L’ESPRIT DE VERITE

Publié le par David Evariste Song Matha

LE VENT

LE VENT

Je vous invite à ouvrir vos Bibles s’il vous plait dans l’évangile selon Jean chapitre 16. Nous allons méditer les versets 12 à 15 mais nous voulons débuter notre lecture à partir du verset 5.

Jean 16 : 5-15 : « 5 Mais maintenant je vais vers celui qui m’a envoyé et aucun d’entre vous ne pose la question : où vas-tu ? 6 Mais, parce que je vous ai dit cela l’affliction a rempli votre cœur. 7 Cependant je vous ai dit la vérité, c’est votre avantage que je m’en aille. En effet si je ne pars pas le Paraclet ne viendra pas à vous. Si au contraire je pars, je vous l’enverrai. 8 Et lui, par sa venue, il confondra le monde en matière de péchés, de justice et de jugement, 9 En matière de péchés : ils ne croient pas en moi, 10 en matière de justice, je vais au Père et vous ne me verrez plus, 11 En matière de jugement : le prince de ce monde a été jugé. 12 J’ai encore bien des choses à vous dire mais vous ne pouvez les porter maintenant. 13 Lorsque viendra l’Esprit de vérité, il vous fera accéder à la vérité toute entière car il ne parlera pas de son propre chef mais il dira ce qu’il entendra et il vous communiquera tout ce qui doit venir. 14 Il me glorifiera car il recevra de ce qui est à moi et il vous le communiquera. 15 Tout ce que possède mon Père est à moi c’est pourquoi j’ai dit qu’il vous communiquera ce qu’il reçoit de moi. » Amen !

Le symbole des Apôtres dit « je crois en l’Esprit-Saint », et nous croyons en l’Esprit-Saint. Mais peut-on croire en un Esprit que l’on ne voit pas ?

Le mot Esprit a en français des sens variés. Il évoque quelque chose d’immatériel, d’irréel, d’indéfinissable, d’où la difficulté qu’il peut y avoir à définir théologiquement l’Esprit. Toutefois, la Bible dit « qu’il vous communiquera ce qu’il reçoit de moi », verset 15. Il y a bien là une réalité puisque l’Esprit communique quelque chose. C’est un Esprit, nous sommes des êtres humains ayant reçu bien-sûr l’Esprit. Et le Saint Esprit nous communique de la part du Père, du Fils, la réalité spirituelle.

LE VENT

LE VENT

Et c’est une magnifique parole que nous avons là ce matin, parce que nous le savons bien, des réalités existent, que nos yeux n’ont pas contemplé. Je n’ai jamais vu l’électricité, pourtant j’y crois et la preuve que l’électricité existe : nous avons de la lumière ce matin. Chaque fois que j’allume une lampe, j’ai la preuve visible que l’électricité existe. Chaque fois que j’allume mon ordinateur et que je saisis sur mon clavier quelques lettres, quelques mots, j’ai la preuve que l’électricité existe. La connaissance de l’électricité n’est pas le fruit de notre imagination, mais celui d’une expérience. Et j’insiste sur ce point, c’est celui d’une expérience.

De même les chrétiens croient en l’Esprit Saint, parce qu’ils ont expérimenté son action. Nous avons aujourd’hui la preuve que l’Esprit Saint existe, non pas parce que nous pouvons définir et voir l’Esprit Saint, car l’Esprit est comme ce vent qui souffle et qui vient de quelque part d’où on ne sait et il va aussi à un endroit qu’on ne connait pas, mais chacun en reconnait les effets. Dès que le vent passe les arbres bougent, les arbres sont courbés, les feuilles tremblent, nous avons là par expérience la preuve que le vent est une réalité. L’Esprit Saint ne peut pas être démontré. Mais par contre son action doit et peut être démontrée. C’est pour cela que la présence du Saint Esprit dans le cœur d’un croyant se reconnait toujours à son action, aux effets qu’il produit et aux fruits qu’il fait porter. Et c’est ce que nous allons voir dans les versets 12 à 15. Nous allons nous arrêter sur les actions de l’Esprit.

Mais avant d’en arriver là, le contexte nous montre qu’il est bien question d’abord de tristesse constatée au verset 6, à laquelle le Christ répond en évoquant l’avantage lié à sa mort : « Cependant je vous ai dit la vérité, c’est votre avantage que je m’en aille. En effet si je ne pars pas le Paraclet ne viendra pas à vous. Si au contraire je pars, je vous l’enverrai ». Le Seigneur dit « il est avantageux que je m’en aille, que je parte ». Pourquoi est-il avantageux que Jésus quitte les Apôtres ? Que voulait donc dire Jésus ?

Une première réponse me vient de l’expérience. Il y a quelque année, Dieu m’a donné le privilège d’avoir une vision. Et dans cette vision l’Esprit de Dieu m’a transporté (en tout cas) à Jérusalem. Et là, j’ai vu une grande foule, une foule qu’on ne pouvait pas compter. Et j’entendais les gens venir de loin, passer devant moi et dire : j’ai vu Jésus ! Il m’a guéri ! Il m’a touché ! Et les gens passaient, ils avaient ce témoignage des uns et des autres et moi-même j’avais dans mon cœur le désire de toucher Jésus. Je voulais voir Jésus. Mais il y avait tellement de monde, une foule dense qu’il m’aurait fallu des années pour arriver à la place où était Jésus. Et dans cette même vision, je me retrouve chez moi, dans ma parcelle, dans notre maison assis avec une grande tristesse parce que je voulais voir Jésus. J’avais envie de le voir mais je ne pouvais à cause de cette foule immense. Mais tout d’un coup il s’est passé quelque chose. Le Christ lui même est apparu et il était en train d’entrer dans la parcelle. Je l’ai vu comme je vous vois. Alors je ne vous décrirai pas comment il était pour ne pas créer des adorateurs des images taillées qui ne servent à rien. Mais il était venu vers moi, il avait un message pour moi. Et là j’ai bien compris que quand nous désirons voir Jésus, Jésus se montre à nous. Et je l’ai dit souvent, et je le redirai encore : quand dans le cœur d’un être humain il y a le désir de voir Jésus, c’est comme un aimant qui attire Jésus. Si tu veux le voir, il se montrera à toi. Ce n’est pas toi qui veux le voir, mais lui cherche à te rencontrer. Et c’est pourquoi dans cette révélation, j’ai là déjà un élément important qui répond à cette question : « pourquoi il vous est avantageux que je m’en aille ? »

Parce qu’au fait l’inconvénient pour les Apôtres, pour les disciples au temps de Jésus c’est que Jésus, sa présence était localisée. Jésus ne pouvait être qu’à un seul endroit. S’il est en Samarie à tel endroit, il ne pouvait qu’être en Samarie à tel endroit. Alors imaginez-vous maintenant au XXIème siècle que Jésus soit en Samarie. Je peux vous dire que les compagnies aériennes vont se faire beaucoup d’argent. Et même moi-même je pense que je vais ouvrir une compagnie aérienne. Parce que le nombre de voyageur qui auront envi d’aller à Jérusalem, voir Jésus ne cessera d’augmenter. Tous les jours ce sera le plein, parce que Jésus sera localisé seulement à un seul endroit. Et quand Jésus dit « il vous est avantageux que je m’en aille », il est en train de nous montrer que maintenant le Christ qui est mort et qui est ressuscité, est maintenant non plus à un seul endroit, mais il est présent partout en même temps, par son Esprit.

