton Roi ! Il vient vers toi. Cris de triomphe pour accueillir le Roi Messie. Sois en fête fille de Sion ! Cris ta joie fille de Jérusalem ! Voici venu à toi le bon Roi victorieux le Roi légitime, Jésus Christ. »

CANYONS

CANYONS

Le Prophète nous donne quatre annonces, et le verset 9 nous dit « Tressaille d’allégresse fille de Sion. Pousse des acclamations fille de Jérusalem. Voici que ton Roi s’avance vers toi. » La première annonce du Prophète c’est que « le Roi s’avance vers toi ». Le « Roi vient vers toi », le Seigneur vient pour toi, pour te rencontrer, pour te sauver, pour te secourir. Alors tressaille d’allégresse, pousse des acclamations, voici que « ton Roi s’avance vers toi ». Le Prophète veut nous enseigner que Jésus-Christ est Roi, et qu’il reviendra pour régner. Nous qui sommes ses sujets devrions nous réjouir grandement parce qu’il vient et il s’avance vers toi. C’est la première annonce qui va nous pousser à acclamer et à adorer Dieu, à susciter en nous un sentiment d’allégresse, à jubiler, car ton Roi vient vers toi.

Pour pouvoir nous réjouir, pour pouvoir célébrer son nom, il nous faut comprendre et connaitre ce Roi. La Bible en parle constamment et toute la Bible parle de ce Roi attendu, venu, qui règne et qui reviendra : Jésus-Christ. Nous savons que ce Roi a tout pouvoir. Nous savons que Jésus-Christ est le Roi qui a tout pouvoir. La Bible dit dans Ésaïe 9 : 5 « Car un enfant nous est né, un fils nous est donné. » Dieu lui a confié l’autorité. On lui donne ce titre Conseiller merveilleux, Dieu fort, Père pour toujours, Prince de la paix. Et toujours dans Ésaïe, dans une autre version verset 7 : « il a reçu le pouvoir sur ces épaules et on lui a donné ce nom Conseiller merveilleux, Dieu fort, Père éternel, Prince de paix - verset 7 - pour que s’étende le pouvoir dans une paix sans fin, sur le trône de David, et sur son royaume. Pour l’établir et pour l’affermir dans le droit et la justice, dès maintenant et à jamais. L’amour jaloux de Yahvé SABAOTH fera cela. » Alléluia !

Ce sont les raisons pour lesquelles Dieu nous donne de nous réjouir. Le Roi qui est venu et qui est attendu, qui vient vers toi, est un Roi qui a tout pouvoir. Le Jésus que nous célébrons, le Christ que nous adorons, a reçu l’autorité suprême : Il est Dieu. Il a donc l’autorité. Et cette autorité a été visible de son vivant. Parce qu’il suffira de relire quelques pages du Nouveau Testament pour nous rendre compte que Jésus-Christ est Dieu, que Jésus-Christ est Roi, que Jésus-Christ a exercé avec force le pouvoir, son pouvoir, sur toute chose. C’est Lui qui a l’autorité sur le monde physique :

  • Il est capable de transformer l’eau en vin (Jean chapitre 2).
  • Il est capable de multiplier des pains et des poissons (Mathieu 14).
  • Il est capable de créer un miracle pour une pêche miraculeuse (Luc 5).
  • Il est capable de dire au vent et à la mer qui se soulèvent « Tais-toi ! Reste à ta place ! » (Mathieu 8).

Il a le pouvoir de marcher sur l’eau, car Jésus a tout pouvoir. Il est le Roi qui détient l’autorité car il est Dieu.

CANYONS

CANYONS

« Voici ton Roi » : ce Roi n’est pas comme les autres rois. Ce Roi a tout pouvoir, même sur les maladies. Le Nouveau Testament nous apprend que :

  • Jésus guérissait toute maladie (Mathieu 4).
  • il guérissait les paralysés (Mathieu 8).
  • Il guérissait les yeux qui avaient la cécité (Mathieu 9).
  • Il guérissait ceux qui étaient sourd et muets (Mathieu 9 toujours)
  • Il guérissait les lépreux (Mathieu chapitre 8).
  • Il guérissait celui qui a la main sèche (Mathieu 12).
  • Il guérissait ceux qui avaient la fièvre (Mathieu 8).
  • Il guérissait ceux qui avaient l’oreille arraché (Luc 22).

Et c’est pour cela qu’on pourra dire « croyez-vous que je puisse faire cela ? » et la foule cherchait à le toucher parce qu’une force sortait de lui (Luc 6).

Oui ! ce Roi a tout pouvoir. Ce Jésus, qui est le Roi-Messie, a l’autorité sur les esprits. Il avait le pouvoir de chasser les démons des corps. Une seule parole de Jésus, et ceux qui étaient possédés étaient libérés, délivrés, car le royaume des cieux étaient venu. Le Roi est arrivé et le Roi apporte la guérison, la libération, la victoire sur les forces du mal. Jésus est ce Roi et c’est un Roi qui détient tout pouvoir.