L’avantage pour nous c’est qu’il n’est plus localisé. L’avantage du départ de Jésus c’est que ce qu’il a annoncé à ses Apôtres, à ses disciples va s’accomplir. Jésus doit mourir pour nos péchés, Jésus doit être ensevelit, le Père va le ressusciter, il reçoit le nom qui est au dessus de tous noms et Jésus va envoyer le don du Saint Esprit, et le don du Saint Esprit fera que le Christ qui était localisé, qui était extérieur, deviendra un Christ intérieur. Maintenant le Christ vit dans le cœur par la foi. Et quand le Saint Esprit nous est donné par la grâce du Seigneur, le Saint Esprit actualise le Christ au-dedans de nous. Le Saint Esprit fait que le Christ de chair est devenu un être intérieur grâce à l’action du Saint Esprit. C’est donc un avantage que Jésus soit retourné auprès du Père. Il a envoyé le don du Saint Esprit à chacun, nul n’est besoin d’aller à Jérusalem, nul n’est besoin de faire des pèlerinages, le Saint Esprit rend réel, ici et maintenant, en France, le Christ qui a vécu en Israël. Le Saint Esprit intériorise la personne de Jésus dans nos propres cœurs parce que le Saint Esprit demeure auprès de vous et qu’il sera en vous. Quel avantage !

Donc le Christ peut être connu de manière intime. Quel avantage ! Parce que Jésus en montant au ciel dira-t-il dans Jean 14 : 2 : « je m’en vais vous préparer une place ». Donc c’est un avantage pour nous. Quand il dira à ses disciples : « c’est votre avantage que je m’en aille. En effet si je ne pars pas, le Paraclet ne viendra pas à vous. Si au contraire je pars, je vous l’en verrai ». Alors je loue le Seigneur parce qu’il est reparti. Mais il est revenu parce que le Saint Esprit est là. Et le verset 12 décrit justement la difficulté des disciples lors de l’adieu parce que Jésus dira : « j’ai beaucoup à vous dire, j’ai encore beaucoup à vous dire mais vous ne pouvez le porter maintenant ». Ou « j’ai beaucoup plus à vous montrer, à vous dire, mais vous n’êtes pas capable de les porter maintenant, vous ne pourriez pas les supporter parce que ce sont encore les choses difficiles pour vous ». Et pourtant l’avantage est là. Les disciples ne sont pas dans la capacité de comprendre et de porter ce que Jésus veut leur dire. C’est comme s’il disait il y a une épreuve qui arrive, une difficulté arrive et vous n’êtes pas en mesure de porter ces choses là.

D’ailleurs la Bible nous montre bien que quand Jésus sera arrêté, ça sera la panique parmi les disciples, le désarroi. Les uns et les autres sont dans le doute, les uns et les autres se posent les questions. Ils n’arrivent pas à faire face à l’épreuve de la persécution. Ils n’arrivent pas à comprendre la passion. Ils n’ont pas saisi encore que le Christ soit venu pour mourir pour les pécheurs. Ils ne pouvaient pas porter ces choses là. Mais il promet que « quand je m’en irai je vous enverrai l’autre qui vous expliquera les choses qui doivent arriver ». Il y a donc cette incapacité à comprendre les choses de Dieu. Cette incapacité de comprendre ce qu’est la croix, cette incapacité de comprendre ce qu’est la mort et la résurrection du Christ, mais aussi leur immaturité. Il l’a expliqué : « j’ai encore beaucoup à vous dire mais vous ne pouvez le porter maintenant ». Et je vais accepter ces paroles ce matin parce que nous aussi, chacun a son âge spirituel.

LE VENT

LE VENT

Il y a des gens qui ne peuvent pas tout comprendre dans la Bible. Dieu a donné à chacun le temps de grandir, de saisir, de digérer la parole de Dieu. Et ce matin il nous faut accepter : Seigneur ce que tu me dis à moi aussi, il y a des quantités de choses que je ne pourrais pas porter maintenant, mais que tu me révèleras peu à peu. Mais je pourrais prier, gardes mon Esprit ouvert. Que jamais je ne me considère comme satisfait, connaissant tout, orgueilleux de me connaissances doctrinales. Donnes moi Seigneur ta patience et ta pédagogie. Parce que vous ne pouvez pas les porter.

On ne dit pas tout aux enfants. Il y a des choses qu’on ne peut dire qu’aux adultes, à ceux qui ont de l’expérience, à ceux qui ont des acquis bibliques. Et le Seigneur dit : « j’ai encore beaucoup à vous dire ». Pourtant ils ont eu le privilège d’être enseigné par le Seigneur durant trois ans. Mais Jésus avant de partir, au moment où il fait ses adieux à ses disciples il dit : « j’ai encore beaucoup à vous dire mais vous ne pouvez pas le porter maintenant ». Et c’est là où il dit clairement « et moi, je prierai le Père, il vous donnera un autre Paraclet qui restera avec vous pour toujours. C’est lui l’Esprit de vérité, celui que le monde est incapable d’accueillir parce qu’il ne le voit pas et qu’il ne le connait pas. Vous, vous le connaissez, car il demeure auprès de vous et il est en vous », Jean 14 : 16-17. Et toujours dans Jean 14 : 26 il dit : « le Paraclet, l’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toute chose et vous fera vous souvenir de tout ce que je vous ai dit ». Jean 15 : 26-27 : « lorsque viendra le Paraclet que je vous enverrai d’auprès du Père, l’Esprit de vérité qui procède du Père, il rendra lui-même témoignage de moi, et à votre tour, vous me rendrez témoignage parce que vous êtes avec moi depuis le commencement ». Jean 16 que nous venons de lire, versets 7 à 8 « cependant je vous ai dit la vérité, c’est votre avantage que je m’en aille. En effet si je ne pars pas, le Paraclet ne viendra pas à vous. Si au contraire je pars, je vous l’enverrai, et lui, par sa venue, il confondra le monde en matière de péché, de justice et de jugement ». Alléluia !

Le Saint Esprit est revenu. Le Saint Esprit est venu habiter dans le cœur de chaque croyant. Et que fait-il ? Mais avant de voir ce qu’il est capable de faire et quelles sont les preuves réelles de son action dans le cœur, quelques commentaires sont nécessaires.

LE VENT

LE VENT

D’abord la nature de l’Esprit

Car les chapitres 14 à 16 de l’évangile selon Jean ne parlent que de lui. Parce que dans son action, l’Esprit de Dieu est celui qui se tient à côté de nous, et en nous, pour nous aider. Pour mieux comprendre le rôle de l’Esprit dans l’évangile de Jean, il faut regarder dans l’Ancien Testament les figures charismatiques. Lorsqu’Eli s’est levé, il y avait toujours un Élisée. Lorsque Moïse a conduit le peuple, il y avait toujours un Josué. Lorsque Jésus commence son ministère, il y avait avant lui Jean-Baptiste. Le rôle du Saint Esprit va dans le même sens : c’est celui qui vient après le Christ pour continuer et approfondir le travail du Seigneur.

L’Esprit dans l’évangile de Jean, joue un rôle semblable par rapport à Jésus. Jésus est celui qui a été le premier Paraclet, le Saint Esprit est l’autre Paraclet. D’ailleurs Jean est le seul à utiliser le mot Paraclet pour désigner l’Esprit. C’est celui qui est appelé, c’est celui qui vient au secours, celui qui est témoin de la défense. Le Paraclet c’est celui qui est appelé, celui vient au secours, celui qui est témoin de la défense. Le Paraclet c’est l’Intercesseur, le Médiateur, le Consolateur. Et dans l’évangile de Jean, le Paraclet est le témoin de Jésus, l’interprète de son message devant ses ennemis. C’est le Consolateur de ses disciples. Alléluia ! C’est l’Enseignant et le Guide pour les disciples de Jésus. Donc le Paraclet est l’autre Jésus. Ce que Jésus a été pour ses disciples, le Paraclet l’est aussi pour tous les disciples de Jésus maintenant. C’est lui qui console, c’est lui qui révèle les Écritures. Alléluia ! C’est lui qui explique les choses célestes. Le Paraclet viendra au départ de Jésus, d’auprès du Père et à sa demande.

« L’Esprit de vérité » nous dit-il. Selon Jean il sera donc l’Esprit de vérité. Jésus est la VÉRITÉ, l’Esprit est L’ESPRIT DE VÉRITÉ, voire L’ESPRIT DE LA VÉRITÉ. Jésus est SAINT ET LE SAINT DE DIEU, et le Saint Esprit est le SAINT ESPRIT. Les disciples le connaissent, il sera en eux et demeurera en eux, avec eux, chapitre 14, leur enseignant toute chose, verset 26, et les guidant sur le chemin de la vérité. Il recevra de Jésus pour le donner aux disciples comme Jésus a reçu du Père pour donner à ses disciples. Il va glorifier Jésus comme Jésus a glorifié son Père. Vous voyez la continuité ? Et rendant témoignage sur lui, rappelant aux disciples ce que Jésus leur a dit. Il ne dira rien de lui-même, seulement ce qu’il entend. Le monde ne peut l’accepter comme le monde n’a pas accepté Jésus, et comme le monde ne pourra jamais accepter les vrais chrétiens. Il ne le voit pas et ne le reconnait pas. L’Esprit portera témoignage en faveur de Jésus face à la haine du monde et les Chrétiens feront de même. Il confondra le monde en matière de péché, de justice et de jugement.

Et le trait marquant justement de la présentation de Jean c’est que le Paraclet, l’Esprit Saint apparait comme un autre Jésus. Il viendra comme Jésus puisqu’il est un autre Paraclet. Ce que Jésus étant le premier Paraclet pour ses disciples, le Saint Esprit est aussi un Paraclet, un Consolateur, un Guide, un Enseignant, un Exhortateur, un interprète pour ses disciples.

Jésus est aussi la vérité, le Saint Esprit est l’Esprit de vérité. L’Esprit joue donc auprès des disciples un rôle très proche de celui de Jésus. Comme l’Esprit, Jésus demeure avec ses disciples. Comme Jésus a guidé ses disciples dans la vérité, le Saint Esprit les guide aussi dans la vérité. Comme Jésus a enseigné, le Saint Esprit enseigne. Comme Jésus a annoncé les choses à venir à ses disciples, le Saint Esprit aussi annonce des choses qui doivent venir. Comme Jésus a rendu témoignage de son Père, le Saint Esprit aussi rendra témoignage de lui. Comme il a été rejeté, il sera rejeté. Alléluia !

Oh ! Tous ces éléments sont tellement importants ! C’est toute une étude biblique que vous avez là, parce que les chapitres 14 à 16 nous montrent la force et la portée de la présence, de la personne même du Saint Esprit. Il faudrait le relire chez vous avec prière, ou plutôt acheter le CD, et réécouter, prenez notes parce que ce sont des choses tellement importantes pour vos vies.

Comme Jésus a été pour les disciples, le Saint Esprit l’est pour nous. La vérité nous rendra libre. Mais quelle vérité ? La VÉRITÉ BIBLIQUE. Et c’est pour ça que si nous comprenons la vraie nature de l’Esprit - je vous donne là des trait importants - vous ne serez pas dans la confusion. Vous irez dans n’importe quel endroit, dans n’importe quel pays, dans n’importe quelle église vous saurez reconnaitre les vrais traits, les vraies marques du Saint Esprit. Parce qu’elles ne se fabriquent pas. Ce n’est pas selon une dénomination, elles sont là dans les Écritures. Et nous voulons relever quelques-unes parce que nous voulons absolument comprendre qu’est-ce que le Saint Esprit qui est une personne, la troisième personne de la trinité, qu’est-ce qu’il fait de concret ?

Comme je vous l’ai dit tout à l’heure, on reconnait la puissance de l’électricité dans son action. Comment reconnait-on quelqu’un qui a l’Esprit ? Est-ce parce qu’il va prophétiser, tomber par terre ? Est-ce parce qu’il va avoir des visions ? Est-ce parce qu’il va parler en langue ? Non ! Ça ce sont des choses secondaires. Ce que le Saint Esprit fait de concret est là dans ce que Jean nous dit constamment, le Christ, parce que dans son action dans les cœurs des croyants, l’Esprit de Dieu se manifeste d’abord comme l’Esprit d’abord qui nous fait se rappeler tout ce que Jésus a dit. Hum ! Il leur fait se rappeler de tout ce que Jésus a dit : « cependant je vous ai dit la vérité, c’est votre avantage que je m’en aille. En effet si je ne pars pas le Paraclet ne viendra pas à vous. Mais si au contraire je pars, je vous l’enverrai ». Et quand il sera venu que va-t-il faire ? Que va faire le Saint Esprit ? « Il vous rappellera tout ce que moi je vous ai dit » Jean 14 : 26.

Quand il sera venu, après sa gloire, il va leur faire se souvenir ce que Jésus a dit. Alors comprenons bien ce texte, cette parole. Il n’est pas question de croire que ce que nos mauvaises mémoires vont prendre et s’approprier ces paroles et dire voilà, je ne mémorise plus les Écritures parce que le Saint Esprit me fera me souvenir ce que Jésus a dit. Si ton cerveau est vide, il n’y aura jamais de souvenir. Donc il n’est pas question d’aller dans le sens de la négligence, de la paresse. Jésus a enseigné et les disciples n’auraient pas pris des notes. Mais le Saint Esprit, promit, après sa glorification, viendra pour leur faire se rappeler, se souvenir trois années de ministère et d’enseignement. Et cette promesse s’est accomplie. Mais nous devons savoir que cette promesse était d’abord pour les disciples. Ce n’était pas à nous qu’était promis que le Saint Esprit viendra rappeler, nous faire se souvenir ce que Jésus a dit. Non ! La promesse était d’abord pour les Apôtres.

LE VENT

LE VENT

Mais pourquoi cette promesse est pour nous ce matin ? Parce que grâce à l’action et à l’inspiration du Saint Esprit, les Apôtres ont écrit le Nouveau Testament. Nous avons donc là le témoignage du vrai Jésus, les paroles du vrai Christ, rapportées par ses disciples, inspirées par le Saint Esprit. Et si nous voulons nous rappeler ce que Jésus a dit, ce que Jésus a fait, il nous suffira de lire, de méditer, de mémoriser les Écritures. La promesse fut accomplie par la rédaction des Évangiles. Nous avons quatre Évangiles, quatre Évangiles expliqués dans les Épitres. Et le Saint Esprit nous révèlera les choses qui doivent venir. Et cela se trouve même dans le livre de l’Apocalypse. « Lorsque viendra l’Esprit de vérité, il vous rappellera tout ce que je vous ai enseigné ». Alors aujourd’hui même, en pratique le Saint Esprit se sert des Écritures mémorisées, acceptées, retenues, et il les actualise au bon moment. Face à une tentation il rappelle un texte des Écritures. Face à une circonstance difficile il vous rappelle une promesse. Face à un péché qui peut arriver, il vous rappelle les avertissements de Dieu.