Jésus a l’autorité sur la mort parce qu’il a le pouvoir de dire à Lazare « Lazare sort ! » et le tombeau va s’ouvrir et Lazare va sortir vivant alors qu’il était mort depuis plusieurs jours. Jésus a le pouvoir de ressusciter les morts, et c’est là une preuve qu’il est le Roi de gloire. Jésus est celui qui a vaincu la mort car lui-même dit « je suis la résurrection et la vie », et cela parce que Dieu le Père l’a ressuscité d’entre les morts.

Quand le Prophète annonce « voici ton Roi… », Ce n’est pas un Roi faible que nous avons. Ce n’est pas un Roi esclave que nous attendons. Non ! C’est celui qui est Dieu, le Messie, et qui a tout pouvoir.

Il a le pouvoir même sur le péché. Jésus revendique le droit de pardonner les péchés, droit qui n’appartient qu’à Dieu seul. « Qui peut pardonner les péchés si ce n’est Dieu seul ? » on pose la question Marc 2. « Car le fils de l’homme a, sur la terre, le pouvoir de pardonner les péchés » Mathieu 9. Ce Roi de gloire a le pouvoir de pardonner les péchés car lui seul est mort pour nos iniquités, lui seul est mort pour nos crimes, car lui-même a porté notre condamnation.

Ce Jésus qui est Roi, Messie annoncé, Voici ton Roi a aussi l’autorité sur la loi : « car il enseignait avec autorité. La foule fut frapper de sa doctrine car il enseignait comme ayant autorité et non pas comme leurs scribes » Mathieu 7. Et Jésus proclama : « le ciel et la terre passeront mais mes paroles ne passeront point » Mathieu 24 : 35 alléluia ! « Parce que la parole de notre Dieu subsiste éternellement » Ésaïe 40 : 8. Jésus est celui qui a tout pouvoir.

Quand Zacharie annonce « voici ton Roi qui vient à toi », la joie qui habite et qui anime le peuple de Dieu est une joie qui a un contenu et qui a des raisons de l’être. Car le Roi qui vient vers toi est un Roi qui a l’autorité ; c’est un Roi qui est puissant ; c’est un Roi qui a un caractère incroyable, un Roi qui n’est pas comme les autres rois, car le Prophète l’annonce, le Roi qui vient est celui qui sera donc un Roi de justice. il nous donne là les traits de son caractère. Notre Roi a tout pouvoir. Ce qu’il est capable de faire, et cela est un témoignage de sa divinité, de sa suprématie, de sa déité, et ce Roi Jésus a des traits de caractère sans précèdent. Nul n’est comme lui, comme nous l’avons chanté. Son caractère n’est pas comme le caractère des autres. De toute façon il n’y a personne comme lui. Ce Roi et c’est la deuxième annonce, il est juste.

CANYONS

CANYONS

Il est juste.

« Tressaille d’allégresse fille de Sion. Pousse des acclamations fille de Jérusalem. Voici que ton Roi s’avance vers toi, il est juste ». Alléluia ! Sa conduite personnelle, tout ce qu’il fait provient de sa nature et de son caractère. Sa nature et son caractère sera la norme de ce qui est légal, juste et correct. Alléluia !

« Il fera droit aux malheureux du peuple, il sauvera les fils du pauvre et il écrasera l’oppresseur » Psaume 72 : 4. « Le trône s’affermira par la bienveillance sur lui siègera avec fidélité dans la tente de David un juge soucieux du droit et prompt à la justice ». Un juge soucieux du droit et prompt à la justice Ésaïe 16 : 5. Et dans Ésaïe 45 : 21 il est écrit « en dehors de moi, il n’y a point de Dieu, un Dieu juste et qui sauve. À part moi il n’y en a aucun. Il n’y en a aucun en dehors de moi ». Il n’y a point de Dieu un Dieu juste et qui sauve. À part moi il y’en a aucun.

Ésaïe 53 : 11 nous dit « Mon Serviteur juste justifiera beaucoup d’homme et se chargera de leur fautes ». Le Christ, le Roi de gloire, le Messie, qui est venu et qui va revenir, est juste. Et cela nous console, et cela nous donne des raisons de nous réjouir, parce que malgré les injustices, malgré les difficultés ici-bas, celui qui vient est juste et il sera juste dans tout ce qu’il fera. Il donnera la récompense à ceux qui le méritent. Il jugera équitablement et personne ne sera condamné sans raison car il est le juste juge. Que son nom soit bénit ! « Tressaille d’allégresse, pousse des acclamations ! Voici, ton Roi s’avance vers toi. Il est juste ».

CANYONS

CANYONS

Il est victorieux.