Le Saint Esprit active notre mémoire. Mais il ne le fait que parce que nous savons. Les Apôtres n’étaient pas là en train d’écouter et rêver en même temps. Non ! Ils écoutaient avec beaucoup d’attention. Ils serraient ces choses dans leur cœur et Dieu les bénissait. La vérité, elle est là, vous l’avez maintenant dans vos mains : c’est la parole de Dieu. Et si au moment de la persécution quelque chose va arriver, ou si nous nous imaginons un seul instant que la France soit persécutée, qu’on déchire nos Bibles, qu’on brule toutes les Bibles, qu’est ce qui restera en vous de ce qu’est la vérité ? Mais si t’as eu le temps de mémoriser des versets bibliques, voire même des chapitres - et quand j’étais jeunes dans le groupe des jeunes, on mémorisait des chapitres entiers, c’était du par cœur du par cœur. Et en grandissant ces choses restent. Et il y a des moments quand tu es triste, le Saint Esprit tire du tiroir de ta mémoire un verset. Parce que le Saint Esprit ne viendra pas sur un paresseux. Le Saint Esprit est intelligent et il va te faire te souvenir ce que Jésus a dit. Et cela vient de la parole de Dieu. Ça c’est une action du Saint Esprit. Alors loin de nous la paresse de ne pas étudier, de ne pas mémoriser. Je n’ai pas le temps ! Nous dit satan, je n’ai pas le temps ! Je suis fatigué ! Ça c’est le langage de la chair. Tu dois mémoriser les Écritures ! Tu dois chercher la vérité ! Tu dois aimer la vérité ! Et quand l’ennemi se lèvera comme un étendard, l’Esprit de Dieu viendra sur toi et il te rappellera la force des Écritures. « Quand il viendra, lui l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ».

LES EFFETS  DU  VENT

LES EFFETS DU VENT

L’Esprit de vérité

Ensuite dans son action dans les cœurs des croyants, l’Esprit de Dieu se manifeste comme l’Esprit de vérité. Mais qui le fait centrer sur la vérité ? Comprenez-moi bien : L’Esprit venant de la part du Père, donné par le Christ - Dieu est Esprit - Jésus est la vérité - Dieu aussi est vérité - l’Esprit est l’Esprit de vérité qui fait des croyants des hommes vrais aussi. On ne peut pas regarder la fin du processus et dire : j’ai Dieu avec moi ! La trinité est dans ma vie ! Le Père le fils et l’Esprit ! Et être le contraire de ce qu’ils sont. Un vrai chrétien, habité par l’Esprit de Jésus, est aussi vrai que Jésus est vrai. Jésus est fiable, lui aussi il est fiable. Jésus dit la vérité lui aussi il dit la vérité. Et si on vous fait croire que l’on peut être dans la vérité et vivre dans le mensonge, c’est encore une espèce d’attaque satanique, c’est une machination diabolique de ne pas accepter la contradiction comme un mensonge. Jésus n’a jamais contredit son Père, ni dans ses paroles ni dans son comportement. Le chrétien ne peut pas contredire le Christ, ni l’Esprit de Jésus. Bien sûr il n’est pas aussi parfait que lui mais il y a un processus qui est en marche. Il y a un cheminement qui est là. Il y a une croissance qui est là, parce que l’Esprit vous conduira dans toute la vérité. Mais il ne conduit pas vers quelqu’un, il vous conduira pas vers lui-même, mais le don de l’Esprit amènera les disciples à la pleine compréhension de la vérité qui se manifeste, le fils incarné.

Il n’y aura pas de nouvelles révélations indépendantes de celle qui est donné en Jésus Christ. Pas un autre Jésus. Mais le seul révélé dans les Écritures et l’Esprit de la vérité vous conduira dans toute la vérité. Ce verset a été expliqué et interprété de plusieurs manières. Par exemple chez les Catholiques, le VOUS en question c’est le Pape et le collège des Évêques. C’est le « vous », Il vous conduira, trois fois-là. Le mot vous vous vous. Mais vous c’est qui ? Donc chez les Catholiques c’est le Pape et le collège des Évêques. Chez les Orthodoxes c’est carrément la tradition vivante. Chez les Pentecôtistes c’est tout le monde mais je ne crois pas que ce soit tout le monde. Par contre chez les Réformés et les Évangéliques, et c’est ce qui nous intéresse, le « vous » désigne d’abord les Apôtres. Je m’explique : le « vous » ce n’est pas vous ni moi. Le « vous » ce sont les Apôtres, les témoins de Jésus, à qui Jésus a laissé sa parole, mais qui nous ont transmis de la part du Seigneur, la parole. Ce qui veut dire même si nous n’avons pas vu Jésus, même si nous ne l’avons pas touché, même si nous ne l’avons pas entendu de nos propres oreilles, le témoignage apostolique que nous avons dans le Nouveau Testament est suffisant et marque l’autorité que le Christ parle et continu encore de nous parler.

Et c’est à eux, mais aussi à nous, que s’adresse cette parole : « l’Esprit de vérité il vous conduira dans toute la vérité ». Il l’a fait pour les Apôtres, il le fait maintenant pour les chrétiens qui aiment la parole de Dieu. Donc l’action de l’Esprit doit être cherchée non pas dans les choses extérieures, ou des manifestations soi-disant « charismatiques » - que Dieu nous garde parce que c’est aujourd’hui ce qui marche, et c’est ce que les gens aiment - mais dans la connaissance de la vérité.

Le Saint Esprit est venu pour compléter, pour rappeler l’enseignement de Jésus, pour compléter cet enseignement et pour conduire dans toute la vérité. L’Esprit de vérité ou l’Esprit qui révèle la vérité au sujet de Dieu. L’Esprit qui montre ce qui est vrai au sujet de Dieu, c’est cet Esprit-là que le chrétien a reçu. Et c’est pour ça que l’action de l’Esprit est définie dans ce sens que l’Esprit Saint se manifeste comme un Esprit de vérité. Il nous fait aimer la vérité. Il nous fait aimer les choses qui concernent Dieu, parce qu’il parle et donne témoignage de ce qu’il a entendu, de ce qu’il a vu de la part du Père. Et ce qui concerne le Père est communiqué par l’Esprit aux croyants. Et c’est pour ça que vous allez trouver de vrais croyants. Partout où vous irez, vous reconnaitrez les vrais croyants parce que les vrais croyants seront obsédés, ils seront attentionnés. Ils vont aimer les choses de Dieu parce que l’Esprit de vérité qui est en eux ne peut que les conduire dans toute la vérité concernant Dieu le Père et Dieu le Fils.

Et l’on voit bien que Jean nous dit que l’Esprit Saint est un puissant communicateur, « il va vous communiquer ». Alléluia ! C’est là la fonction du Saint Esprit : il va vous amener ou il va vous apporter la réalité de Dieu, il va vous guider, il va vous entrainer, il va vous faire marcher dans la vérité. Et si on prend ce verbe guider, ou il vous conduira ou bien guider, nous avons là l’image d’un Guide qui est devant nous, et qui connait les pièges de nos vies, et qui va nous faire éviter les pièges, les obstacles. Le Saint Esprit nous guide, il nous conduit. Et je suis convaincu de cela et avec force qu’un chrétien qui est sincère, qui a un cœur pur, qui aime Dieu, ne sera pas conduit dans l’erreur. Et d’ailleurs l’Esprit de vérité n’est pas là pour nous empêcher de tomber dans l’erreur parce que ça c’est humain. Mais l’Esprit de vérité est là pour nous empêcher d’aller dans le mensonge.

LES PREUVES DE L'EXISTENCE DU VENT

LES PREUVES DE L'EXISTENCE DU VENT

Je ne crois pas un seul instant quand l’Esprit de Dieu habite quelqu’un et cette personne entre dans une secte en train d’adorer de faux Dieux, parce que « l’Esprit de vérité vous conduira dans toute la vérité ». Je ne crois pas que quelqu’un qui soit né de Dieu soit entrainé vers des fétiches, des grigris, des choses occultes, parce que « l’Esprit de vérité vous conduira dans toute la toute la vérité ». Mais la vérité c’est Jésus. Je ne crois pas un seul instant que celui qui a reçu l’Esprit de Dieu soit dans le mensonge, dans le déni de la réalité de Christ. Ce n’est pas possible parce que ce n’est pas l’Esprit de Jésus. « L’Esprit de vérité vous conduira dans toute la vérité. Il va vous guider ». Quelqu’un peut être perdu par rapport à une doctrine, mais par la grâce de Dieu il trouvera quelqu’un sur sa route pour l’orienter dans la bonne direction parce qu’il aime la vérité.

Je ne crois pas que quelqu’un qui a l’Esprit de Dieu, l’Esprit de vérité, va quitter une église ou on enseigne la parole de Dieu avec vérité pour aller dans une église ou on enseigne que des blablas, des discours vides, je ne crois pas en cela. Parce que ce sont là des réalités qui montrent que quand l’Esprit de Dieu est en quelqu’un, la personne cherche la vérité. Il ne cherche pas le nombre, il cherche la vérité. Et j’ai toujours conseillé aux gens : vous cherchez une bonne église ? Allez dans cette église et restez-y pendant un mois ou deux mois. Écoutez le prédicateur et vous verrez la manière, le comportement qu’il a vis-à-vis des Écritures, et cela vous dira pratiquement à 99% ce que cette église doit être. Parce que l’église tourne autour de la parole de Dieu, pas autour d’un ministère ou d’un homme. C’est ce qui est la vérité qui vous rendra libre pas ce que les gens peuvent créer. Les gens disent pardon mais l’Esprit montre ce qui est vrai au sujet de Dieu. Je ne peux qu’aimer ceux qui me disent la vérité concernant Dieu. Je ne peux qu’aimer ceux qui me parlent du royaume de Dieu avec sincérité, avec un cœur dévoué. Je ne peux qu’aimer l’église selon la révélation biblique. C’est ça la vérité. Il vous conduira dans toute la vérité.

Alors on peut très bien se voiler la face, se faire croire que nous sommes la vérité à tel endroit, selon la vérité à tel autre la vérité. Mais je sais très bien que la vérité ne peut être acceptée que là où il y a une main de Dieu, il y a une action de Dieu. Et Jésus dira « si vous êtes de vrais enfants de Dieu vous m‘écouterez », sous-entendu que comme ils pour père le diable ils ne peuvent pas l’écouter. Et cela montre bien que le Saint Esprit est à l’œuvre, et ça c’est son action qui ne pourra jamais être répétée, ni fabriquée par le démon. Le démon ne pourra jamais jamais jamais jamais vous conduire vers Christ. Le satan vous fera toujours vous détourner de lui. Il va créer une ambiance, il va créer des émotions, il va créer des circonstances pour vous détourner de Jésus, de la vérité. Mais quand l’Esprit est là, il vous ramène à la vérité. L’esprit satanique est à l’œuvre et à chaque fois les gens décrochent. Ils se disent j’ai ma vérité ! Ce n’est pas ta vérité ! Je n’ai pas de vérité moi, MISSIDIMBAZI, non la vérité c’est les Écritures ! Je sers les Écritures, je suis le serviteur de la parole qui est la vérité. Et ce n’est pas vers moi qu’il vous a demandé de venir, ni vers mon épouse. Il vous a demandé d’aller vers le Christ parce que c’est à lui que nous devons rendre compte. Alléluia !

« Vous connaitrez la vérité, et quand il sera venu il vous conduira ». Il y a ce petit mot en grec, c’est une préposition dans la vérité. C’est-à-dire il vous conduira « dans » : ce n’est pas un but à atteindre. Non non non ! Parce que quand vous rentrez dedans vous entrez dans quelque chose qui existe déjà et que vous allez-vous approprié. Donc le Saint Esprit vous conduira dans toute la vérité. C’est-à-dire il va vous aider à vous approprier, à saisir par la foi les vérités qui sont déjà là. La réalité qui vient de Dieu sera manifestée par et dans la personne du Christ incarné par la puissance du Saint Esprit. Il vous conduira dans un océan de bénédiction sans précédent, et cet océan c’est le Christ. Peut-être ceux qui m’écoutent, qui m’entendent vont se diront cet homme ne parle que de bien. Mais je sais de quoi je parle quand je parle de révélation. Parce que le Christ s’est révélé en moi alors que j’étais encore au lycée. Je me souviens quand il s’est montré dans mon esprit, et c’est comme si j’étais comme une goutte plongée dans un océan. Christ en moi et l’espérance de la gloire Colossiens 1 : 27. Christ en moi. Ça avait été tellement grand ! Il est tellement suffisant qu’on ne pourra jamais sur cette terre, avec mille vies, puiser de tout ce qui est en lui.

LES EFFETS DU VENT

LES EFFETS DU VENT

Et quand le Saint Esprit est là, il fera que vous connaissiez toute la vérité toute la vérité qui vient de Dieu. Alléluia ! Ça c’est une action concrète, ça c’est une réalité. Le Saint Esprit nous fera nous souvenir de ce que Jésus a dit. Alors on ne va pas se mettre à réciter des versets complètement tordus, vides, mais on va se rappeler des vraies choses. Et comme je dis c’est-là une action de Saint Esprit parce que les gens se rappellent de beaucoup de choses. Les gens se souviennent de tout ce qui s’est passé il y a des années. Ils n’oublient pas et j’en parlerai avec beaucoup de sincérité, ils sont prisonniers des choses qu’ils pensent être vraies. Mais ils n’oublient jamais. Mais par contre ce que j’ai prêché il y a un an ils ont déjà oublié. Mais le Saint Esprit ne vient pas pour te radoter et te rappeler de vieilles choses, non ! Il vient te rappeler de bonnes choses. Et si chacun pouvait se rappeler que de bonnes choses du passé et qu’il soit près à vivre le présent avec de bonnes choses dans son cœur, dans ses pensées, je suis sûr qu’on ira très loin. Parce qu’il y a des prisonniers des choses du passé, mais le Saint Esprit ne va que te faire te souvenir de ce que Jésus a dit.

Combien satan a semé des paroles dans le cœur des uns et des autres ? Et je vous parle entre parenthèses, ce n’est pas toujours satan. Non ! Quand Dieu veut détruire quelqu’un, il envoie un esprit de mensonge. C’est des choses que j’ai compris en lisant les Écritures, surtout dans le livre de Jérémie. Quand un peuple est rebelle et méchant, Dieu lui envoie un esprit de mensonge pour qu’il puisse croire le mensonge. Ils sont déjà perdus, ils sont déjà gagnés. Mais l’Esprit vous fera vous rappeler tout ce que Jésus a dit. Alors si chaque matin, chaque semaine tu te rappelais ce que Jésus a dit, non pas ce que tes parents ont pu te dire, ou dire sur toi ou des amis, de faux amis, mais te rappeler ce que Jésus a dit, ça va te fortifier. Ça va te consoler, parce que ce sont des paroles pures et justes. L’action de l’Esprit se reconnait parce qu’il vous conduira dans toute la vérité. Il ne cache rien, rien n’est scellé, il vous conduira dans toute la vérité.