Et le deuxième trait de caractère, il est victorieux. C’est-à-dire il est chargé de salut. Le Christ, le Roi de gloire est chargé de salut. Le Roi est sauvé et par voie de conséquence, victorieux par la puissance de Yahvé. Fort de son expérience personnelle, il peut secourir à son tour. Il est entré dans la mort. Il a été ensevelit, mais Dieu l’a ressuscité d’entre les morts et Il lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom. Il est le victorieux chargé de sauver. C’est lui qui a le salut et qui détient le salut. Et cela fait partir de lui. Jésus Christ est celui qui sauve. Il n’y a pas d’autres noms par lequel on pourra être sauvé. Il n’y a pas d’autre œuvre à laquelle nous pouvons croire que ce que le Christ a fait pour nous. Il est un Roi victorieux. Celui qui est venu et qui revient n’est pas un faible. Il n’est pas un Roi écrasé, un Roi qui est resté dans le tombeau comme les autres rois terrestres. Mais le Christ est victorieux de la mort, le Christ est vainqueur des forces du mal, le Christ est vainqueur de satan, le Christ est vainqueur de tout ce qui empêche l’homme de s’approcher de Dieu. Il est victorieux, alors tressaille d’allégresse. Tu as eu des raisons d’espérer, t’a des raisons d’être heureux car ton Roi vient à toi.

CANYONS

CANYONS

Il est humble.

Et c’est une valeur sure ; le Christ que nous célébrions avec nos chants tout à l’heure - c’est un des chants que je préfère « Hosanna au Roi des Rois » - il est humble et doux. Et le Prophète Zacharie est en train de décrire le caractère de ce Roi : il est humble. Alléluia ! Il est humble, il aime les pauvres, il connait ce qu’est la misère. C’est une valeur de nature morale et irréligieuse.

Il n’est pas comme les autres, il est unique. Le Roi terrestre vient en grande pompe et gonflé d’orgueil. Le Seigneur, Créateur du ciel et de la terre, va entrer dans le monde dans le corps d’une femme et il va naître dans une étable. Lui qui a tout créer, il n’a pas un autel cinq étoiles mais un endroit pauvre, faible diminué, et pourtant c’est le Roi qui vient. L’humilité l’habite. L’humilité fait partir de lui. Il vint dans la paix. Il vint au milieu de nous afin de nous montrer l’exemple. Lui-même dira dans Mathieu 11 : « je suis doux et humble de cœur. Venez à moi vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerais du repos ». Nous avons là l’image, la description d’un Roi qui n’est pas comme les autres Rois. Regardez les Rois terrestres, lisez l’histoire, comprenez l’histoire, les gens veulent être vus. Les gens travaillent l’image, les apparences, l’extérieure. Mais le Roi-Serviteur c’est Jésus. Il ne vient pas pour être servit, mais il vient pour servir. Il est humble. Il ne vient pas avec les grands moyens mais il s’approche de son peuple, de sa création, de ses créatures, humblement.

Jésus s’est humilié nous dit Philippiens 2 : « il s’est abaissé et parce qu’il s’est abaissé lui-même, Dieu l’a élevé au plus haut des cieux et il lui a donné le nom qui est au-dessus de de tout nom, afin qu’au nom de Jésus tout genoux fléchissent dans les cieux et sur la terre, et que toute langue confesse ou proclame que Jésus Christ est Seigneur ». À cause de son humilité ! Vous savez l’orgueil est un péché grave, car celui qui est orgueilleux veut être au niveau de Dieu. Celui qui est orgueilleux veut lutter contre Dieu. Celui qui est orgueilleux veut être l’égale du Tout-Puissant. Mais quand nous prenons notre véritable position et notre véritable posture, c’est d’être au pied du Seigneur, d’être humble, de nous humilier, de reconnaitre que nous sommes des hommes torturés et tortueux, mais que Dieu dans sa grâce, a sauvé alors nous pouvons le louer ou l’adorer. Ce n’est que lorsque nous sommes humble devant Lui que Lui aussi vient nous rencontrer. Et nous savons que l’humilité est une vertu difficile car celui qui doit dire je ne suis rien peut aussi se nourrir d’autre chose. Et c’est pour ça que seule la lumière du Seigneur peut nous éclairer pour être humble et doux comme le Seigneur.

Notre Maître est humble, et tout chrétien doit être humble. Je veux nous dire que tu ne connais pas tout, le Seigneur connait tout. Je veux te dire qu’aucun serviteur n’est au-dessus de son Maître, mais tout serviteur accompli sera comme son Maître. D’autres avant toi sont passés par là. D’autres avant toi ont souffert. Mais le modèle parfait c’est le Seigneur. Celui qui est humble est capable de dire « Seigneur je ne le mérite pas mais je suis conscient de mes dons et je te loue pour cela. Seigneur je ne sais pas, mais mon Père sait et je veux lui demander conseil. Seigneur je ne suis pas à la hauteur, mais toi tu peux m’aider ». Celui qui est humble sait s’écraser. Le Christ qui est Dieu a laissé faire quand même les pécheurs l’ont insulté, l’ont craché au visage, l’ont critiqué, parce qu’il était humble. « Tressaille d’allégresse, acclame ton Roi. Voici ton Roi qui vient vers toi, et ce Roi est juste, victorieux et humble. »

CANYONS

CANYONS

Il est assis sur un ânon, une ânesse.

Et la quatrième caractéristique de ce Roi, c’est qu’il est assis sur un ânon, une ânesse. Ce n’est pas en tout cas la monture d’un Roi. Quand nous sommes allés avec mon épouse en Autriche, on a visité un musée, elle a pu voir, parce que vous savez en Autriche l’histoire est chargée de tout ce qui concerne la royauté. Le système pratiquement provient d’un système royal. On a donc pu voir dans ce musée des carrosses, des bijoux, des lits. Mais à chaque fois vous en prenez plein les yeux parce que quand le Roi s’approche, tout le monde doit s’incliner. Il est tiré par plusieurs chevaux choisis, de pur-sang parce que c’est le Roi. Et on nous expliquait que même les vêtements confectionnés sont confectionnés rien que pour ce Roi. Ainsi donc il n’y a que lui qui peut profiter de ses choses. Et lorsqu’il arrive tout le monde le verra parce que le bruit même annonce la venue du Roi. La trompette annonce le Roi qui approche. et ses sujets s’inclinent parce que le Roi arrive. Et tout le monde le sait, tout le monde le voit. Alors on peut facilement repérer le Roi qui arrive.

Mais le Messie lui, il ne vient pas avec beaucoup de bruit. Il n’a pas d’orchestre. il est monté sur un ânon. Haha ! Ô la honte ! Mais pourtant c’est lui le vrai Roi, parce que c’est lui qui est celui qui est le vainqueur. Mais n’oublions pas qu’en ce temps-là, l’ânon était, en tout cas symbole de pouvoir. Avant que ce ne soit le cheval c’était d’abord l’ânon. Le Christ vient comme le Roi, mais il n’y a pas beaucoup de bruit, il n’y a pas beaucoup de prestige, il ne travaille pas son image. Mais il vient tout simplement. Ça c’est vraiment l’ironie du Seigneur. Celui dont on ne reconnait pas la royauté est réellement Roi et celui qui détient tout pouvoir. Son caractère dégage l’humilité, la simplicité.

« Voici ton Roi, il est assis sur la monture royale, voici que ton Roi s’avance vers toi, humble, monté sur un âne, sur un ânon qui est tout jeune ». Et c’est pour ça quand nous avons lu les textes du Nouveau Testament où nous voyons que cette prophétie s’est accomplie. « À Jérusalem, Jésus entre et on entend des cris. Ceci advient pour que s’accomplisse l’oracle du Prophète : Dites à la fille de Sion, « voici que ton Roi vient à toi modeste ; il monte une ânesse et un ânon, petit d’une bête de somme ». Les disciples l’ont exécuté et cela s’est accompli et ils prirent les rameaux des palmiers, et ils sortirent à sa rencontre et ils criaient Hosanna ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur et le Roi d’Israël. »

Ça c’est la première venue de Jésus. Jésus est venu sur cette terre. Il est venu de manière cachée. Mais il va revenir. Et là, croyez-moi, ce n’est plus des bouts de papiers ou des palmiers qu’il faudra jeter. Car celui qui revient est Tout-puissant, vainqueur de la mort, du péché et du diable. Il vient pour régner. Il vient pour que tous ses ennemis soient à ses pieds. C’est pour ça que dans ces deux versets du Prophète Zacharie, versets 9 à 10, nous avons la première venue de Jésus, verset 9. Mais il y a aussi ce temps d’attente où nous sommes nous chrétiens, bénéficiaires de la grâce. Nous nous convertissons, mais nous attendons le Roi, non pas le Roi qui vient pour régler les problèmes du péché, il l’a déjà fait, mais le Roi qui vient pour triompher et pour imposer son autorité sur toute la terre. « Exulte avec force fille de Sion. Cris de joie fille de Jérusalem, voici que ton Roi vient à toi, il est juste et victorieux, humble, monté sur un âne, ânon le petit d’une ânesse ».

Vous avez là en quatre petits mots les traits de caractères de notre Roi-Messie, Jésus Christ. N’oubliez jamais qu’il est juste. Et si quelqu’un vous fait du mal, il sera juste. N’oubliez jamais qu’il est victorieux et qu’il donne le plein salut. N’oubliez jamais qu’il est humble, il reconnait, il sait sauver le pauvre, il connait la misère, il connait l’état de perdition, il connait lorsqu’on est bouffé rongé par tant de difficultés, qu’on a rien. Le Christ a été humble, et il restera toujours humble parce que ça fait partir de lui. Et ce Christ est entré de manière, je dirai inconnue par rapport aux rois terrestres, sur cet ânon et tout cela a été pour que puisse s’accomplir la prophétie et cela s’est accomplie.