LE VENT EXISTE : la preuve

LE VENT EXISTE : la preuve

L’enseignement centré sur le Christ

Ensuite la troisième action de l’Esprit dans le cœur des croyants c’est que l’enseignement de l’Esprit de Dieu sera centré sur le Christ. Le Saint Esprit fait des croyants des Christocentriques. C’est-à-dire les chrétiens sont centrés sur le Christ. « Quand il viendra, lui l’Esprit de la vérité, il vous conduira dans toute la vérité ou bien il vous fera accéder à la vérité toute entière, car il ne parlera pas de sa propre initiative, il vous dira tout ce qu’il entendra, et il vous annoncera tout ce qui est à venir ». Regardez le verset 13, « il ne parlera pas de lui-même, mais il dira ce qu’il aura entendu, et il me glorifiera parce qu’il prendra de ce qui est à moi et vous l’annoncera ». J’étais émerveillé parce qu’il ne parlera pas de lui-même.

Donc il y a quelque chose de magnifique dans la trinité et c’est un sujet d’adoration. Parce que voici que Jésus nous révèle ici l’absolue transparence. J’ai écrit : « des relations d’amour entre les trois personnes divines ». Aucune ne garde rien de sien, mais tout est partagé, communiqué, donné et reçu. Alléluia ! Le Christ vient, il glorifie son Père, il reçoit tout de son Père. Le Saint Esprit vient, il glorifie Jésus, il reçoit tout de Jésus. Le disciple vient, il reçoit tout de Jésus, du Saint Esprit et il glorifie le Christ par le Saint Esprit. Alléluia ! Ça c’est évangile ! Personne n’est préoccupé par lui-même. Mais on sort de soi-même pour se concentrer sur l’autre. L’Esprit de Jésus fait de nous des christocentriques, on est centré sur lui. Et quand je lisais ce texte, je louais le Seigneur, j’adorais parce que je me suis souvenu que l’année passée j’ai donné une série de message sur le Christ, et là j’ai dit Seigneur c’est la preuve que le Saint Esprit est encore à l’œuvre parce qu’il ne me faisait que parler de toi, ta personne, tes œuvres. Alléluia ! Parce que le Saint Esprit nous conduit vers Jésus Christ. Pas vers un endroit, par vers quelqu’un, mais vers une personne, et cette personne c’est le Christ lui-même.

« Il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu du Père ». Et d’ailleurs je me dis mais il ne dira pas des choses qui viennent de lui ! Le Saint Esprit est Dieu ! La question qu’on peut se poser mais le texte ne le dit pas : de qui viennent les paroles que le Saint Esprit a entendu avant de parler ? Mais c’est les paroles qui viennent du Père. C’est-à-dire qu’au moment - alléluia ! Ô Seigneur ouvre-leur les yeux ! - parce qu’au moment où le Saint Esprit parle, il communique dans le cœur du croyant la pensée du Père, du fils. Il parle parce qu’il ne parle pas de lui-même, il répète ce qu’il a entendu.

Tout est clair pour moi dans ma tête. Tout est clair ! Cette vision du livre que je vois dans le ciel et cette voix que j’entends : monte et lis. Je suis en train de lire et lire le texte. Et à force de lire, tout à coup ce texte commence à vibrer, à respirer et les pensées de Dieu pénètrent mon propre esprit et je sais ce que Dieu pense. Parce que là il y a une activité spirituelle que je ne pourrais pas expliquer, mais au contact des Écritures, il se passe quelque chose de spirituelle. Jésus lui-même l’a dit. C’est pour ça qu’il est le premier Paraclet. Jésus a toujours affirmé n’avoir pas parlé de lui-même, mais de n’avoir dit que ce que le Père le chargeait de communiquer. Plusieurs textes le prouvent. « Jésus leur répondit : mon enseignement ne vient pas de moi, mais de celui qui m’a envoyé », Jean 7 : 16. « Je n’ai pas parlé de moi-même, mais le Père qui m’a envoyé, m’a prescrit ce que j’ai à dire et à déclarer » Jean 12 : 49. « Ne crois-tu pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi ? Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même, au contraire, c’est le Père qui, demeurant en moi, accomplit ses propres œuvres » Jean 14 : 10. « Celui qui ne m’aime pas n’observe pas mes paroles, or cette parole que vous entendez, elle n’est pas de moi mais du Père qui m’a envoyé » Jean 14 : 24. Alors oui le Saint Esprit écoute ce que le Père dit et il le dit aux disciples.

Le chrétien qui connait l’action de Dieu est centré, obsédé, passionné de Jésus Christ. Et ce matin même, on en parlait parce qu’on évoque des fois l’infidélité. Quand je vois l’infidélité des uns et des autres ! Une église peut commencer à 100 et se retrouver à 20 à 30, après quelques années, voire même quelques mois seulement. Et je disais à mon épouse : regarde ce candidat à la présidentielle, Monsieur Jupé a soixante- dix ans. Toute sa vie a connu des difficultés, des combats, mais il est là parce qu’il croit ce qu’il dit. Il ne démissionne pas, il ne quitte pas quand il y a des difficultés. Il traverse des moments difficiles mais il croit, parce que ce sont des gens convaincus que leur doctrine peut aider les gens. Mais nous nous avons la vérité. Et ce qui pose un vrai problème c’est que cette vérité qu’est le Christ ne transparait pas dans la vie des croyants.

Jésus est fidèle par exemple. Mais un chrétien aussi est fidèle. Il ne peut pas en être autrement. Parce que de quoi Jésus va-t-il lui parler ? De quoi le Saint Esprit va-t-il lui parler ? S’il prend de ce qui est au Père, de ce qui est à Jésus, s’il prend par exemple la fidélité de Jésus, il va parler de la fidélité de Jésus au croyant pour qu’il soit aussi fidèle comme Jésus. Mais de quoi voulez vous qu’il parle d’autre ? Alors les hommes se mentent à eux même : oui je suis chrétien ! Je dis des mensonges, je vole, mais ce n’est pas grave, Dieu me pardonne, le sang de Jésus me purifie. Ce n’est qu’un tissu de mensonge parce que la réalité, l’objectif de Dieu c’est nous rendre semblable à lui. Et il le fait parce qu’il nous communique la vérité. Si Jésus est digne de confiance, le chrétien doit être digne de confiance. Puisque Jésus est Saint, le chrétien doit être Saint parce que c’est sa nature, la nature de son Père.

Alors le Saint Esprit ne viendra jamais vous dire hey ! - comme je l’ai souvent vu et tout ça, et je suis en train de le dénoncer avec force – tu sais le Seigneur m’a montré que telle sœur elle a la sorcellerie, elle a des gris-gris et gnagnagna na… s’il te le montre, il peut le faire, mais ce n’est jamais pour détruire, mais pour avertir, pour consoler, pour édifier et pour te guider, mais jamais pour mettre en toi de la haine pour ton frère, c’est pas lui, ce ne sera jamais lui. Jamais le Saint Esprit ne travail comme ça, où tu as de la haine pour l’autre, où tu as de la colère pour l’autre, ce n’est pas possible. Le Saint Esprit c’est un Esprit d’amour. Ce qu’il te communique de la part du Seigneur, ce qu’il te donne, c’est ce qui est de la même nature que le Père et le fils.