CANYONS

CANYONS

La troisième annonce

Et quand il reviendra, le verset 10, c’est la troisième annonce, la première chose que va faire ce Roi-Messie c’est de désarmer le monde. « Il retranchera d’Éphraïm, il supprimera d’Éphraïm le char de guerre et de Jérusalem le char de combat. Il brisera l’arc de guerre. » Le Prophète annonce le Roi qui vient. Alléluia ! Le Prophète annonce et décrit le caractère de ce Roi, et le Prophète annonce l’œuvre du Roi : il vient désarmer le monde de ses outils de tuerie. Le portrait du Roi messianique est très clair : Tout appareil guerrier sera supprimé ; les moyens de destruction seront supprimés. C’est là la première chose qui va se faire sous le Roi pacifique, Jésus Christ, les armes de guerre disparaîtront. Ne rêvez pas c’est la réalité.

On entend et on sait qu’à la guerre c’est là. Mais quand le Roi va revenir il n’y aura pas encore une énième conférence pour la paix. Lui avec son autorité, il supprimera. « Il supprimera d’Éphraïm le char de guerre et de Jérusalem le char de combat ». Nous avons là une parole remarquable, le Seigneur va enlever les moyens de tuerie, les chevaux, les chars les arcs de guerre, les armes offensives, cavalerie et artillerie, tout cela il va le supprimer. Et pour Israël et Juda, c’est une bonne nouvelle parce que le désarmement commence par Israël, Jérusalem et Éphraïm, qui bientôt seront unis parce que le Seigneur va supprimer ses armes de guerre. On entend cette guerre qui ne finira pas : Israël-Palestine, un combat sans fin qui a commencé depuis des siècles. On ne sait pas combien de conventions ont été signés. Combien justement de Présidents sont allés pour régler ce conflit. Mais il ne sera jamais réglé jusqu’à ce que le Roi de gloire lui-même revienne pour supprimer les armes de guerre.

CANYONS

CANYONS

La quatrième annonce

Et il y aura donc un autre monde, une autre réalité, car celui qui vient est le Prince de paix. Non seulement il va supprimer les chars de guerre, il va briser toute chose, l’arc de guerre, mais en même temps il va proclamer la paix pour les nations. C’est là la quatrième annonce, c'est-à-dire qu’il va proclamer la paix pour les nations, il annoncera la paix aux nations. La paix apportée par le Roi signifie plus que l’abandon des conflits armés, c’est un trésor spirituel retrouvé, la paix avec Dieu.

Lorsqu’on parle de paix Shalom, il est question de quelque chose qui est accomplie, de quelque chose qui est achevé, de quelque chose qui est complet. Lorsqu’on parle de paix, « eirene » en grec, il est question de quelque chose qui a été brisé et qui maintenant sera rattaché, attaché pleinement ensemble.

Quand le Prince, le Roi-Messie va venir, les armes de guerre seront anéanties, mais en même temps il proclame la paix. Imaginez-vous un monde où il n’y a plus d’armes. Depuis qu’on a décrété en France ce fameux État d’urgence, on trouve les armes là où on en trouvait pas soit disant. Et on peut le croire. Mais comment se fait-il que ces armes on les avait jamais trouvé avant ? Mais bénissons Dieu parce que nous ne sommes pas aux États-Unis. Parce que là-bas ce n’est même pas 200 ou 300 armes qu’il faudra trouver, c’est carrément des millions d’armes. Mais ils ne sont pas prêts à changer la constitution pour ça en tout cas.

Imaginez un monde où il n’y a plus d’armes, plus de tanks, plus de carabines, plus de pistolets. Mais c’est paix ! C’est déjà beaucoup ! Parce que nous sommes dans la contradiction dans le monde. On nous dit que les armes tuent mais on les fabrique quand même. Je ne crois pas que c’est à Brazzaville qu’on fabrique les armes mais on en trouve là-bas. Ce n’est pas à Lomé qu’on fabrique les armes mais on en trouve quand même. Partout on trouve des armes parce qu’il y a un marché très lucratif, un marché qui vaut des milliards. On dit « Oh ! On respecte les droits de l’homme dans ce pays. Mais on vent quand même nos avions, rafales ». Mais ces rafales ne vont pas transporter des gens, elles vont tuer des gens. Et quand les pauvres vont tomber ils vont dire « Ah ! Quelle horrible situation ! » Combien le monde est hypocrite quoi ! On veut la paix ? Mais détruisez tout ce qui fait obstacle à la paix. Tu veux guérir le cancer ? Mais supprimer le tabac ! Fermez les usines ! C’est simple ! Non ! Il y a trop d’argent là-dedans. En fait l’homme ne fait que se mentir à lui-même.

Mais quand Jésus qui est le juste juge viendra, lui il ne regardera pas gauche ni à droite. Lui il va supprimer, parce qu’il faut supprimer ces armes de guerre. Et lui-même va imposer, il va proclamer la paix. Vous allez voir les palestiniens et les israéliens manger ensemble. Je lisais un article, à Jérusalem il y a un restaurant et le Chef propose un menu et une remise de 50% si un Juif et un Palestinien viennent manger ensemble. C’est pas mal ça ! Et je pense que ce n’était pas un idée ! J’espère que ça va marcher pour lui. Donc vous voyez en train de manger face à face, côte à côte, des ennemis « jurés » qui mangent ensemble. C’est un symbole. C’est comme le pays où les nordistes et les sudistes qui se battent constamment. Attaqué le Nord oui, et… mais c’est le même pays ! On veut la paix mais au Sud les gens du Nord on n’en veut pas, au Nord on ne veut pas les sudistes. Mais c’est le même pays ! C’est le même drapeau ! C’est la contradiction.