Alors vous avez là des éléments qui vous permettent de vous examiner vous-même et de regarder l’église, non pas avec jugement, mais avec un esprit de tristesse mais aussi de foi. Parce que le témoignage qu’on entend, qu’on donne, ne ressemble pas au Père, ni au fils. Le mensonge est même dans l’église. Les trahisons, l’infidélité, le manque de conviction, le manque de passion pour les âmes perdues, tout ça c’est dans les églises. Mais l’Esprit quand il sera venu, il vous conduira dans toute la vérité, et il fera de vous des chrétiens Christo centrés, centrés sur le Christ. Et vos préoccupations, bien que nous sommes dans un état de péché, que nous sommes des pécheurs sauvés par grâce, notre unique envie, notre ambition sera toujours d’avoir sa gloire. Quand je retourne chez moi cet après-midi, avant de rentrer, la première chose que je vais faire c’est de me tenir devant Dieu pour le remercier pour la force qu’il me donne. Et je vais poser la question est-ce que le culte a été à gloire de mon Seigneur ? Et dès maintenant je demande déjà pardon Seigneur si je n’ai pas prêché avec autant de force que je voulais… tout ça il le faut parce que c’est lui qui est notre ambition.

Et je bénis Dieu parce que quand cet amour de Dieu dans mon cœur pour l’amour du Christ ne diminue, pas j’ai la preuve que personne ne pourra jamais me l’enlever. Et que quel que soit ce qui se passe à l’extérieur, j’ai la preuve intérieure que le Saint Esprit travaille en moi, parce qu’« il vous conduira dans toute la vérité, il ne parlera pas de lui-même mais il vous communiquera les choses à venir, ce qu’il entendra de la parole ». Alléluia !

C’est quelque chose de remarquable, le Saint Esprit va puiser. Il va prendre tout le nécessaire, l’infini de Dieu, l’infini du Christ et il va vous l’annoncer. Vous voyez le Saint Esprit ne radote pas sur n’importe quel sujet. Non ! Vous ne le verrez jamais dans la vie de quelqu’un en train de radoter, de répéter les mêmes choses. Parce qu’il y a des gens que je vois bien. Quand ils sont piégés ils quittent l’église parce qu’on leur radote des choses et des choses et des choses, qui les tuent, qui leur bouffent l’intérieur. Le Saint Esprit ne vient pas radoter sur les péchés, le Saint Esprit parle de Jésus. Tu veux aider ton frère ? Va l’aider en lui parlant de Jésus, ce qu’il est, et ce qu’il fait. Si quelqu’un te parle du mal, sache que c’est l’Esprit de satan, parce que satan ne vient que pour détruire. Et je pose la question, j’ai dit à quelqu’un : quel est l’intérêt d’écouter le mal ? Qu’est-ce que ça t’apporte ? Et pourquoi on te le dit ? La personne ne sait même plus quoi répondre. Parce que je sais que si j’écoute satan, il va me détruire. Tu n’es pas assez Saint, tu n’es pas assez ceci, etc. etc. Oui ! Oui ! Mais la vérité est autre part. Jésus est mon chemin ! Jésus est ma vie ! Jésus est celui qui me donne le pardon ! Jésus est celui qui me sauve ! Si je regarde à moi-même, je suis perdu. Mais le Saint Esprit ne vient pas pour nous radoter des choses non ! Il nous parle de Jésus.

Vous savez cette nuit j’ai rêvé de cette prédication. Je ne le dis pas parce que c’est une preuve de l’action de Dieu, mais peut-être parce que j’y pense beaucoup. Mais je sais que, et Dieu me voit, il y a des prédications quand je les reçois ce n’est pas de la même manière. Ce n’est pas la même manière. Je sais que Dieu vous parle ce matin. Et l’objectif de cette année : SI VOUS DEMEUREZ DANS MA PAROLE VOUS ÊTES VRAIMENT MES DISCIPLES. VOUS CONNAITREZ LA VÉRITÉ ET LA VÉRITÉ VOUS RENDRA LIBRE.

LE VENT : on ne le voit pas

LE VENT : on ne le voit pas

Y a des gens pour qui je ne pris plus parce que je sais très bien, ça peut paraître choquant, mais c’est qu’ils ont choisi de ne jamais entrer dans la vérité. Ils ne veulent pas entrer dans la lumière. Et comme j’ai compris que Jésus n’a pas prié pour les pharisiens, je ne vois pas pourquoi moi je vais le faire. Je laisse à Dieu de donner à chacun sa grâce. Peut-être qu’ils se convertiront dans dix ans ou vingt ans, lui seul le sait.

Mais nous prions pour toute l’église. Nous demandons à Dieu que vous soyez sauvés, que vous parveniez à la connaissance de la vérité, que vous soyez mature, que vous aimez le Christ plus que votre femme, vos enfants et vous-même, et votre travail. Parce qu’à la fin c’est ça qui restera. Tout le reste va disparaître. Mais ce que le Saint Esprit aura fait de concret dans votre vie, c’est ça qui va rester. Alors tu peux partir à Brazzaville, tu peux partir au Togo, tu peux partir aux États-Unis, tu auras là les preuves de l’action de l’Esprit. Quand tu verras un homme qui ne partage pas la même confession de foi que toi, qui n’est pas dans la même dénomination, qui n’est pas dans le même mouvement que toi, mais si tu vois en lui l’amour de Dieu, l’amour de la vérité, une passion débordante pour le Christ, tu peux être sûr et certain, signe avec tes deux mains c’est un enfant de Dieu. Alléluia !

Le Saint Esprit guidera les disciples dans toute la vérité, « parce qu’il vous communiquera les choses à venir et il vous annoncera ce qui est à venir ». Alléluia ! « Quand le Messie sera venu, il vous annoncera tout… » C’est que nous lisons déjà dans Jean 15 : 25. le Saint Esprit annonce les choses à venir. Donc ce n’est une question de prophétie, mais les événements qui sont à venir nous sont déjà donnés dans les Écritures. Nous avons dans le Nouveau Testament, nous avons les Évangiles, nous avons les Épîtres, nous avons l’Apocalypse. Et la vérité révélée par le Saint Esprit a été consignée dans les Écritures. C’est pour cela qu’Hébreux 1 : 1-2 nous dit : « après avoir à bien de reprises et de bien des manières, parlé autrefois aux Pères dans les prophètes, qu’est-ce que Dieu fait ? Dieu, en la période finale où nous sommes, nous a parlé à nous, en un fils qu’il a établi héritier de tout, par qui aussi il a créé le monde ».

« Dieu nous a parlé en un fils qu’il a établi héritier de tout ». Donc tout est concentré, tout nous oriente vers lui. J’ai un livre chez moi le titre est bien, Christ dans toutes les Écritures. C’est un magnifique livre parce que c’est vrai que Christ est dans toutes les Écritures. De la Genèse jusqu’à l’Apocalypse, c’est que Jésus. C’est-à-dire que le piédestal, tout est consigné en lui. Et quand je dis qu’un chrétien est christocentrique, son obsession c’est le Christ. Alors même si tu es Comptable, même si tu es Banquier, même si tu es Commerçant, au travail tu auras un moment où tu vas t’échapper pour te concentrer sur le Christ, où tes pensées vont vers lui, où ton cœur va le chérir le chercher, où tu vas penser à ses œuvres. Et cette année nous avons commencé avec la méditation sur la personne de Jésus. On va repasser durant toute cette année ce que Jésus est, ses paroles et ses actes, comme sujet de méditation. Parce que nos cœurs doivent aller vers lui, parce que la Bible ne parle que de lui. Il est au centre de tout. Tout tourne autour de lui. Le Père trouve son plaisir en lui, le Saint Esprit le glorifie, l’église est là pour le glorifier lui. Le Saint Esprit fera de même dans la vie de tout croyant et ils seront tellement centrés sur lui.