Et quand le Seigneur va venir, il va proclamer la paix pour les nations. Il n’y aura plus la guerre dans certains pays, il n’y aura que la paix, l’harmonie parce que lui est le vrai Messie. Alléluia ! Il viendra pour régner sur toute chose et il va imposer sa bénédiction. et c’est pour cela que non seulement il va supprimer les armes de guerre, il va proclamer la paix, mais la Bible dit, et le Prophète l’annonce, sa domination s’étendra d’une mer à l’autre et du fleuve jusqu’aux extrémités du pays. C’est là l’accomplissement de la bénédiction que Dieu a donné à Abraham dans Genèse 12 : 2 à 3 : « je ferai de toi une grande nation et je te bénirai. Je rendrai ton nom grand. Deviens donc une source de bénédiction, je bénirai ceux qui te béniront, je maudirai ceux qui te maudiront. Toutes les familles de la terre seront bénies en toi ». Et Jésus est l’accomplissement de cette prophétie. En lui sont réunies toutes les familles de la terre. Donc sa domination va s’étendre d’une mer à l’autre, sa domination va s’étendre sur toute la terre, c’est un règne universel.

CANYONS

CANYONS

Et quand on a un tel Roi… oh la la ! Quelle paix ! Tu peux être dans la brousse, tu es en paix. Tu es en ville, tu es en paix, parce que celui qui règne est le Roi juste, victorieux, humble et doux. Alléluia ! Et sa domination s’étendra d’une mer à l’autre. C’est pour ça que nous avons les raisons de nous réjouir. Ton Roi vient à toi, il s’avance vers toi, il est juste et victorieux, humble, monté sur un âne, sur un ânon tout jeune. Il brisera, il supprimera, il brisera, il proclamera la paix et sa domination s’étendra d’une mer à l’autre. Le Christ a reçu tous ces droits. Et il va le faire lorsqu’il reviendra. C’est le Roi-Messie pacifique qui étendra son empire sur un vaste territoire. Partout où les hommes seront ils pourront reconnaitre et chanter qu’il est le Roi des rois, le Seigneur des seigneurs. « Voici pourquoi je suis né et voici pourquoi je suis dans le monde, pour rentre témoignage de la vérité. Quiconque est de la vérité écoute ma voix » Jean 18 : 37. Jésus est celui qui va régner dans le monde entier.

Alors aujourd’hui, on peut avoir de temps en temps la tête baissé, on peut avoir des inquiétudes, on peut douter peut-être, et c’est pour ça que le retour de Jésus sera un jour glorieux, un jour puissant, parce que celui qui vient, le Christ vient pour régner. Il vient pour dominer. Il vient pour imposer sa loi. Il vient pour triompher de tous ceux qui ne veulent pas le reconnaitre comme Seigneur et Sauveur. Jésus lui-même l’a prédit, « il dominera d’une mer à l’autre et du fleuve aux extrémités de la terre ». Alléluia ! « Alors le signe du fils de l’homme paraitra dans le ciel toutes les tribus de la terre se lamenteront et elles verront le fils de l’homme venir sur les nuées du ciel avec beaucoup de puissance et de gloire » Matthieu 24 : 30.

Vous entendez ? Toutes les tribus de la terre se lamenteront, sauf les élus, et elles verront les fils de l’homme venir sur les nuées du ciel avec beaucoup de puissance et de gloire. Alléluia ! « Jésus lui répondit tu l’as dit. De plus, je vous le déclare, vous verrez désormais le Fils de l’homme assis à la droite du tout puissant de Dieu et venant sur les nuées du ciel » Matthieu 26 : 64. Et dans Apocalypse 19 : 11-16, écoutez ce que la Bible dit, « Et je vis le ciel ouvert, et voici il y avait un cheval blanc. Celui qui le monte s’appelle Fidèle et Véritable. II juge et combat avec justice. Ses yeux sont une flamme de feu. Sur sa tête se trouve plusieurs diadèmes. Il porte un nom écrit que nul ne connait sauf lui. Il est vêtu d’un manteau trempé de sang. Son nom est la Parole de Dieu. Les armées qui sont dans le ciel le suivaient sur des chevaux blancs, revêtus d’un fin lin blanc et pur. De sa bouche sort une épée tranchante pour frapper les nations. Il les fera paître avec un spectre de fer et il foulera la cuve du vin de l’ardente colère du Tout-puissant. Il a sur son manteau et sur sa cuisse un nom écrit : Roi des rois et Seigneur des seigneurs. »

Quel texte magnifique ! Il a sur son manteau et sur sa cuisse un nom écrit : Roi des rois et Seigneur des seigneurs. Il revient et ce n’est plus le petit Jésus que l’on va fêter. Non ! Celui qui revient est chargé, rempli de puissance et de gloire. Il sera craint par ceux qui n’ont pas fait la paix avec lui. Il vient pour rendre la justice. Il vient pour reconquérir et reprendre ce qui lui appartient car la terre appartient au Seigneur. Et nous aussi nous lui appartenons. Jésus est l’accomplissement de cette Prophétie.

Alors dans l’attente de son grand retour, que devons-nous faire ? En tant que croyant, quel va être notre réponse ou notre attitude face au retour de Jésus qui vient régner. Nous sommes rassemblés, frères et sœur, et invités à accueillir dans la joie le Roi-Messie. La première communauté, et particulièrement l’Évangile selon Matthieu 21 : 05, verra dans l’entrée de Jésus à Jérusalem l’accomplissement de cette prophétie : « Regarde, ton Roi vient à toi, plein de douceur, monté sur une ânesse et sur un ânon, le petit d’une ânesse ». Nous sommes invités nous aussi, à jubiler, à exulter, parce que c’est là les deux vers que nous donne le Prophète Zacharie : « Tressaille d’allégresse ! Pousse des acclamations fille de Jérusalem, voici ton Roi ». Tressaille de joie comme on le fait en allant au-devant d’une dame, un arc , aimée et attendue et qui s’approche enfin. Ton Roi vient Jérusalem chante alors. Exprime ta joie. Tu es invité justement parce que ce sont des impératifs, donc des commandements. Exulte ! Et ce verbe est beau et très riche parce que Exulter en fait c’est un verbe qui vient de l’arabe, se tournoyer comme ça… c’est « chante ! Exprime ta joie ! ». Qu’il n’y ait pas de retenu. Lorsque tu vois venir ton Roi chargé de gloire et de puissance. Alors le Prophète nous dit voilà la bonne attitude pour accueillir, pour recevoir le Seigneur, exulte, réjouis-toi fort. Alléluia !

Le deuxième verbe pousse des cris de joie, jubile enfin, parce que tu es libéré tu seras libéré. Le temps de l’épreuve est terminé. La victoire arrive, le vrai Dieu arrive. Les chants d’allégresse doivent montées parce que le Seigneur de gloire arrive. Alléluia ! Exalte d’allégresse ! La joie est une marque du salut. « Tout le peuple battez des mains vers le Très-haut, le Très-grand par toute la terre » Psaumes 47. « Venez crions de joie pour Yahvé, un grand Roi par-dessus tous les dieux » Psaume 95. Le Prophète Sophonie 3 : 14, lui-même va donner le même sens, « Poussez des cris de joie filles de Sion, une clameur d’allégresse Israël, Yahvé est Roi au milieu de toi ».

CANYONS

CANYONS

C’est là l’appel que Dieu nous lance ce matin, un appel à nous réjouir du retour de notre Roi. Exulte avec force fille de Sion. Vous voyez à qui il s’adresse : aux filles de Sion, filles de Jérusalem. Ce sont ceux et celles qui sont dans une relation d’alliance avec Dieu. Mais qui sont les vrais juifs ? Mais c’est nous ! Et la Bible dit dans Romains 2 : 28-29 « le juif ce n’est pas celui qui en a les apparences, et la circoncision, non, ce n’est pas celle qui est visible de la chair. Mais le juif c’est celui qui l’est intérieurement. Et la circoncision, c’est celle du cœur selon l’Esprit et non selon la lettre. » Et la louange de ces juifs ne vient pas des hommes mais de Dieu.

Filles de Sion, filles de Jérusalem : ce sont les enfants de l’alliance. Mais les enfants de l’alliance de l’Ancien Testament c’est les enfants de la nouvelle alliance en Jésus Christ. Quand nous l’avons célébré lors de la Sainte Scène, nous avons fait alliance, plutôt lui a fait alliance avec nous, et nous sommes sauvés dans la nouvelle alliance grâce au sang précieux de Jésus Christ. Je suis un vrai juif. Comme vous l’êtes si vous êtes sauvé, croyants. Il y en a qui le sont par la chair et qui par grâce le sont aussi spirituellement. Mais nous sommes, nous croyants, juifs spirituellement et cet état-là est supérieur à la marque terrestre. Alléluia !

Si Jésus est votre Roi, alors levez vos mains et réjouissez vos car votre rédemption est proche. « Quand ces choses commenceront à arriver, nous dit la Bible, redressez-vous et levez vos têtes parce que votre délivrance approche » Luc 21 : 28. Il se peut que Jésus ne soit pas votre Roi. Mais comment le Christ est-il Roi pose le catéchisme de Westminster ? Le Christ est Roi en ce qu’il nous soumet à lui-même, nous gouverne, nous défend. Alléluia ! C’est notre Roi et il réprime et vainc tous ses ennemies ainsi que tous les nôtres, car il faut qu’il règne jusqu’à ce que tous ses ennemis soient sous ses pieds, 1 Corinthiens 15. Alors réjouissons-nous ! Réjouissons-nous, soyez toujours joyeux dans le Seigneur. Je répète, soyez joyeux, Philippiens 4 :4. Nous avons des raisons de nous réjouir. Que le Seigneur soit votre joie. « Vous les fidèles émerveillez-vous. Criez votre joie, vous les hommes au cœur droit », Psaumes 32 : 11. Et Psaume 43 : 4, « alors je m’approcherai de ton autel et de toi-même, Dieu ma plus grande joie. Je prendrai ma guitare pour te louer, toi qui es mon Dieu ».

Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur, vous qui appartenez au Seigneur, qui vivez unis au Seigneur. Ne perdez jamais votre joie. Vous qui êtes unis au Seigneur, je le répète, ne perdez jamais votre joie. Alors vous pourrez me dire « mais comment se réjouir alors qu’il y a tant de difficultés ? Comment tressaillir de joie alors que il y a tant de problèmes, tant de drames tant de guerre, le terrorisme, la pauvreté ? La réponse est simple. Pour Israël comme pour nous, la seule manière de nous réjouir c’est par la foi. Lorsque nous croyons ce qui est écrit, lorsque nous acceptons ce qui est écrit, nous pouvons nous réjouir. Même si le fruit tarde, nous nous réjouissons quand même. Même si l’époux ne vient pas tout de suite nous nous réjouissons, car nous croyons ce qui est écrit. Nous croyons que notre Roi revient. Nous croyons qu’il est juste nous croyons qu’il est victorieux. Nous croyons qu’il vient renverser toutes choses et mettre une nouvelle génération, un autre monde. Nous croyons qu’il va briser les armes de guerre, nous croyons qu’il va proclamer la paix. Nous croyons qu’il va dominer sur toute chose. Je le crois Seigneur ! Et parce que je le crois, je suis heureux. Je n’attends pas que mes problèmes soient réglés et résolus, non ! Ma joie est basée sur Dieu, sur ce qui est écrit. Jésus se réjouissait alors que son Royaume n’avait pas encore atteint les extrémités de la terre, parce qu’il croyait en ce qu’il disait. C’est par la foi.

« Exulte avec force fille de Sion, crie de joie peuple de Matthania. Voici que ton Roi vient à toi. Il est juste et victorieux. » Puis je te demander comment est ta joie en Jésus ? S’il y a une marque qui caractérise le peuple de Dieu c’est la joie. Même quand les difficultés sont là c’est un peuple joyeux. Alors il ne faut pas te dire « là on est fou, on n’est pas dans le monde, on n’est pas dans la réalité, nous on est là on serre les dents parce qu’il faut les serrer » Non, ça n’a rien à voir ! La joie de l’éternel est notre force. C’est-à-dire que on accepte la réalité terrestre mais nos yeux sont fixés sur le monde spirituel, parce ça c’est le vrai monde c’est la vrai réalité. Et quand Dieu parle, on écoute, on accepte, on croit et on marche. Et ça sera toujours ainsi. Le juste vivra par la foi.

Seigneur le monde est en train de nous conduire loin mais la Bible dit j’ai vaincu le monde c’est Jésus qui le dit. Le monde nous dit : ne croyez pas, c’est la catastrophe ! Ça va s’empirer. Jésus a dit « j’ai vaincu le monde. Courage ». Alors il y a bataille entre la réalité terrestre et la parole de Dieu. Qui va gagner ? La parole de Dieu ! La parole de Dieu.

Ne perdez jamais votre joie vous qui êtes unis au Seigneur. Le diable est le roi du découragement. Il très fort. Mais la Bible est là pour nous rappeler cette vérité : « voici ton Roi, voici ton Roi ». C’est annoncé ! Il est unique. Ce qu’il fit est unique. Et nous devons l’attendre avec joie. Donc dans ce laps de temps, soyons prêts car quand il va venir, on aura plus le temps d’aller de chercher l’huile çà et là. Il faut que notre lampe spirituelle soit déjà remplie. Il sera trop tard. Celui qui revient est fort, redoutable, et le peuple de Dieu déjà anticipe ce temps de joie, d’allégresse. Ils acclament ce Roi, ils tressaillent de joie, ils jubilent. Ça, c’est le vrai Noël et c’est pour ça que nous l’attendons.

J’espère que vous vous préparez, vous sortez vos guirlandes, non pas pour simplement décorer la maison, parce chez nous avec mon épouse, elle aime trop la décoration. Je ne sais même plus où j’habite quoi ! C’est-à-dire que tous les ans, elle charge la maison quoi ! C’est bien.

Mais lorsqu’on comprend bien le sens de Noël, on attend le Roi, on va le fêter, on va l’élever on va lui chanter des cantiques parce qu’il est dit « voici ton Roi tressaille de joie ».

Adorons le Seigneur !

Claude MISSIDIMBAZI, Pasteur.

Publié dans JESUS LE CHRIST

Commenter cet article