Réfléchis ce matin sur cette action dans ton cœur : est-ce que Christ a plus d’importance pour toi que tout le reste ? Ne ment pas et ne te ment pas à toi-même. Tu sais qui est priorité dans la vie, dans ta maison. Tu sais qui est à la première place. Si ton cœur est orienté vers lui, centré sur lui, sur sa gloire, ses projets, sa mission, son royaume, tu peux être sûr ce matin et je t’encourage à te réjouir, tu es un vrai enfant de Dieu, parce que ça c’est l’œuvre du Saint Esprit. Alléluia !

LE VENT

LE VENT

Glorifier Jésus

Et enfin, le Saint Esprit est là, nous dit le verset 14 : « lui il me glorifiera parce qu’il prendra de ce qui est à moi et vous l’annoncera » ou bien « il révèlera ma gloire car il recevra de ce qui est à moi et vous l’annoncera ». L’action de l’Esprit se reconnait dans les cœurs des croyants. L’Esprit se reconnait parce qu’il se manifeste comme l’Esprit - je ne sais pas si le mot existe je l’ai peut-être fabriqué - c’est un Esprit de glorification de Jésus c’est-à-dire c’est l’Esprit qui glorifie Jésus, car « il annoncera les choses à venir et il me glorifiera parce qu’il prendra de ce qui est à moi et vous l’annoncera ».

L’idée qui se dégage du texte est le fait que l’Esprit révèlera la véritable gloire de Jésus : c’est dans ces paroles que se manifestera ma gloire. Il vous montrera combien je suis glorieux ou combien je suis merveilleux. Et quand le Saint Esprit glorifie le Christ en nous, Jésus devient l’objet de notre attention. Alors qu’est ce qui va en découler automatiquement ? C’est la louange ! Parce qu’il vous montrera ma gloire, il vous parlera de moi. Et quand nous prenons conscience que Jésus est merveilleux la louange déborde, l’adoration déborde, parce que ça c’est l’œuvre du Saint Esprit. Dans la mesure où le Paraclet communique ce qu’il a reçu du Christ, c’est-à-dire la révélation, il glorifie la personne du Christ. C’est-à-dire qu’il agit de telle façon que l’identité de Jésus soit rendue visible et reconnu au sein même de la communauté. « Il me glorifiera », il me parlera de qui je suis, il vous parlera de mon œuvre. Et comme le Saint Esprit est l’Esprit de vérité, alors on ne pourra que céder à la louange, on ne pourra que nous mettre par terre pour le glorifier, pour le chanter, parce que nous sommes conscients de toutes ces réalités, parce que nous voyons là la continuité de l’œuvre de Dieu, parce que nous voyons là ce que le Saint Esprit fait : il rend présent le Christ pour nous, il actualise le Christ pour nous. Alléluia ! De même que le ministère du Christ a visé la glorification de Dieu.

Pourquoi Jésus est-il venu ? Pour mourir pour nos péchés ? Oui ! Mais ça ce n’est que l’autre facette là. La première facette il est venu pour glorifier son Père. C’est incroyable ! Tout est là, car Jean nous dit tout. Chapitre 1 verset 14, il est écrit : « et le verbe s’est fait chair, il a habité parmi nous et nous avons vu sa gloire. Cette gloire que, fils unique plein de grâce et de vérité, il tient du Père », Jean 1 : 14. Jean 1 : 18 : « personne n’a jamais vu Dieu. Dieu fils unique qui est dans le sein du Père, nous l’a dévoilé ». C’est ce que fait le Saint Esprit. Et Jean 17 : 4-6, Jésus prie, et écoutez sa prière, « je t’ai glorifié sur la terre, j’ai achevé l’œuvre que tu m’as donné à faire, et maintenant Père, glorifie-moi auprès de toi, de cette gloire que j’avais auprès de toi avant que le monde fût. J’ai manifesté ton nom aux hommes que tu as tiré du monde pour me les donner. Ils étaient à toi, tu me les as donnés et ils ont observé ta parole ». Alléluia !

« Je t’ai glorifié sur la terre, j’ai achevé l’œuvre que tu m’as donné à faire ». Le Christ était là pour glorifier son Père. Et quand les gens venaient pour l’applaudir, ah ce n’était pas ça son problème. Ça n’intéressait pas le Seigneur les applaudissements. Et c’est ce qu’il dira même aux douze ils aimaient déjà leur gloire parce qu’ils aimaient être vu des hommes. Être aimé des hommes non ! Il venait manifester, incarner l’identité du Père et il a glorifié le Père. C’est ça sa vie, c’était ça sa vie, sa réalité : « je t’ai glorifié sur la terre ». Ô Seigneur permet qu’à la fin de nos jours nous puissions dire aussi je t’ai glorifié sur la terre, j’ai vécu le genre de vie que tu voulais et j’ai accompli ton dessein. Nous prions à la maison pour nos enfants. Je demande Seigneur qu’ils soient dans le destin, dans le dessein que Dieu a voulu pour eux et qu’ils te glorifient vraiment, qu’ils fassent ce pour quoi tu les as envoyés sur terre, pas seulement pour notre plaisir à nous parents, mais pour ta gloire. Ils sont à toi, tu nous as prêtés.

Et un chrétien doit aimer cette gloire, et le Saint Esprit vient pour glorifier le Jésus. C’est un Esprit de glorification, Jésus est glorifié. Chaque fois que les vérités de l’évangile sont solidement ancrées dans la vie des hommes, il est glorifié. Et le monde saura que vous êtes mes vrais disciples si vous pratiquez mes commandements. Ô Seigneur merci parce que tu nous parle ce matin ! Rien ne peut davantage glorifier le Seigneur de gloire que l’enracinement, l’habitation de ses disciples dans toute la vérité le concernant, et c’est pour ça que nous terminons avec ce mot d’ordre de l’année : « Jésus dit aux juifs qui avaient cru en lui : SI VOUS DEMEUREZ DANS MA PAROLE, VOUS ÊTES VRAIMENT MES DISCIPLES. VOUS CONNAITREZ LA VÉRITÉ ET LA VÉRITÉ FERA DE VOUS DES HOMMES LIBRES ».

Seigneur rend moi vrai. Donne-moi ce matin de m’examiner et de voir et de comprendre les vraies actions de l’Esprit. Que je me détourne de tout ce qui est extérieur, de ce que je pourrai craindre. Parfois l’on croit qu’un tel est spirituel parce qu’il a un air spirituel. Lui, il est rempli de l’Esprit parce qu’il parle en langue. Lui, il est rempli de l’Esprit parce qu’il a les dons de vision, de prophéties ou autres choses j’en sais rien. Non ! Seigneur donnes moi de discerner les vrais éléments, les réalités spirituelles que le Saint Esprit peut produire dans le cœur d’un croyant, ainsi que l’œuvre de l’Esprit de vérité. « Il vous fera vous rappeler ce que Jésus a dit ». Il sera centré sur la vérité, il sera centre sur le Christ et il glorifiera le Christ. Que Dieu donne à Matthania (notre église locale) ce genre de chrétiens.  

Écoutez ce que le Seigneur vous dit !

Prions le Seigneur !

Message du 17 Janvier 2016, Eglise Protestante Evangélique MATTHANIA, Corbeil-Essonne, FRANCE

 

Claude MISSIDIMBAZI, Pasteur

 

 

Publié dans LE SAINT ESPRIT

Commenter cet article

Fortuné 08/09/2017 14:30

Amen et merci.